Je suis Bruxellois

À la suite des attentats de Bruxelles, URBANIA tient à donner la parole à un collaborateur des premières heures, Pascal Henrard :

Je suis Bruxellois

Ce n’est pas une figure de style, une posture éditoriale, un genre que je me donne. Je suis Bruxellois dans mes tripes, dans mon cœur, dans mon âme.

Né à Ixelles, grandi à Anderlecht, supporter de Molenbeek, j’ai étudié à Uccle, bu à Forest, dansé à Schaerbeek, travaillé à Wolluwé… Je suis Bruxellois, comme tous ceux qui ont vécu un jour, un mois, un an, une vie à Bruxelles. Qu’on s’assoit une seule fois sur une terrasse de la Grand’ Place pour prendre une Triple Westmalle, on devient Bruxellois. Qu’on s’arrête pour une gaufre Place de la Monnaie, qu’on prenne un café Galerie de la Reine, qu’on dévore une mitraillette place du Jeu de Balle, qu’on rigole en écoutant Sttellla, qu’on pleure en écoutant Brel, qu’on danse sur Stromae, on est tous Bruxellois.

Une fois. Et pour toujours.

Des petits malfrats sans envergure, des délinquants violents, crapuleux et lâches ont frappé aveuglément des Bruxellois de toutes les origines, de toutes les conditions, de tous les âges. Poussés par l’appel du néant, ils ont voulu balayer de leur terreur innommable l’esprit accueillant et festif si typiquement bruxellois.

Va te faire foutre, crapule terroriste, racaille sans âme, je m’en vais prendre des bières avec mes amis. Et ces moments de joie, jamais les bombes artisanales que tu caches dans ton slip ne pourront les détruire.

Pour lire le reportage Ville de la semaine : Bruxelles de Pascal Henrard, c’est ICI.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up