Édito : Spécial CANADA

«  Victoire, porno, Camada  »

C’est en nous réveillant d’une nuit fiévreuse qu’on a trouvé cette note dans notre iPhone. On s’est brièvement demandé s’il était possible de faire un magazine de 200 pages au sujet de la victoire ou de la porn, avant de se pencher sur “Camada”. Ça ressemblait à “Canada”, mais mal écrit.

On venait enfin de trouver notre thème.

En pleine campagne électorale fédérale, c’était le moment ou jamais de plonger. Après 41 numéros d’URBANIA, dont un sur les Parisiens, un sur les Anglos et un sur le Québec, on a décidé de s’attaquer au gros morceau : notre pays (jusqu’à preuve du contraire).

On a rapidement frappé un mur : on ne le connaît pas tant que ça, ce pays-là. On a entendu des bruits de criquet pendant les brainstorms, on a fait trembler les collaborateurs souverainistes et on a pensé offrir le poste de rédacteur en chef à Jay Baruchel. Puis on s’est ressaisi. On allait tenter de découvrir le Canada. De le fouiller d’un bout à l’autre pour savoir ce qui s’y trame, qui s’y démarque, comment on y vit, comment on y a vécu.

On a décidé d’assumer notre statut de Québécois qui tâtent une contrée semi étrangère. On a envoyé du monde dans les Maritimes, on est allé se perdre dans le Nord et s’aimer en Ontario.

On l’avoue : pendant quelques secondes, on a eu la grande ambition de tracer les contours d’une certaine identité canadienne. Sauf qu’on a vite déchanté. On est tombé sur un pays aussi vaste que divisé, un pays aux symboles somme toute plutôt pauvres, un pays qui se définit à travers l’autre. On a quand même trouvé de quoi s’y attacher. Un peu. Des fois.

Dans ce numéro :

  • On retrace la première blonde de Stephen Harper;
  • On rencontre les descendants d’esclaves américains qui ont trouvé la liberté au Canada;
  • On passe la Saint-Jean-Baptiste avec Justin Trudeau;
  • On jase avec une artiste qui a quitté le Plateau Mont-Royal pour servir du Tim Horton à Kandahar;
  • On trappe des ours et on les mange avec Martin Picard;
  • On jase avec Terry Fox, en direct de l’au-delà;
  • On vous montre comment obtenir votre citoyenneté canadienne;
  • On infiltre la National Firearms Association;
  • On tente de voir un striptease dans un bar de la Saskatchewan;
  • On découvre enfin ce que ça veut dire : “Spécialités : mets chinois et canadiens”.

Disponible en ligne dès le 2 septembre à 23h et en kiosque dès le 4 septembre!

Vous voulez le recevoir avant tout le monde, et avoir plein de goodies en plus? Abonnez-vous! 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up