Discussion autour de la machine à café

Vous êtes plusieurs à avoir reçu une cafetière à capsules cette année. Je le sais, j’ai mes contacts avec le Père Noël.

Non, pour vrai, je m’en doute parce qu’elles étaient toutes là, dans les magasins, avant Noël, bien empilées en pyramides, les machines à capsules jetables. Je le sais aussi parce qu’on n’a jamais vu une machine à café commanditer des émissions de télévision autant que Dolce Gusto : si c’est bon pour Laurie d’Occupation Double, vous vous êtes sûrement dit que c’était bon pour vous.

Une cafetière à capsules, ça fait un beau cadeau parce que c’est le genre de chose que l’on désire sans se l’acheter. Et puis il y a le coût. C’est un bon coût de cadeau, il me semble. T’offres ça à ta blonde, à ta mère, à ton frère, puis tu les laisses s’arranger avec le trouble après.

Pour de vrai, je n’ai pas envie de gâcher l’enthousiasme qu’a pu susciter votre cadeau, pas plus que je ne veux vous écœurer avec vos pratiques environnementales. Si vous jugez pertinent d’utiliser un sac de plastique à l’épicerie, ça ne regarde que vous. C’est pas comme si on manquait de discours moralisateurs pour nous culpabiliser d’utiliser trop d’eau ou de conduire notre voiture.

Mais l’aberration écologique que constituent ces machines est tellement flagrante, que c’est comme si personne n’avait jugé bon de la pointer du doigt encore. Comme si les environnementalistes avaient baissé les bras devant une telle montagne, devant un tel fléau, créé à une époque où l’on sait très bien que la consommation quotidienne de capsules de plastique, de colle et d’aluminium, c’était pas l’idée du siècle. En 2007, l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie révélait qu’un paquet de 250 grammes de dosettes de café produisait 10 fois plus d’emballages qu’un paquet de 250 grammes de café régulier.

J’ai consulté rapidement les réponses des compagnies de cafetières à capsules quant aux préoccupations environnementales que pourraient avoir leurs utilisateurs.

«Des études sur les différentes méthodes de préparation du café montrent que la plus grosse consommation d’énergie et le plus grand nombre d’émissions de gaz à effet de serre proviennent des grains de café et de l’énergie consommée à la maison lors de la préparation du café et du lavage des tasses. L’intelligence unique de TASSIMO, qui utilise la bonne quantité de café pour une tasse parfaitement préparée, permet de ne jamais gaspiller de café. TASSIMO chauffe également la bonne quantité d’eau pour chaque tasse que vous préparez. Ainsi, contrairement aux méthodes traditionnelles de préparation du café […], TASSIMO est l’un des systèmes de préparation du café le plus efficace.»

Futé, le code à barres.

«Keurig se préoccupe d’environnement et nous faisons le plus possible pour que nos pratiques d’affaires soient à la hauteur de notre engagement. Ainsi par exemple Green Mountain Coffee Roasters, Inc. (GMCR), notre société-mère, est un chef de file en matière de café biologique et équitable, ce qui est bon pour les amoureux de café, pour les producteurs de café et pour la planète. Les emballages de nos dosettes K-Cup® constituent un de nos principaux défis en matière d’environnement, car le revêtement de polyéthylène ainsi que le processus de thermo-scellage rendent difficile le recyclage des dosettes K-Cup. Cependant, en empêchant l’oxygène, la lumière et l’humidité d’atteindre le café, ils nous permettent d’en assurer la qualité et la fraîcheur sans lesquelles les ressources et les efforts que nous investissons pour produire et torréfier un café de grande qualité seraient gaspillés.»

Cute.

Bien sûr, vous pouvez toujours recycler vos capsules. Comment? Allez savoir. Quand je parlais de trouble… Chaque compagnie a sa propre technique. Nespresso les récupère pour vous. Tassimo vous invite à «découper l’étiquette des T DISCs, l’enlever, rincer le café moulu ou les feuilles de thé, et déposer et la chambre et l’étiquette dans le panier bleu de recyclage (ce n’est pas un polymère de téréphtalate d’éthylène)».

Mais j’imagine que si vous avez opté pour ce genre de machine, c’était plutôt pour vous simplifier la vie.


Suivez @JudithLussier.

Du même auteur