Sarah Bean

Jay Du Temple : tout c’que vous voulez savoir… Ou presque !

Ce n'est pas parce qu'on veut tout savoir sur Jay Du Temple qu'il doit absolument tout nous dire.

C’est quossé ça, un Jay Du Temple? Un geek version babe? Une vieille âme dans un emballage de fuck boy? Un p’tit gars de bonne famille gone wild mais de façon polie? Y’est dur à sizer, le beau Jay. Pas que ce soit une mauvaise chose, au contraire.

Le sympathique humoriste animait Je veux tout savoir au Zoofest cet été et ça nous a donné l’goût à notre tour de lui poser toutes nos questions parce qu’on s’mentira pas, nous aussi, on veut tout savoir.

Hey Jay, premièrement, tes p’tits looks funkys, c’est vraiment juste pour le plaisir ou c’est plutôt parce que t’essayes d’attirer l’attention sur autre chose que sur le fait que t’es un hot piece of ass?

Haha non, c’est vraiment juste parce que j’adore ça, m’habiller de manière farfelue. Surtout à la télé. T’sais des fois, t’habiller funky pour marcher dans la rue, c’est un peu toff tout seul, tandis qu’à la télé y’a comme un contexte plus l’fun.

Avant d’accepter de faire OD, as-tu eu un p’tit moment de réflexion à te demander si le show correspondait à tes valeurs et s’il pouvait te faire perdre d’la crédibilité?

Absolument! J’ai refusé au départ. Ensuite, on en a parlé et j’ai été très franc avec eux sur la façon dont moi j’voyais ça. J’me suis dit que si j’le faisais à ma manière, ça ne pouvait pas me nuire et que si les gens me jugeaient à cause de ça, peut-être que je ne les voulais pas comme public.

Jay, toi qui as travaillé pas mal fort pendant des années pour faire ta place, ça te fait pas chier qu’un show comme OD donne d’la visibilité aussi facilement à du monde qui n’ont absolument aucune raison d’en avoir?

Non. Le succès de quelqu’un ne m’empêche pas d’avoir le mien. Les gens qui suivent les candidats ne les suivent pas pour les mêmes raisons qu’ils me suivent moi. Moi mon but, c’est que les gens viennent me voir en spectacle.

Jay, quel humoriste t’a donné le goût de faire ce métier?

J’trip vraiment sur l’humour, j’ai jamais vu un humoriste qui ne m’a pas donné le goût de faire ce métier. Le premier DVD d’humour que j’ai reçu, c’était d’un gala Juste pour rire. C’était plein d’humoristes différents et j’les trouvais tellement nice de faire ça. Y’a eu Louis-José Houde, y’a eu Martin Matte, Sugar Sammy, Gad Elmaleh… Ensuite, j’ai découvert YouTube donc là sont arrivés les Jerry Seinfeld, Chris Rock, Dave Chappelle de ce monde. C’est un heureux mélange de tout ca!

Est-ce qu’il y a un genre d’humour qui ne te fait vraiment pas rire?

Vite de même, j’te dirais que je n’aime pas l’humour qui isole les gens. J’trippe pas trop sur les memes pis ces affaires-là non plus.

Selon toi, est-ce qu’on peut rire de tout en humour? Est-ce qu’il y a des sujets auxquels personnellement, tu n’es pas game de toucher?

Oui, j’pense qu’on peut rire de tout en humour et même que c’est primordial! Par contre, dans mon cas, c’est vrai qu’il y a des sujets auxquels je ne suis pas encore game de toucher.

Mais tu ne jugerais pas un humoriste qui le ferait?

Du tout! T’sais on dit que « tragedy + time = comedy ». Tu peux parler de tout, pourvu que ce soit fait avec intelligence. Je n’ai pas encore le bagage pour aborder certains sujets plus délicats, mais j’aspire à pouvoir le faire un jour.

