Le gars le plus plate de l’univers : assister à Tout le monde en parle

V8 sans sodium, Danny moqueur et un séjour à l'urgence.

Charles-André d’Ahuntsic-Cartierville tente de reconquérir son ex-femme Johanne en faisant tout pour lui prouver qu’il n’est pas « le gars le plus plate de l’univers ».

C’est connu, les femmes ont toujours craqué pour les célébrités : ma grand-mère trippait sur Elvis, ma mère trippait sur Georges Clooney et ma sœur trippait sur Dumbo (bon ma sœur a toujours été la plus slow de la famille, mais vous comprenez le concept).

C’est pour ça que Johanne va elle aussi tripper quand elle va apprendre que, dernièrement, je me suis mêlé au monde des célébrités comme un vieux se mêle en naviguant sur son guide Bell Express Vue! En effet : j’ai assisté à un enregistrement de Tout le monde en parle (!!!)

Non, mais en 2018 est-ce que c’est vraiment nécessaire de boire de l’alcool pour avoir du fun? Pourquoi ne pas servir des bonnes canettes de V8 sans sodium pour faire changement?

J’adore cette émission! Même que, si ce n’était pas des verres de vin, je dirais que c’est une émission parfaite. Non, mais en 2018 est-ce que c’est vraiment nécessaire de boire de l’alcool pour avoir du fun? Pourquoi ne pas servir des bonnes canettes de V8 sans sodium pour faire changement?… Bon, je me calme.

J’étais impatient de découvrir le genre de petites cartes que Danny allait sortir le soir de ma présence! Lors de mes longues heures à écouter TLMEP en silence avec Johanne, j’en avais spotté 2 types :

Les petites cartes « hommages »

Celles-là se terminent souvent par un léger hochement de tête noble de Danny qui veut dire « je te respecte ».

Et les petites cartes « salées »

Celles-là se terminent généralement par un petit coup de tête moqueur de Danny qui veut dire « sans rancune, mais avoue que je t’ai pas manqué pareil! ».

Celles-là je les aime un peu moins… Comprenez-moi bien, je le remercie énormément de nous faire don de ses éclairs de génie, mais, en même temps, on est dimanche soir! On ne veut pas rire, on veut être émus!!

Une fois arrivé sur le plateau, la responsable du public m’a annoncé que je serais placé en première rangée!… Ouf. Mes mains sont devenues moites (enfin… plus moites que d’habitude! 😁).

Est-ce que le gars le plus plate de l’univers ferait une poignée de main à Guy A Lepage devant des millions de téléspectateurs? Je ne crois pas, non.

Si Johanne ne revient pas après ça, mon nom n’est pas Charles-André et je n’ai pas été voté « plus propice à ne pas être invité à l’après-bal » à mon bal de finissants du secondaire!

Un seul problème se dressait devant moi : comment serrer la main de celui qui a déjà serré toutes les mains?

Normalement, je me pose pas trop de questions : petite poignée de main molle, du bout des doigts avec souvent, en prime, un ‘cloc!’ qui vient de mon poignet super frêle, mais avec Guy… je sais pas… je voulais lui en mettre plein la main…

Avant que j’aie eu le temps d’élaborer une stratégie, le créateur de Bébéatrice était debout devant moi, armé de son regard franc et de sa chaîne de cou, la main tendue. Et puis…Bang. Noir total.

Si Johanne ne revient pas après ça, mon nom n’est pas Charles-André et je n’ai pas été voté « plus propice à ne pas être invité à l’après-bal » à mon bal de finissants du secondaire!

Deux heures plus tard, je me suis réveillé à l’hôpital et l’infirmier m’a expliqué que, intimidé par la présence de ce grand animateur qui n’a pas peur de s’impliquer dans le montage de son émission, je m’étais évanoui et fendu le crâne sur le plancher…classique moi!

Bon, je n’aurai pas eu la chance de serrer la main du célèbre quinquagénaire qui nous a tous surpris en ne jouant pas dans le film « Hot Dog»… Mais au moins, j’ai mangé du bon jell-O d’hôpital et j’ai maintenant un petit look badboy grâce à ma cicatrice de 8 pouces qui me traverse le front de bord en bord!

Cordialement vôtre,

Charles-André

P.S. Guy A. et Danny, si jamais vous lisez mes chroniques Urbania, voici les petites cartes que je n’ai pas eu la chance de vous donner l’autre soir!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Brûlée et vive

Les carnets d'Anick Lemay.

Dans le même esprit