Gabriel Coutu-Dumont : raconter en images la pensée humaine

Rencontre avec le metteur en scène du nouveau spectacle Au-delà des échos.

URBANIA et Lune Rouge Entertainment s’unissent pour vous faire découvrir un talent québécois dont l’étoile brille bien fort.

Gabriel Coutu-Dumont ne crée pas seulement de l’art, il le met en scène. Directeur artistique d’images et de vidéos, metteur en scène multimédia, celui qui a d’abord étudié en photographie a intégré il y a près de 20 ans un univers en émergence : celui de la création de contenus narratifs sur des écrans. 

Il travaille présentement sur le nouveau projet immersif de Guy Laliberté, Au-delà des échos, qui sera présenté tout l’été sous la pyramide PY1, au Quai de l’horloge, au Vieux-Port de Montréal.

Également à la tête de sa propre compagnie, Silent Partners Studio, Gabriel signe la direction vidéo de spectacles renommés, comme ceux de Katy Perry, Taylor Swift, Pink, Rihanna, ainsi que la performance de Justin Timberlake au spectacle de la mi-temps du Super Bowl 2018.

Gabriel, tu te considères comme un créateur d’images, un metteur en scène, un directeur de création?

All of the above, ça dépend des projets. Avec ma compagnie, Silent Partners, c’est le design vidéo. Donc quand je travaille avec mes collègues Janicke, Nicolas et David sur différentes productions, je suis vraiment directeur de contenu vidéo. Sur d’autres projets, comme Au-delà des échos, le nouveau projet de PY1 et Lune Rouge Entertainment, je suis metteur en scène. Pas metteur en scène d’acteurs, mais metteur en scène de tout ce qui est images et vidéo!

Donc quand tu crées un visuel pour Taylor Swift, Justin Timberlake ou Rihanna, tu dois avoir une commande bien précise?
Les formules en pop varient d’un artiste à l’autre. Certains artistes sont très très impliqués dans le processus, alors que d’autres, pas du tout. La vidéo est un point focal dans un tel spectacle, mais il faut toujours garder en tête de magnifier la performance de l’artiste, pas de le overstager. Pour une artiste comme Taylor Swift, dont l’écran sur scène fait 5 étages de haut, il faut également s’assurer que notre travail multimédia match avec l’éclairage, la musique, la scénographie, les costumes…! Même si la création vidéo, c’est le petit nouveau dans le milieu artistique, surtout comparé aux autres domaines, on est tellement dans un monde axé sur le visuel que ce bébé est rapidement devenu grand et prend désormais beaucoup de place!

Pour être certaine de comprendre: metteur en scène d’images, c’est pas VJ?

En effet, il y a une nuance à faire entre ma pratique actuelle et le travail de VJ. Le Vjing,  c’est plus « libre » si on veut, alors que la mise en scène d’images exerce une plus grande proximité avec la structure d’un spectacle. J’ai été VJ pendant plusieurs années et j’adore cette pratique, il y a des choses épatantes qui se font. Mais en effet, la différence est que dans le VJing, on ne suit pas nécessairement une histoire, contrairement aux spectacles que je monte, comme celui qui se déroulera cet été par exemple, Au-delà des échos, où il y a un fil conducteur. Si tu fermes les yeux quelques minutes, tu vas manquer des éléments narratifs!

Justement, parle-moi de ce nouveau spectacle, Au-delà des échos, sur lequel tu travailles depuis 2017. Ça semble être toute une expérience!

Oui! C’est une expérience multisensorielle, immersive, qui démarre le 1er juin au Quai de l’horloge au Vieux Port, et qui prendra place tout l’été avant de partir en tournée à l’international! C’est un nouveau concept qui se déroule dans un chapiteau pyramidal, mesurant 25 mètres de haut, soit l’équivalent de 8 étages. Ça respecte en fait les règles de la géométrie sacrée à l’époque des pyramides en Égypte. À la genèse de ce nouveau format de spectacle, il y a nul autre que Guy Laliberté. En fait, Au-delà des échos, c’est le premier spectacle d’une longue série qui se déroulera dans cette immense pyramide multipurpose, qui se nomme PY1! L’idée de Guy, c’est de créer un building iconique comme lieu de rassemblement.

Crédit : RefinedMoment

Et dans cette expérience sensorielle et immersive, est-ce qu’on va être debout, assis? Qu’est-ce qu’on va vivre?

Au-delà des échos, c’est un spectacle qui dure une heure. Il y aura des places où s’asseoir, mais on pourra aussi déambuler, se promener. C’est une expérience active! Il n’y a pas de « performeurs » humains, c’est vraiment la technologie qui est au service du storytelling. Il y a donc une trame narrative, avec de la musique, composée par John Anthony Laraio, des effets atmosphériques, des éléments kinétiques*, la narration du défunt philosophe Alan Watts… c’est vraiment une agglomération de plusieurs expériences mises en scène dans un seul spectacle!

[*NDLR: la kinétique, ou cinétique, c’est l’énergie du mouvement, se présentant par exemple sous forme de champ magnétique ou de charge électrique.]

Et Alan Watts, c’est qui exactement, et de quelle façon ses idées sont en lien avec Au-delà des échos?

Alan Watts, c’est un philosophe extraordinaire du milieu du 20ème siècle qui s’est intéressé toute sa vie à passer de l’information sur les systèmes philosophiques de l’Orient vers l’Occident. Et puisqu’il a donné d’innombrables conférences, et participé à plusieurs émissions de radio, on a accès à ses paroles en format audio! Il y a aussi son fils, avec qui on a travaillé pour ce spectacle, qui a voyagé partout avec lui et qui l’a souvent enregistré. Le spectacle n’est pas du tout lourd, au contraire, c’est très poétique. Watts était un être visionnaire, qui abordait autant la philosophie orientale que l’écologie, en passant par la technologie, des sujets encore très actuels. En gros, son travail encourage la prise de conscience et la remise en question de soi, en faisant toujours un parallèle avec d’autres systèmes de pensée orientaux.

Et puis l’histoire du spectacle, c’est quoi?

C’est vraiment un regard sur la prise de conscience de l’humain. Quelles sont les questions fondamentales posées en tant qu’humain, et qu’est-ce qui nous unit? Les textes d’Alan Watts sont donc super à propos. Ce philosophe avait une façon tellement poétique et intemporelle d’aborder notre vision du monde, c’est valide même en 2019! À l’heure actuelle, on a tous l’impression de connecter technologiquement, mais on se rend de plus en plus compte que cette toile, qui est supposée nous unir, elle est assez factice. Et on réalise qu’il y a d’autres formes de connexions qu’on est en train d’oublier, comme le fait de se parler, de s’écouter, de vivre des expériences ensemble! Puisque Guy [Laliberté] voulait créer une unité avec PY1, quel beau sujet à traiter, quel beau dénominateur commun, que tous ces questionnements humains. Avec Au-delà des échos, on voyage dans le temps, dans l’espace, on est témoin de toute notre histoire et ce, de façon assez psychédélique!

******

Pour vous faire submerger de cet univers de lumière, de musique et de prouesses technologiques,  l’horaire des représentations et les tarifs du spectacle Au-delà des échos sont disponibles sur le site web de PY1 !

Le spectacle sera présenté du 1er juin jusqu’en septembre.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

10 projets de websérie du FIP qu’on voudrait voir se réaliser

Des projets titillants mettant en vedette notamment Monia Chokri, Julien Bernatchez, Pierre-Yves CArdinal, Anrnaud Soly et Yannick De Martino.

Dans le même esprit