Martin Girard

Jean-François Caron, numérologue

Quand vient le temps de faire des prédictions sur la saison du Habs, les gens normalement constitués analysent la composition des trios, évaluent les fiches des joueurs ou répètent ce qu’ils ont lu dans les chroniques de François Gagnon. Pas Jean-François. Facteur le jour, numérologue le soir, il préfère de loin appliquer ses formules magiques au numéro de chandail des joueurs. Weird? Un ti-peu.

Comment fait-on pour faire la numérologie d’un joueur ?
On donne une valeur à chaque lettre du nom en partant du principe que A est associé au chiffre 1 et on réduit le total à un nombre. Prenons l’exemple de Koivu. Lorsqu’on additionne les chiffres associées à chaque lettre de son nom, on obtient 18. Quand on décompose ce nombre, on obtient 1 et 8 et 1 + 8 = 9. Cela signifie que Koivu est dans une année personnelle 9, une année de réussite, mais aussi de divorce  et de fin de contrat. C’est pourquoi je crois qu’il ne reviendra peut-être pas.

Qu’arrive-t-il si un joueur porte le 13? Comme Pierre Lambert?

Dans le tarot, le nombre 13 c’est l’arcane de la mort, mais c’est aussi une carte positive parce qu’elle représente une naissance, un nouveau départ. D’autres croient que le 13 porte malchance, car beaucoup de choses finissent à 12, comme les mois de l’année et les signes du zodiaque. Ça dépend donc de l’interprétation de chacun.

Y a-t-il un lien entre le fait que les meilleurs joueurs Patrick Roy (33), Stéphane Richer (44), Mario Lemieux (66), Raymond Bourque (77) et Wayne Gretzky (99) portaient tous un chandail à chiffres doubles ?
Oui! C’est ce qu’on appelle des «maîtres nombres»; ils ont une force plus puissante parce qu’ils ont la vibration du double nombre. Si l’on prend l’exemple de Gretzky, il porte deux fois le 9, le chiffre du summum. Le 9 marque la fin d’un cycle, il n’y a rien après. C’est l’apogée! Le meilleur joueur de hockey au monde ne pourrait pas porter un numéro plus approprié.

Ça s’explique aussi avec l’exemple du Rocket ?
Le Rocket portait effectivement le numéro 9 et il le portait très bien! Récemment, j’ai vu une pub sur la fusion de deux compagnies d’assurances. La publicité montrait Wayne Gretzky et Maurice Richard de dos avec leur numéro 9 et 99. J’ai trouvé ça bon, ça m’a fait sourire !

Quelles sont tes prédictions pour la prochaine saison du Canadien?

Sept joueurs sont en année personnelle 7. Ce chiffre signifie le changement après un cycle accompli, un renouvellement positif, le repos, la foi, le mental. Deuxième chose, les Canadiens souhaitent aller chercher leur 25e coupe Stanley : 2+5, ça donne aussi 7. En gros, je crois qu’ils vont finir en deuxième position.

Pourquoi tu dis ça ?
Il y a beaucoup de chiffres forts chez le Canadien cette année… Les initiales du CH donnent 11 et le 100e marquera le début de leur 11e cycle de vie. Cette année, le 11 sera déterminant et c’est un maître nombre, donc une double force.  Aussi, d’après la date de fondation de l’équipe, le 4 décembre 1908, le chemin de vie du Canadien est le 8, ce qui signifie la réussite matérielle.

Selon tes calculs, quels joueurs devraient bien jouer cette année ?

Ça l’air évident parce qu’ils font partie des meilleurs joueurs, mais Carey Price, O’Byrne, Kovalev et Higgins vont connaître une bonne saison. Si ça ne se passe pas comme prévu, ils peuvent toujours me téléphoner pour que je leur fasse leur numérologie…

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up