La Chine ne veut pas de Justin Bieber et de son attitude de marde

Est-ce qu'on peut vraiment leur en vouloir ?

Avis aux fans de Justin Bieber aussi appelés «Beliebers», vous n’aimerez pas cet article.

Tout comme elles l’avaient fait par le passé avec Lady Gaga et Oasis, les autorités chinoises – habituées de la censure – ont décidé d’interdire les concerts du blond-séducteur-baby-baby-ouh en terres chinoises.

En cause, les mauvaises actions du bad boy, comme lorsqu’il avait craché sur ses fans ou bien sa conduite en état d’ivresse dans les rues de Miami. On pense aussi à sa chanson «Sorry» qui a gâché trop de bons moments, de covoiturages ou de séances magasinages, tellement elle tournait en radio et qui m’avait même forcé à jeter mon laptop après avoir téléchargé ladite «chanson» par erreur.

Pour ces raisons, la Chine ne veut pas du polisson blond et le fait savoir ainsi; «Justin Bieber est un chanteur talentueux, mais c’est aussi un jeune chanteur controversé […] Il s’est engagé dans une série de mauvais comportements, autant dans sa vie sociale que lors de ses performances en Chine, ce qui a causé le mécontentement du public». Selon des sources urbaniennes, les fans seraient actuellement en train de demander la permission à leurs parents de lancer une pétition pour protester. Celle-ci sera lancée une fois qu’ils auront fini leurs devoirs et brossé leurs dents.

Même s’il essaye de se rattraper depuis son dernier album, avec sa guitare acoustique et sa voix mielleuse, la Chine n’oublie pas. Et nous non plus. Voici une liste non exhaustive des (autres) critères d’expulsion de Justin Bieber. Au cas où d’autres pays voudraient emboiter le pas.

Il fait de la musique pour adolescentes, mais a l’air de détester les adolescentes, comme cette fois à Manchester où il aurait voulu que son public arrête de crier et de lui dire «I love youuuuuuu» entre deux chansons… C’est vrai qu’avoir des fans qui t’idolâtrent et payent plus de 100 pièces pour te voir, c’est chiant… Pauvre Bieber. Il avait également trouvé drôle de cracher sur ses fans depuis un balcon.

Il voulait se battre avec Orlando Bloom aka Legolas, roi des Elfes de la Forêt de Grand’Peur et ça, c’est impardonnable, on respecte la communauté de l’anneau! Bien à l’abri derrière ses gorilles, Bieber se prenait pour un sacré bad ass

Il a fait un remix de Despacito.

Il est allé visiter le musée d’Anne Frank et a laissé le message le plus prétentieux du monde sur le livre d’or «C’est vraiment inspirant de venir ici. Anne était une fille bien. Je pense qu’elle aurait pu être une Belieber»… Un sacré manque de respect pour le lieu et pour l’histoire d’Anne Frank de la part de Justin, de ramener Anne Frank au statut de «possible fan de moi». Parce que dans la tête de Bieber, le monde tourne autour de Bieber.

Malgré tout, soulignons que la censure (même celle de Justin Bieber) reste un fléau pour l’industrie musicale en Chine et que Bieber devrait pouvoir jouer devant TOUS ses fans, où qu’ils soient. C’est juste que je n’ai pas envie de dire ce genre d’affaires trop fort.

Pour lire un autre texte de Fabien Kerneis: «La Corée du Nord veut nous séduire et nous invite à surfer là-bas».

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Petit guide d’étiquette pour straights dans le Village gai

Petit guide pratique qui s'adresse à l'hétéro désirant s'aventurer dans le village gai sans nécessairement être conscient de certaines règles de base.

Dans le même esprit