Jésus, les odeurs et les plaisirs solitaires

Des «  fun facts  » en vrac sur les aléas de grandir via ses hormones

Avez-vous entendu parler de cette théorie voulant que les adolescentes aient leur puberté de plus en plus tôt, et que les garçons soient de moins en moins fertiles en raison du haut niveau d’œstrogène dans l’eau — le tout causé par la prise de la pilule contraceptive ?

Si oui, vous y avez cru ? Eh bien, vous avez été emporté par de la propagande religieuse. Yup.

Cette folle légende urbaine aurait d’abord été propagée par les membres de l’American Life League, qui milite contre la contraception et l’avortement. Tsé, les énergumènes qui refusent que la contraception soit couverte par l’assurance santé ? C’est eux autres !

Le Vatican s’est mis de la partie en dénonçant les coûts environnementaux de la prise des anovulants. Puis, cette rumeur a fait son chemin dans les foyers judéo-chrétiens nord-américains.

En 2011, l’Association of Reproductive Health Professionals des États-Unis s’est penchée sur la question. En fait, rien dans la littérature scientifique ne permet de conclure que la présence d’œstrogènes dans l’eau n’est suffisante pour avoir des répercussions sur la santé humaine, ni même sur l’environnement.

« FAKE NEWS ! Sad ! », comme dirait l’autre monsieur au teint orangé.

PETIT GUIDE POUR LES ENFANTS-STARS

Pas facile de grandir sous les projecteurs. Pas facile de grandir tout court, vous nous direz, mais mettons qu’avec une caméra dans la face et le Québec en entier pour voir votre peau de pêche se désagréger, ça doit ajouter un niveau de difficulté.

Voici donc trois conseils pour les Michel Couillard, Sélina et Guillaume Lemay-Thivierge de ce monde.

1. N’acceptez que les rôles d’époque

La puberté de la petite sœur de la boulangère à Donalda, on va pas mal moins la remarquer que celle du plus jeune des Parent. Un costume d’époque pis des dents sales, ça détourne l’attention sur les gros sourcils.

2. Évitez de chanter (ou de parler, idéalement) avant 12 ans (ou après)

Il se peut que votre organe vocal se transforme en une merveille de sons mielleux, mais il se peut vraiment plus que la différence entre votre voix prépubère et celle de l’âge de raison soit un maudit bon matériel à remix sur YouTube. Faut choisir. Puis se taire à jamais.

3- Disparaissez

Si vous avez l’âge ingrat particulièrement virulent, une petite pause — le temps que vos bras reprennent une proportion acceptable par rapport à la longueur de votre tronc — ne peut pas nuire. Qu’est-ce qui est pire : un trou de deux ans dans un CV d’acteur ou une vie entière de Google Images gênantes ?

TU PUES, MAN

Si vous êtes souvent en contact avec de jeunes padawans, vous savez que l’une des choses qui marquent le début de la puberté, c’est cette désagréable odeur de vestiaire sportif qui émane de leurs pores.

Il existe deux types de glandes sudoripares : les eccrines — majoritaires sur le corps humain et inodores — et les vilaines mérocrines, qui se trouvent notamment sur les aisselles et dont les sécrétions, lorsque mariées à des bactéries, sentent le vieux fromage.

L’affaire, c’est que les glandes mérocrines n’entament leur étrange besogne que lorsque la puberté se déclenche. C’est pourquoi le jeune Kevin sentait le bonheur même en juillet après une journée au parc et qu’il dégage maintenant de doux effluves de fin du monde en restant sur le sofa toute la journée à l’air climatisé.

Message d’intérêt général pour tous les Kevin du monde :

une douche ne peut pas nuire, quand même. Du déo non plus.

S’AUTOMUTILER PLUTÔT QUE SE MASTURBER

Pour le magazine URBANIA ayant pour thème « Nos parents », notre collaborateur Colin Boudrias-Fournier s’est plongé dans des livres d’éducation sexuelle de toutes les époques afin d’en apprendre plus sur la façon dont les petits loups étaient initiés aux « choses de la vie ».

Si vous croyiez que la méthode d’éducation sexuelle contemporaine — qui consiste à « googler » des questions et à avoir des réponses approximatives, ou à tomber sur de la pornqui brisera à tout jamais la perception des rapports sains — est particulièrement troublante, une petite visite en 1962 vous rassurera.

Dans le livre Je dois initier mes enfants à la vie, on nous apprend que la masturbation est l’une des pires choses du monde.

En voici un extrait :

« Dompte ton corps et ne crains pas de lui imposer de sévères corrections que tu choisiras toi-même ; n’aie pas peur de t’imposer personnellement des mortifications pour te prouver que c’est ton esprit qui mène et non pas ton corps qui l’emporte sur ta volonté. »

Des mortifications. FO REAL.

Poursuivre la lecture : «Petite encyclopédie des ravages de la puberté».

Je suis rédactrice en chef de Balle Courbe. J'aime le fromage. Je suis obsédée par l'expression "se serrer la pince". Je trouve que le water-polo n'a pas le klout qu'il mérite.

Du même auteur