Jay, les gens semblent s’intéresser drôlement à ta vie amoureuse et à ton orientation sexuelle. Pourtant, y’a plein d’autres artistes de ton âge qui sont encore célibataires et on s’en crisse. Est-ce que les gens ont de la misère à concevoir que quelqu’un de considéré sexy ne soit pas nécessairement quelqu’un de full sexuel qui veut dater tout ce qui bouge?

Peut-être! J’pense aussi que le fait d’animer Occupation Double a amené ça. C’est quand même une émission de dating donc les gens sont curieux. Des fois aussi, le fait de ne pas parler de quelque chose fait en sorte que les gens veulent encore plus le savoir.

Pourquoi tu n’en parles pas? M’semble que tu nourris leur curiosité encore plus, non?

Non, j’nourris rien. J’essaye de me concentrer sur ce que j’ai envie de faire. Moi, j’veux faire des blagues, j’veux faire des shows, j’veux m’amuser et faire des projets qui m’intéressent. Le monde se questionne à savoir si j’suis gai parce que je m’habille de manière un peu farfelue, que j’parle de ma mère et de mes sœurs et que j’suis gentil et bien élevé. Je n’ai aucun problème avec ça. Moi j’le sais que j’suis pas gai, et le fait qu’on pense que j’le suis, ça m’fait pas de peine, ça ne me met pas à l’envers, au contraire, j’m’en sacre un peu. Les gens ont le droit de se poser ces questions-là, mais j’me sens pas obligé d’y répondre.

Hey Jay, est-ce que ça t’arrive de finir un show et de te dire que c’était d’la marde?

Oui, surtout à mes débuts. T’as aucune idée des endroits où j’ai pu faire des blagues. J’ai déjà fait un show où ma loge était un enclos à vaches. J’ai marché dans marde juste avant d’monter sur scène. C’était littéralement… Un show d’marde. C’est pour ça que j’apprécie tout ce qui m’arrive aujourd’hui. Quand tu commences en humour, tu acceptes tout. Mais tu le fais et ça te forge un caractère.

Hey Jay, ton show actuel, Bien Faire, tu l’as rodé en esti! T’avais pas peur de t’écoeurer du show avant même que la tournée officielle commence?

J’en mange des shows donc j’me suis pas écoeuré, mais c’est la première fois de ma vie que j’me suis dit que ouin, c’était peut-être beaucoup de spectacles… Les gens ne comprennent pas toujours le concept d’un rodage, mais c’est vraiment important. J’ai fait autour de 75 shows de rodage et à chaque show, y’a quelque chose qui change, des fois c’est un numéro au complet, des fois, c’est juste une virgule, mais à la fin d’la tournée, la différence est gigantesque.

Risques-tu de vendre moins de billets quand la tournée officielle commence parce que tout le monde l’a déjà vu, ton show?

Peut-être, mais mon but, ce n’est pas de vendre 300 000 billets, c’est que les gens me voient en show et passent un bon moment.

Une première partie, tu choisis ça comment? Quelqu’un de plus poche que toé pour que tu paraisses bien quand vient ton tour?

Non, au contraire! Quelqu’un qui t’pousse dans l’cul!

Admettons que l’public rit plus pendant la première partie que pendant ton show, es-tu secrètement en tabarnak?

Oui, mais contre moi-même.

Jay, admettons en ordre du plus important au moins important, OD, tu animes ça pour la visibilité, le plaisir ou le cash?

J’te dirais que pour la première saison, j’savais pas trop dans quoi je m’embarquais donc l’ordre était visibilité, plaisir, cash mais pour la deuxième saison, c’est clairement plaisir, visibilité, cash.

C’était l’fun pour vrai ou tu fais ton téteux?

C’était vraiment l’fun! En humour, on est souvent tout seul tandis que là, à OD, on est une grosse gang d’humains qui travaillent tous ensemble et ça m’a vraiment fait du bien.

