François Legault s’est fait un nouvel ennemi

Aussi, le rapport Mueller enfin dévoilé et Gaétan Barrette contre le 3e lien

Ce résumé de l’actualité a été rédigé une journée plus tôt cette semaine, parce que c’est le congé de Pâques et que mes collègues sont chez eux en train de manger du chocolat.

Personnellement, si j’aime les congés (ou plutôt, si j’aimais les congés quand je n’étais pas travailleur autonome et que ça n’avait pas rendu le concept de congé férié complètement vide de sens), j’ai toujours trouvé que c’était une fête un peu inutile, Pâques. 

C’est quoi le concept? On brunch? C’est le fun, les brunchs, mais ma famille habite à 6h de route de chez moi, je vais pas me taper 12h d’autobus pour manger des toasts. 

Je suis un adulte. Je mange du chocolat quand je veux. 

Anyway, v’là les nouvelles. 

Le rapport Mueller (partiellement) dévoilé

Vous vous souvenez du fameux rapport Mueller qui devait dévoiler si Trump avait bel et bien conspiré avec la Russie pour se faire élire? 

La procureur Bill Barr (pas mal moins drôle que Bill Burr) avait déclaré que le rapport innocentait complètement le président, tout est beau et les oiseaux chantent. 

On a finalement eu droit au rapport (qui a plutôt l’air d’une dictée trouée tellement il y a de sections noircies), qui donne une image un peu plus juste de la situation.

On a finalement eu droit au rapport (qui a plutôt l’air d’une dictée trouée tellement il y a de sections noircies).

Le vrai rapport est pas mal plus nuancé. Entre autres, son auteur, Robert Mueller, dit ne pas être capable d’innocenter Donald Trump de ses accusation d’entrave à la justice, que Trump a en effet rencontré les russes pour demander leur aide pendant la campagne et que le président aurait tenté de le renvoyer comme il a renvoyé le chef du FBI parce qu’il avait peur d’être «foutu».

Oh, et certains de ses employés (dont la porte-parole Sarah Sanders) ont avoué complètement inventer des histoires pour le président. 

Si ça vous tente de lire un document plein de gros bouts noircis, vous pouvez le faire ici

François Legault se fait un nouvel ennemi

Cette semaine, il y avait des élections en Alberta et Rachel Notley, la première ministre pro-pétrole, s’est fait remplacer par Jason Kenney, un nouveau premier ministre encore plus pro-pétrole. 

Yay.

Notre premier ministre en a profité pour répéter que même si Kenney avait fait sa campagne sur ce thème en Alberta, il n’y aurait pas de nouveaux pipelines qui passeraient par le Québec. Ils ont même voté une nouvelle motion en ce sens. 

Sauuuuuf qu’il a aussi répété qu’il appuie fortement le construction d’un gazoduc au Saguenay.

Notre premier ministre, c’est un écolo à temps partiel.

Gaétan Barrette contre le 3e lien

Je n’aurais jamais cru que ça puisse arriver un jour, mais je suis d’accord avec Gaétan Barrette. 

Si Tampa Bay s’est fait sortir en 4, toute se peut, j’imagine.

Pendant l’étude des crédits (le moment où les députés peuvent questionner les ministres sur les montants alloués à leurs ministères), l’ancien ministre de la santé/croque-mort du PLQ a apostrophé le ministre des transports au sujet du 3e lien à Québec. Il lui reproche d’avoir expédié trop vite la réalisation du projet, et ce, sans se baser sur grand chose. 

L’ancien ministre de la santé/croque-mort du PLQ a apostrophé le ministre des transports au sujet du 3e lien à Québec.

Normalement, quand on considère un gros projet d’infrastructures, comme un pont entre Québec et Lévis mettons, avant de le mettre à la planification, il faut avant tout s’interroger sur l’opportunité d’un tel projet. 

Normalement, on va se baser sur un mémoire qui va évaluer les avantages, mais aussi les impacts négatifs du projet. On pourrait par exemple se baser sur les dizaines d’études et d’avis d’experts qui disent que ce projet-là, c’est une fucking mauvaise idée. 

Mais non, le gouvernement de la CAQ a mis le projet directement à la planification, en disant qu’ils avaient tous les documents nécessaires pour aller de l’avant, sans préciser quoi. 

Des mp3 des émissions de Radio X, j’imagine. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up