Fils de MILF et fier de l’être

Hugo Campeau nous parle de sa mère, Chantal Machabée

En plus d’avoir ouvert la porte du vestiaire aux femmes en tant que pionnière du journalisme sportif, Chantal Machabée est une hot mama. Une personne considérée par plusieurs comme une MILF (Mother I’d Like to Fuck), pour être plus précis et un peu vulgaire. En plus de mener une brillante carrière, elle a eu deux enfants qui sont aujourd’hui adultes. Afin de découvrir ce que ça fait, être le fils d’une MILF, on a rencontré Hugo, son plus jeune (qui est étonnamment à l’aise avec le terme !).

TEXTE ANTOINE DESJARDINS-CAUCHON / ILLUSTRATION TOMASZ WALENTA 
POUR LE SPÉCIAL NOS PARENTSDU MAGAZINE URBANIA

En plus d’être euh… une MILF (scuse, man), ta mère est une personnalité publique. À quel point ton secondaire a été difficile ?
(Rires) C’était pas si pire ! Tout le monde a toujours été plutôt respectueux. Mes amis estimaient vraiment le travail de ma mère et ceux qui faisaient des jokes, ils revenaient souvent me voir en disant : « C’tait une blague, tsé ! »

Quelles remarques entendais-tu le plus souvent ?
Rien de grave. Des affaires comme « Man, ta mère est chaude ! » ou « ’Est pas mal cute, ta mère ! » C’était rarement déplacé, mais j’imagine que le pire se disait dans mon dos… J’ai toujours été quelqu’un d’assez costaud, alors je pense que les gars savaient que ça irait mal s’ils allaient plus loin ! Mais sérieusement, j’ai vite compris que si j’entends une joke plate, je dois être capable de la prendre, parce que ce ne sera certainement pas la dernière.

Est-ce que les mères de tes chums étaient jalouses ?
Jamais. Faut dire que les mères de plusieurs de mes amis sont cutes, elles aussi ! Pour vrai, la mienne a toujours été bien accueillie par les parents. C’était même un honneur pour certains de s’asseoir avec « la madame du hockey à RDS » !

Les gens derrière leur écran, en bobettes dans leur sous-sol, ils insultent la journaliste sportive, mais à mes yeux, c’est ma mère qu’ils insultent !

Donc, quand un homme l’aborde, c’est plus pour le hockey que parce qu’elle est cute ?
Ah oui ! Ça, c’est clair. Ils commencent souvent en lui disant : « Ah, que vous êtes belle à la télé ! » Pis tout de suite après, ça « switche » au hockey. Quand ma mère va au IGA, faut qu’elle soit prête à parler du Canadien.

As-tu déjà eu à la défendre ?
En personne, non. Mais sur les réseaux sociaux, à chaque semaine ! Ce que les autres disaient quand j’étais jeune, c’est rien comparé à ça ! Aujourd’hui, c’est à la puissance mille ! Pis, tsé, les gens derrière leur écran, en bobettes dans leur sous-sol, ils insultent la journaliste sportive, mais à mes yeux, c’est ma mère qu’ils insultent ! Sauf que ça ne sert à rien de se fâcher ou d’insulter les épais en retour. J’ai un bon sens de l’humour. Je suis du genre à répondre à un commentaire méchant en écrivant : « Ben oui, maman ! C’est donc ben laid, tes cheveux ! Ark. » Dans la plupart des cas, ça désamorce le malaise… Souvent, le gars s’excuse parce qu’il ne pensait pas que son commentaire serait lu. Bravo, champion.

Ta mère sait-elle qu’elle est une MILF ? Avez-vous déjà abordé le sujet ensemble ?
Non, c’est une personne très terre-à-terre. Même qu’elle manque un peu de confiance en elle, je trouve ! Comme beaucoup de femmes, elle a des complexes, même si elle paraît bien.

Envie de lire d’autres témoignages percutants? Procurez-vous le Spécial Nos parents du magazine URBANIA en kiosque ou sur notre boutique en ligne!

/**/

Je pense donc je sue.

Du même auteur