Julien Lacroix et Yannick De Martino, meilleurs amis du monde ?

Entrevue avec deux prodiges (autoproclamés).

URBANIA et KOZE s’unissent pour vous faire découvrir une amitié (presque) prodigieuse.

Après une première saison couronnée de succès sur la plateforme KOZE.tv, Les Prodiges passent dans la cour des grands avec une deuxième saison diffusée sur ICI TOU.TV. Et pour vérifier si Julien Lacroix et Yannick De Martino sont aussi BFF dans la vraie vie que leur version web, on a mis leur amitié à l’épreuve.

Entrevue (en trois temps) avec deux inséparables.

Section « Parle avec ton cœur »

On a demandé à Julien et Yannick (toujours séparément) d’être un peu sérieux un moment. À vous de voir si ça a fonctionné.

Pourquoi Yannick est le meilleur ami que quelqu’un pourrait avoir?

Julien : Il travaille fort sur sa personne, il veut toujours s’améliorer. C’est toujours agréable de discuter avec lui. Il t’aide à cheminer sur des trucs, il est fucking sage. Lui et Adib, c’est les personnes les plus sages de mon entourage. Quand j’ai à prendre une décision importante, c’est toujours à eux que je parle.

Pourquoi Julien est le meilleur ami que quelqu’un pourrait avoir?

Yannick : Il est comme un petit chien. Il va te donner vraiment beaucoup d’amour, en autant que tu lui donnes de l’attention et que tu lui dises « Bravo, mon petit Julien, c’était bon, ça! C’est comique, ce que tu viens de faire! » Aussi, tu le sens qu’il a vraiment besoin de toi. Il a besoin de voir ses amis souvent. Quand il est là, il est vraiment dans le moment. C’est quelqu’un qui organise des activités, qui est rassembleur. Ses relations interpersonnelles, son cercle social, c’est des choses qui sont presque aussi importantes que sa carrière.

Pourquoi Yannick est le pire ami que quelqu’un pourrait avoir?

J : Je peux pas répondre à ça, il a pas de défauts! Il est toujours vraiment à l’écoute, il pose plein de questions, c’est ça qui est le fun avec lui. (C’est sarcastique, il va rire quand il va lire ça!) Il est super généreux. Il arrive toujours avec une bouteille de vin quand tu l’invites à souper. Il est pas assis pendant que toi, tu cuisines. Son char est vraiment pas dégueulasse.

Pourquoi Julien est le pire ami que quelqu’un pourrait avoir?

Y : Il est très anxieux et extrêmement carriériste, alors il se choque contre le monde. Moi, j’aime prendre mon temps, cogiter. Julien est plus dans l’efficacité, dans l’immédiat, donc il se retrouve souvent à me pousser dans le derrière et ça peut être fatigant en tabarnak! Quand il est stressé, il devient insupportable, il est pas capable de parler d’autre chose. Aussi, Julien est vraiment pas capable de débattre. Il n’acceptera jamais de nuancer son propos et de reconnaître qu’il peut y avoir une part de vérité dans ce que l’autre dit. Il pense vraiment qu’il a raison, même quand personne a tort ou raison.

Section « Connais-tu bien ton ami? »

On a posé des questions à Julien et Yannick (séparément). Ils devaient répondre pour eux-mêmes, mais aussi pour l’autre. (Ils ne se connaissent peut-être pas si bien que ça, finalement…)

Le film préféré de Julien

La réponse de Yannick : Les invasions barbares ou Les Boys III

La vraie réponse : Je pourrais dire un film pour me penser bon… Mais ça se jouerait entre Vol au-dessus d’un nid de coucou, Little Miss Sunshine, Seven, OSS 117, Astérix et Obélix et La grande séduction.

Le film préféré de Yannick

La réponse de Julien : Ça doit être une affaire de science-fiction, genre Mad Max. Ou une affaire de superhéros, genre Avengers ou Batman.

La vraie réponse : Her ou Eternal Sunshine of the Spotless Mind.

Le chanteur/band préféré de Julien

La réponse de Yannick : Récemment, ça serait Eddy de Pretto. Il écoute ça sans arrêt ces temps-ci. Sinon, il écoute beaucoup de musique québécoise. Félix Leclerc? Pierre Lapointe?

La vraie réponse : Charles Aznavour

Le chanteur/band préféré de Yannick

La réponse de Julien : C’est triste… Je sais qu’il mange vraiment pas vite ou ce qu’il fait pour cruiser une fille, mais je connais même pas sa musique préférée! Il doit aimer les Beatles.

La vraie réponse : J’aime beaucoup Metric. Côté québécois, j’écoute beaucoup Jean Leloup et Milk & Bone.

Le personnage que Julien prend toujours à Mario Kart

La réponse de Yannick : Il joue pas vraiment aux jeux vidéo… D’après moi, le seul qu’il va connaître, c’est Mario. Ou peut-être qu’il va en dire un autre pour montrer qu’il en connaît. Je vais dire Luigi.

La vraie réponse : Je prends toujours Peach.

Le personnage que Yannick prend toujours à Mario Kart

La réponse de Julien : Yoshi.

La vraie réponse : Toad.

La couleur de Mr. Freeze préférée de Julien

La réponse de Yannick : Blanc. Pas parce qu’il trouve ça bon, mais parce qu’il aime pas se salir.

La vraie réponse : Orange.

