Germain Barre

Deux blancs nature et un rouge funky pour bien boire en fin de semaine

Les recommandations vin de la semaine de Vincentsulfite.

Chaque jeudi, de nouveaux arrivages débarquent à la SAQ. Et un peu comme notre sentiment de sécurité devant un trottoir glacé de la Ville de Montréal, ça part vite! Alors tant qu’à jouer du coude la carte Inspire entre les dents, Vincent Laniel – alias Vincentsulfite – nous aide à choisir les meilleures bouteilles. Voici ses suggestions cette semaine. 

Grillo 2017 de Tami (23,30$)

Blanc. Tout d’abord, je dois présenter Arianna Occhipinti, une vigneronne très importante dans le monde du vin nature. Vous avez peut-être déjà vu ses vins SP68 passer en SAQ. Tami c’est son side-project de négoces (terme qui désigne l’action d’acheter des raisins à d’autres producteurs pour les vinifier soi-même). Elle fait des vins tout simples, dans la même philosophie que ses vins à elle, c’est à dire : laisser parler le raisin en intervenant le moins possible. C’est, honnêtement, un des très bons rapports qualité-prix qu’on trouve en SAQ (quoi que la compétition s’intensifie ces derniers temps). Ça se boit tout le temps, n’importe où, avec n’importe qui.

JANUS du Domaine de l’Écu (27,85$)

Blanc. ALERTE VIN NATURE. Je connaissais surtout ce domaine pour son Granite pas-cher-parfait-avec-des-huîtres, mais l’autre fois, Léo Nédelec, du Moine Échanson, a mis sur son Instagram qu’il avait bu l’un des meilleurs pinots noirs de sa vie venant de l’Écu. Alors je recommande sans hésiter et sans avoir goûté ce 100 % chardo. On est en biodynamie en Loire et on a vinifié sans souffre, sans collage ni filtrage (j’ai dit “on” ? Je me prends pour qui, j’écris sur des vins que j’ai pas goûté 50 % du temps……)

La Jaja du Ben 2017 d’Anne et Jean-François Ganevat (35,25$)

Rouge. Bon, si certains pensaient trouver les aubaines de la semaine dans mon article, c’est fichu. Y a des semaines comme ça. Je vous avertis : ce vin va casser Instagram dans les deux prochaines semaines. On risque même d’entendre la phrase suivante à plusieurs reprises : “Oh mon dieu c’est tellement juicy, tellement funky, un peu fermier au nez, j’en boirais des litres”. Les Ganevat sont des grands noms du vin nature et du Jura et on a ici une de leurs cuvées de négoce (ils ne cultivent que 8,5 hectares et ces vins ne se rendent pas en SAQ, donc on devra se contenter de la négoce). 

*****

“Es-tu dans le vin, toi ?”

L’autre fois j’ai dit à mon chauffeur de taxi que oui…pis il m’a cru. De toute façon, c’est pas tellement important. Ce qui est important, ce sont les vigneron-ne-s qui travaillent bien. J’essaie de faire la promotion des producteur-rice-s qui sont à contre-courant de l’industrie du vin. Je me fous du prix des bouteilles et du style. Les bons trucs partent vite et c’est pourquoi je fais une infolettre sur les arrivages SAQ en prévente à laquelle vous pouvez vous abonner ici. Vous pouvez aussi accessoirement me suivre sur Instagram.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Microbrasserie du mois : Le Trèfle Noir

Le Trèfle Noir en trois bières.

Dans le même esprit