La prononciation sportive – suite et fin

Devenez le nouveau Pierre Hood, en 8 leçons!

1- Vérifier si les leçons du passé ont été assimilées:

THIOMÄCHE
PLÉ-QUI-A-NET-TE-CHE
(Tomas Plekanec)

D’accord, vous êtes prêts pour la suite!

2- Les joueurs utilisés souvent!

ALÈXANDEURE
O-VIÈ-CHE-COU-INN
(Alex Ovechkin)
Comme Holliday Inn mais avec ALÈXANDEUREOVIÈCHEKINNE devant…

3- Un ptit bond à Toronto qu’on affronte trop souvent

ALEX-XÉYI
PIO-NI-KARI-OFFE-YÉ-SKI
(Alexei Ponikarovsky)

l’ajout de I et de Y ajoute à la crédibilité de la prononciation russe… c’est de même

4- Un de mes préférés parce qu’il utilise tous les muscles de la machoire

DAY-(comme Doris Day)
NI-HOUSSE (comme Housse de char)
DE-ZOO-BO-RLDOUSSE
(Dainuis Zubrus)

Un heureux mélange pour la finale, comme si on prononçait toutes les consonnes en même temps avant le fameux Rousse.

5- Un de nos anciens goalers

TO-MA-CHE
VIO-KOUUUUUNE
(Thomas Vokoun)

Plus on tient le OU de Oune, plus on l’a

6- Les incompréhensibles parce qu’ils ne suivent aucune logique…

ANNE-THÉ-RO
NI-TOUT-MAKI
(Antero Niittymaki)

Demandez-moi pas pourquoi on prononce le I en I et le Y en OU… C’est la force du sport…

7- Même principe! Même effet comique!

MI-QUA-OUELLE
NOU(!)-LANNE-DEU-RE
(Michael Nylander)

Je le sais… c’est ridicule

8- Ok, le dernier et non le moindre…

NI-HÖ-LA-YE
A-BI-BOULE-LINE
(Nikolai Khabibulin)

Plusieurs choses à signaler… On prononce pas le K parce que ça fait nazi, pis on a le droit de dire Line et Boule dans le même nom…

Bonne pratique et à bientôt j’espère…. au Centre Gilles!

mc

Du même auteur