Va chier 2014

J’ai une amie qui est trop fine tout le temps. Elle se fâche rarement, pour ne pas dire jamais. Les gens peuvent lui dire les pires choses, elle garde son sang-froid et répond toujours avec le sourire. Elle pourrait congédier quelqu’un et rendre ça agréable. Elle trouve du positif dans tout, ne se plaint pas, est remplie de tact, polie, jamais déplacée. Bref: elle gosse.

Un jour, je l’ai mise au défi. Je lui ai demandée de dresser la liste la plus exhaustive possible des choses qui la mettent en tabarnak. Je croyais la déboussoler, mais non, vous comprendrez que dans toute sa perfection, elle est aussi toujours en contrôle. Le défi a été relevé avec brio, sa liste était plus que pertinente et me rejoignait à plusieurs niveaux. Vous essayez de bâtir une relation solide sur la base d’intérêts communs? Vous avez tout faux. Sachez qu’il est beaucoup plus aisé de créer des liens en détestant des choses en commun.

Ce défi nous a rapproché et c’est quasiment devenu une tradition que de faire l’inventaire des choses qui nous fâchent le plus. Il y a clairement quelque chose de libérateur, d’émancipateur à le faire. C’est surtout rassurant de savoir que l’on n’est pas les seuls à s’offusquer.  Voici donc cinquante affaires qui m’ont fait chier en 2014.

1- Le démantèlement en règle de Radio-Canada. Les gens ont juste commencé à capoter quand on a décidé d’amputer le département des costumes. À go, soulèvement populaire pour le chapeau du pirate Maboule.

2- Le maire de Saguenay qui se rend jusqu’en Cour Suprême pour défendre son droit à la prière avant le conseil municipal.

3- Le pipeline de Trans-Canada.

4- Les gens qui propagent les stéréotypes sur les assistés sociaux. Je ne suis plus capable d’entendre les idées préconçues selon lesquelles «c’est tous des crosseurs qui travaillent au noir» ou «trop paresseux pour travailler». C’est lourd.

5- Jeanette Bertrand qui a de la misère avec les voiles à la piscine.

6- Les juristes de salon qui commentent l’actualité judiciaire en ne possédant aucune notion de droit.

7- L’engouement des médias pour PKP. SVP calmez-vous.

8- Les pics à itinérants.

9- Tous le gens impliqués de près où de loin dans le Cocothon de Laval.

10- Les lois homophobes en Russie.

11- L’argument : «c’est mes taxes qui payent ça». Très radio-poubelle.

12- Les jugements sur les styles musicaux (EDM, pop, country, rap, etc.). Pour vrai, est-ce qu’on peut laisser le monde écouter ce qu’ils veulent?

13- Le SPVM qui conseille aux femmes de ne plus prendre le taxi. La vie c’est dangereux mesdames.

14- La panique entourant le virus Ébola. Ça a pris une tournure dramatique seulement quand ça a atteint les States. Les Africains? Pas si grave.

15- Le MTL Blog qui fait juste rajouter des tensions entre anglos et francos.

16- Le Nacho Libre pis ses jokes encourageant la culture du viol.

17- Vincent Guzzo pis sa vision mercantile du cinéma.

18- La Presse qui m’harcèle au téléphone pour que je me réabonne.

19- Le laxisme total du gouvernement provincial en ce qui concerne la prescription de médicaments. Moins on en parle, mieux c’est.

20- Les gens qui veulent « échanger » d’appart sur Kijiji.

21- L’obsession pour le thigh gap.

22- Le policier de Québec qui a reculé sur un cycliste à toute vitesse. D’autres policiers enquêtent sur l’incident qui a causé la mort.

23- Yves Bolduc, ministre de l’éducation qui trouve que les enfants ont assez de livres dans les bibliothèques scolaires. « Aucun enfant ne va mourir si on n’achète plus de livre.» Génie de l’année en ce qui me concerne.

24- La personne qui réside en haut du Divan Orange.

25- Le maire de Saint-Lambert pour les mêmes raisons.

26- Les gens qui se moquent du poids de Gaétan Barette. C’est vrai que ramener le débat au physique d’une personne a toujours été productif.

27- Les publicités à la télé qui s’adressent de moins en moins à notre intelligence.

28- Les policiers qui manifestent contre le projet de loi n°3 en crissant le feu devant l’hôtel de ville.

29- La xénophobie observable envers les (ostis de) Français.

30- Le fait que les écoles privées reçoivent des subventions.

31- Dan Bilzerian et ses nombreux suiveux sur Instagram.

32- Les publicités du gouvernement fédéral sur les effets nocifs du pot. Quand on connaît les nombreux impacts sociaux reliés au statut illicite de cette substance, on devrait avoir un débat. Ça ne devrait pas être un enjeu électoral.

33- Les gens qui habitent en banlieue et qui se plaignent du trafic.

34- Le fait que le Directeur des poursuites criminelles et pénales ne portera aucune accusation contre le policier qui roulait à une vitesse folle pour se rendre sur une filature et pour ensuite être impliqué dans un accident qui a causé la mort d’un enfant. Encore une fois, la police enquête sur la police.

35- Les climato-sceptiques qui se payent de la publicité.

36- Le virage Buzzfeed de médias traditionnels. Exemple : Le sac de chips du JdeM.

37- Harper qui multiplie les coupes dans tout ce qui est scientifique et empirique.

38- Le tapon qui a cru que c’était une bonne idée de créer un compte Twitter pour Bagel Fairmount.

39- Les gens dans des bureaux qui décident que le projet d’ouverture des bars jusqu’à 6h est une mauvaise chose. Les fonctionnaires de Québec ont paniqué et ont tiré sur la plug avant même les tests dudit projet. J’adore ça qu’une poignée de boomers puisse gérer l’heure à laquelle je vais me coucher.

40- Jian Ghomeshi qui justifie ses gestes par son côté « kinky».

41- Les mesures d’austérité qui viennent avec des promesses que ça n’affectera pas les services.

42- Les habitants de Québec qui vont en Ontario en autobus pour acheter du vin à 3$ moins cher.

43- Marie-Chantal Toupin.

44- Les féministes qui se pognent contre d’autres féministes parce qu’elles ne sont pas assez féministes.

45- Stéphane Gendron pour son opinion sur le vélo ainsi que l’ensemble de son œuvre.

46- Le taux de littératie incroyablement bas au Québec. Je crois qu’il y a un lien avec les gens qui commentent sur la page Facebook de TVA Nouvelles.

47- Le modèle du couple criss-de-folle-contrôlante + gros-épais-victime qui se perpétue.

48- Les gens qui ne saisissent pas encore le concept d’appropriation culturelle (blackface, la coiffe indienne).

49- L’ironie et le cynisme.

50- Les maudits sites qui font des listes.

À part ça, j’ai eu une excellente année. Vraiment. J’ai atteint plein d’objectifs, j’ai plein de projets stimulants, j’ai couru un demi-marathon, je me suis fait une blonde, j’ai voyagé et je m’enligne même pour cotiser à un REER pour la première fois de ma vie.

Tasse-toé j’arrive 2015.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up