Te sens-tu parfois un peu mal pour les candidats lorsqu’ils sont dépeints d’une certaine manière et qu’ils risquent de se faire ramasser en arrivant au Québec ou alors tu te dis que c’est des adultes et qu’ils savent dans quoi ils s’embarquent?

C’est vrai qu’au début, lorsque nous étions encore là-bas, j’étais inquiet pour certains. Par contre, une fois que je suis revenu au Québec, j’ai réalisé qu’ils étaient vraiment bien reçus. Les gens qui sont méchants envers eux sur internet ne le seront pas devant eux.

Ouin, mais sur le net, justement, ils y goûtent pas mal… Non?

Pas vraiment sur leurs médias sociaux. Les gens ne vont pas les suivre juste pour les détester. C’est sûr que là, s’ils se mettent à creuser… Même moi j’ai reçu pas mal de commentaires, mais j’retourne pas lire de vieilles affaires de l’année dernière… Après ça, les candidats font bien ce qu’ils veulent.

Hey Jay, toi dans vie, crois-tu à ça, Dieu?

Non. J’crois peut-être à genre, une énergie plus grande ou quelque chose du genre, mais j’crois pas à Dieu en tant que tel.

T’es pour ou contre la peine de mort?

Ah okay, on s’en va là… Pour vrai, j’y connais rien. J’sais que les prisons coûtent cher et tout, mais j’dirais que j’suis contre. Être condamné à mort parce que tu as tué quelqu’un, j’trouve ça un peu ironique.

Pour ou contre l’avortement?

Pour, mais la vérité c’est que ça ne me regarde pas. J’trouve ça drôle de voir des hommes se prononcer sur des sujets comme ça alors qu’on n’aura jamais à vivre un avortement. J’pense que ça appartient complètement aux femmes de prendre cette décision-là.

Pour ou contre le suicide assisté?

Ben là, voyons donc! J’peux pas croire que j’réponds à ces questions-là… Tu vas me mettre dans marde, haha! J’dirais que j’suis pour le suicide assisté. J’pense que ça peut être une mort beaucoup plus paisible et magnifique pour quelqu’un qui souffre que de juste dépérir jusqu’à la toute fin.

…Mais ceci étant dit, pour ces trois derniers sujets, j’veux que ce soit clair que j’suis conscient que c’est beaucoup plus grand que moi, que j’y connais rien et que j’suis prêt à en discuter avec les gens.

Baaoon… Y veut pas recevoir de marde de la part des frustrés des réseaux sociaux…

Hey Jay, c’est toi qui produis ton show. Quel genre de producteur es-tu? T’es cheap ou t’es yolo?

J’pense que j’suis à mi-chemin. J’aime gâter mon équipe, mais en restant conscient.

Qu’est-ce qui arrive quand une salle ne se vend vraiment pas comme tu le pensais? Admettons que la date du show approche et que la salle est remplie à genre 10%, tu fais quoi?

J’fais l’show pareil. C’est plate mais ça fait partie d’la game. J’dis pas que ça m’fait pas de peine, mais qu’est-ce que tu veux faire… C’est ma première tournée et j’te dirais que c’est la plus difficile parce que j’veux aller partout et j’veux tout essayer. Après ça, la prochaine tournée, j’vais savoir quoi faire.

Ton show s’appelle Bien Faire. C’est quoi pour toi, « bien faire »? Plaire aux autres ou suivre ton p’tit cœur?

J’te dirais qu’au début, c’était surtout de plaire aux autres, mais maintenant, de plus en plus, c’est de suivre mon p’tit cœur! C’est peut-être quétaine, mais pour vrai, j’veux juste gagner ma vie avec l’humour et être heureux.

Suivre son p’tit cœur, vivre de sa passion et être heureux? Pas pire, comme aspirations! Si on se fie au parcours du beau babe Jay, il semble être bien parti.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Décider en plein trafic de refaire sa vie (et son entreprise) à la campagne

Rencontre avec deux amoureux intrépides : Marie-Joël Turgeon et Jordan Lentink.

Dans le même esprit