La couleur de Mr. Freeze préférée de Yannick

La réponse de Julien : Mauve ou orange.

La vraie réponse : Rouge.

L’idole de jeunesse de Julien

La réponse de Yannick : Martin Matte.

La vraie réponse : Jim Carrey.

L’idole de jeunesse de Yannick

La réponse de Julien : Il a pas eu une enfance le fun. Il a sûrement dit Hubert Reeves, ou quelque chose du genre.

La vraie réponse : Andy Kaufman.

S’il était un superhéros, Julien serait…

La réponse de Yannick : Il prendrait sûrement quelque chose d’un peu niaiseux ou bébé lala, genre Super Pipi.

La vraie réponse : Je voudrais voler, donc je serais Rossy Man. Mais au lieu de voler chez Rossy, je volerais dans les airs.

S’il était un superhéros, Yannick serait…

La réponse de Julien : Je pense que Yannick voudrait être transparent et s’appeler Vicieux Man.

La vraie réponse : Ça aurait rapport avec l’écologie. Je m’appellerais genre « Recyclez. » En fait, tant qu’à être connu grâce à mes super pouvoirs, au lieu d’avoir un nom qui sert à rien, je m’appellerais « Recyclez, on a juste une planète. » En fait, « Recyclez, on a juste une planète De Martino. » Je garderais mon nom de famille.

Section « Plogue de la série »

Pour commencer, résumez-nous donc c’est quoi, Les Prodiges?

Julien : Dans la saison 1, on jouait deux humoristes qui décident de mettre leur carrière de côté pour se consacrer à l’art pour être pris plus au sérieux. À la fin de la saison, on fait une pub de tacos qui nous rend mondialement connus. Dans la saison 2, on veut montrer qu’on est plus qu’une simple pub de tacos, alors on décide de faire un film sur notre vie. On voit donc tout le processus de création du film, des demandes de subvention jusqu’à la première médiatique.

Yannick : Dans chaque épisode, on se retrouve avec une épreuve de plus pour se rendre au film : tournage, financement… À l’épisode 6 ou 7, y a une tragédie qui arrive et ça se transforme en genre de thriller.

Ça se passe comment, Julien Lacroix et Yannick De Martino qui écrivent une série? C’est quoi votre processus de création?

Y : Ça se passe beaucoup en brainstorm. Julien et moi, on se relance. On se nourrit beaucoup l’un l’autre. Les mêmes choses nous font rire profondément. C’est cool de pouvoir lancer une idée et que déjà, l’autre comprend où tu t’en vas avec ça, la situation, le type de personnage que tu essaies de construire.

J : Pour la saison 1, on écrivait tout ensemble. Pour la saison 2, comme on faisait dix épisodes au lieu de six et qu’on était plus occupés, on fournissait toutes nos idées à Odrée Rousseau, une amie auteure, qui transformait ça en dialogues pour que ce soit plus fluide. Y avait beaucoup d’allers-retours entre elle et nous pour peaufiner le scénario.

Et sur un plateau de tournage, c’est quoi votre dynamique?

J : Comme on est amis et qu’on est constamment ensemble, ça n’a pas pris de temps à retrouver la dynamique de la saison 1. Ça a été super facile et le fun. On ne se gêne pas pour se donner des conseils, on se fait confiance l’un l’autre. Le but, c’est que ça soit drôle et bon. Donc si Yannick me dit quelque chose, je l’applique, et c’est la même chose de son côté.

Y : Les deux, on aime beaucoup improviser. On connaît le ton de l’autre, on sait où il peut aller, on n’a jamais peur que l’autre soit mal pris. On sait que les deux, on a une bonne répartie et que c’est impossible que l’autre ne sache pas quoi dire. Y a même des scènes qu’on a gardées et que le monde va dire « Câline, c’est vraiment drôle, c’est bien écrit! » alors que ça l’était pas. Même nous, en se réécoutant, on trouve ça fou d’avoir réussi ce genre de ping-pong-là. Je dirais qu’il y a peut-être 25 % d’improvisation par épisode.

Avez-vous des anecdotes de tournage à partager?

Y : Mon fils est venu tourner une journée. On l’avait mis dans un genre de ballon vert pour faire comme s’il sortait d’un œuf pour illustrer ma naissance. Mais le ballon lui serrait un peu trop le cou. Il a failli s’évanouir parce qu’il était trop orgueilleux. Et moi, j’étais pris entre « C’est mon gars et je veux pas qu’il meure » et « Je veux vraiment avoir cette scène-là ».

J : Je me souviens d’une fois où il y avait une comédienne sur le plateau que Yannick trouvait belle. Donc cette journée-là, il était vraiment plus stressé!

En terminant (et pour faire un lien habile avec votre websérie), si ton ami n’était pas humoriste, de quoi serait-il un prodige?

J : Yannick serait un bon professeur. À la garderie, mettons. Mais pour vrai, prof au cégep. Je pense que les élèves le trouveraient cool. Il aime parler et partager son savoir.

Y : S’il n’avait pas été humoriste, je pense que Julien aurait été en cinéma. Sinon, je le verrais comme patineur de vitesse. Je suis sûr qu’il sait même pas patiner, mais je l’imagine. Je pense qu’il a un grand potentiel caché en tant que patineur de vitesse.

La deuxième saison des Prodiges est disponible dès maintenant sur
ICI TOU.TV.

Crédit photos: Sébastien St-Martin de KOZE

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up