Discours anti-avortement, position floue sur la vaccination et le climat : on est allé voir le Twitter du nouveau candidat de Maxime Bernier

Et c'est pas trop rassurant.

On apprenait hier que Ken Pereira serait candidat aux élections fédérales sous la bannière du Parti populaire du Canada de Maxime Bernier. 

M. Pereira s’est fait connaître en 2013 lors de son témoignage devant la commission Charbonneau. Ex-syndicaliste, il y dénonçait la direction de la FTQ-Construction dans cette affaire. 

Puis, il est devenu commentateur politique, tenant une chronique sur les ondes de Radio X à Québec. 

Ken Pereira est réputé pour être trèèèès actif sur les réseaux sociaux et pour y tenir des propos parfois étonnants. 

Nous avons donc décidé d’aller vérifier par nous-mêmes. Si on avait à résumer ce qu’on a lu en vrac en un mot ce serait : VOYONS KEN, ÇA VA?

Ça nous a pris plus qu’un mot finalement.

Des articles de Breitbart

Pour ceux qui ne connaissent pas Breitbart, c’est un site américain d’opinion lié à l’extrême-droite et à l’alt-right, régulièrement associé à des suprémacistes blancs et à des néo-nazis. Bref, le genre de site dont la plupart des politiciens préfèrent se tenir loin… 

…sauf Ken Pereira, apparemment, qui n’hésite pas à relayer les textes de Breitbart. Un exemple? En voici un, où il en profite pour dénoncer le fait que les médias ne s’intéressent pas assez aux meurtres des chrétiens par des musulmans. 

De toute évidence, Ken Pereira partage avec Breitbart une certaine méfiance envers les immigrants musulmans, si on se fie à cette vidéo relayée par Breitbart et partagée par l’ancien syndicaliste qui se veut anti-immigration, et qui met en garde les Européens contre un supposé antisémitisme attribué aux musulmans. 

Toujours en 2016, il ajoutait à son fil Twitter un article selon lequel des milliers d’immigrants auraient battu, pillé et violé des femmes lors des célébrations du jour de l’an 2016 en Allemagne (même si la vérité est beaucoup plus complexe).

Des problèmes avec l’Allemagne

Quand on remonte dans les tweets de M. Pereira, une autre chose semble claire : il n’aime pas beaucoup Angela Merkel.

Dans un tweet de 2016 qui donne envie à nos yeux de faire un facepalm (même si c’est biologiquement impossible), il a comparé la chancelière allemande à Hitler. 

Il partageait également en 2016 (grosse année pour Ken faut croire) un article de Riposte Laïque, un site ouvertement islamophobe, qui qualifiait Merkel de folle. Pereira, encore une fois plein de nuances et de finesse, y est allé de sa propre analyse :

Climatosceptique?

Ken Pereira risque de bien s’entendre avec Maxime Bernier là-dessus : les deux ne sont pas très inquiets par rapport aux changements climatiques. 

Dans ce tweet récent, Pereira déclare que « L’agenda climatique est aussi néfaste pour la jeunesse De l’occident que l’état radical islamique est pour leur jeunesse (sic) ».

En fait, le jour même de l’annonce de sa nomination, il qualifiait les environnementalistes « d’ecoloterrorists ».

Son discours, qui revient constamment, est en fait le suivant : les écologistes détestent la classe moyenne et les mesures environnementales ne sont là que pour détruire la classe moyenne : 

Des positions tranchées sur l’avortement

Le sujet de l’avortement est de retour dans les médias à la suite de l’adoption d’une loi sévère en Alabama. Notre bon Ken a jugé bon de donner son opinion à ce sujet. Ça tombe bien, on manquait justement de dudes pour dire aux femmes quoi faire avec leur corps ces temps-ci

Il a donc partagé une vidéo où des employés de cliniques d’avortement célèbreraient les IVG dans un « cimetière de foetus », en déclarant que Staline serait fier des 65 millions d’avortements effectués par Planned Parenthood.

En avril dernier, il avait déjà pavé la voie avec la bande-annonce d‘Unplanned, un film anti-avortement. 

Une position nébuleuse sur les vaccins

Avec une éclosion de rougeole en ce moment à Montréal, la vaccination est probablement l’autre sujet de l’heure. 

En mars, Pereira restait sceptique devant le passage du Pharmachien à Tout le monde en parle, tout en partageant l’affiche de Vaxxed, un film anti-vaccination qui prétend que le gouvernement cache le lien entre les vaccins et l’autisme.

Pour en ajouter une couche, Pereira (rendu là, on sait plus trop si on devrait être poli et continuer de l’appeler M. Pereira) a insinué que les vrais responsables ne seraient peut-être pas les campagnes anti-vaccination, mais bien les « migrations massive (sic) ». 

Complots en tous genres

Nous pourrions continuer ainsi longtemps. Les complots partagés par le nouveau candidat de l’équipe de Maxime Bernier sont nombreux, allant des sectes sexuelles qui auraient financé la campagne d’Hillary Clinton, aux jeunes Africaines vendues comme épouses sur Facebook, en passant par les autorités françaises qui auraient caché que les victimes du Bataclan auraient été castrées

Que des citoyens tombent dans le panneau et partagent de fausses nouvelles souvent haineuses, c’est déjà inquiétant. Mais de leur faire une place sur un bulletin de vote, c’est non.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up