Camille Gladu-Drouin

Grosse Lanterne : party pendant le déluge

“On y va-tu quand même?” Tout le monde se posait la question vendredi en parlant du festival Grosse Lanterne qui avait lieu en fin de semaine dernière à Béthanie. On annonçait des quantités d’eau phénoménale. Sachant que la programmation du festival était presque exclusivement extérieure et que le camping était de mise, tout le monde était inquiet.

Les plus courageux se sont finalement dit : “Fuck off! On y va.”

C’était une excellente idée puisque le festival n’a pas failli à sa promesse, que la pluie a regroupé 500 festivaliers très motivés et a décuplé l’intensité des shows présentés. Ça en valait les culottes mouillées, même si je me suis cachée quelques fois sous le stage pour éviter que l’eau ne bousille ma caméra. Mais comme je l’ai entendu trop souvent en fin de semaine : “On est pas fait en chocolat!”

Pour ceux qui ont préféré le confort de leur maison, voici ce que vous avez manqué.

Pour voir les images de Camille Gladu-Drouin au festival Le Festif!, c’est ICI.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

« Restez à la maison » ça veut dire quoi pour ceux qui n’en ont pas ?

«La plupart des gens se disent : qu’on meure aujourd’hui ou demain, qui va s’en soucier?», lance Ray qui fait du bénévolat depuis […]

Dans le même esprit