Yamashita Yohei

L’allégorie de la tortue bleue

Très tôt dans ma vie, j’ai décidé que je n’aurais pas d’enfant – c’est ici que vous me jugez comme si j’étais le pire égocentrique à vivre au Québec. Cela ne veut toutefois pas dire que je hais les enfants, bien au contraire. Je suis moi-même un grand enfant. Par exemple, je suis un amateur fini de jeux vidéo. « Crissss que t’as du temps à perdre Gagnon », me direz-vous. Pourtant, les jeux vidéo sont d’excellentes façons d’expliquer la vie aux enfants. Je me suis donc demandé quel jeu j’utiliserais pour expliquer la vie à mon filleul. Je me suis dit que Mario Kart serait tout indiqué. Voici à peu près ce que je lui dirais.

La course en soi

Bon, aujourd’hui mon grand, on va jouer à Mario Kart. Ce jeu, c’est un jeu de course, l’objectif est donc de terminer premier. Cependant, tes qualités de pilotes sont pas mal secondaires dans ce jeu. Peu importe si tu conduis bien, il y a de fortes chances que tu finisses quand même par te faire devancer par un autre concurrent qui est juste mieux armé que toi.

Par ailleurs, c’est pas mal comme ce qui se passera dans la vie mon grand. Tu vas rapidement comprendre que tu peux être le meilleur gars au monde, avoir les meilleures compétences pour ton travail, il y en a toujours un qui va finir par te devancer. Non pas parce qu’il est meilleur que toi, non. Juste parce que cette personne aura usé de tactiques pas toujours correctes pour se placer en avant du peloton. Tu le sais, et tout le monde le sait que c’est un pourri au fond. C’est clair qu’il ne sait pas quoi faire, mais il va quand même se retrouver là. Et toi là-dedans ? Ben, comme t’es un bon gars, tu devras faire en sorte d’accepter le tout avec le sourire, parce que t’es un bon perdant, tsé.

Le départ

Le départ est toujours particulier dans une course de Mario Kart. Pour une raison qu’on s’explique mal, certains participants de la course peuvent bénéficier d’un avantage au départ. Parce que le concurrent a eu le bon timing, ou tout simplement de la pure chance, ils peuvent profiter d’un boost de vitesse leur permettant d’avoir une longueur d’avance sur tout le monde.

Tu vois mon grand, c’est exactement comme ça dans la vie. Les gens vont te dire que tous les humains naissent égaux et qu’ils ont les mêmes chances dans la vie, mais dans les faits, c’est du gros n’importe quoi.  T’as toujours un fanfaron qui, pour une raison que n’est pas toujours en lien avec ses qualités, finit par avoir une longueur d’avance sur tout le monde. Encore une fois, ce n’est pas tant tes qualités intrinsèques, mais plus une question de chance qui dicte ce genre de situation. Bref, ne te laisse pas enfirwhopper par les beaux discours sur l’égalité, ça n’existe pas.

La damnée tortue bleue

Ça se pourrait que tu finisses par prendre les devants durant la course. Tu vas constater un truc assez fâchant : quand t’es premier, c’est fort probable qu’une tortue bleue se mette à tes trousses, jusqu’à ce qu’elle vienne faire exploser ton arrière-train. Peu importe ce que tu tenteras de faire, cette tortue finira fort probablement par te rattraper. En plus, elle risque de te faire perdre ton avance.

Ça aussi, c’est une excellente allégorie expliquant les aléas de la vie mon grand. Tu vas rapidement constater une chose : quand tu penses que ça va bien, ben, tout d’un coup, ça peut virer vraiment marde. Tu vas avoir des passes dans ta vie où tu crois que t’es sur une vitesse de croisière bien correcte et que ça te permettra de te rendre jusqu’au bout sans trop te tracasser, mais la réalité va te rattraper et t’exploser en pleine face. Il faudra serrer les dents et tenter, contre vents et marées, de poursuivre ton chemin. 

Bref, tu vois mon grand, Mario Kart, c’est pas mal comme ce qui se passe dans la vie. Je te jure, ça peut passablement être frustrant. Deux choses sont donc importantes. La première c’est d’avoir du fun malgré tout. Tu vas voir, on va rire en masse. L’autre chose, c’est de jouer avec une personne que t’aimes beaucoup ; ça rend les frustrations beaucoup moins difficiles. Qui sait, tu vas peut-être finir tes vieux jours avec ta, ou ton partenaire de jeux ! 

Bon, t’es prêt ? 1-2-3 go !

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up