The internet of shit : Ce que l’internet des objets a fait de pire

Ou comment des entreprises trouvent le moyen de mettre le wifi n'importe où

“L’internet des objets”, c’est un de ces termes qui a le vent dans les voiles et qu’on entend à toutes les conférences sur les nouvelles technologies. C’est frais, c’est moderne et ça aide les gens qui bossent dans l’marketing à se sentir bien dans leurs chaussures à pointes. Mais c’est quoi au juste?

L’internet des objets représente l’extension d’Internet à des choses et à des lieux du monde physique. Par exemple, c’est des arroseurs automatiques qui prennent en compte la météo et l’humidité du sol pour arroser en conséquence, en toute indépendance.

Je vous entends vous dire dans votre tête «ouais, j’trouve ça pas mal à la limite» et vous avez raison.

Mais parmi, l’immense choix d’objets connectés existants, y’a de l’abus. Pis c’est justement là-dessus que le compte Twitter The internet of shit veut pointer le doigt! Cet article aurait également pu s’appeler: «Comment prendre les consommateurs pour des idiots tout en récoltant leurs données», mais non.

400 pièces pour se faire un jus «connecté»?

Un parfait exemple pour débuter est le Juicero. C’est une machine pour faire des jus de fruits (frais, bio, écoresponsable et toute la patante), qui ne fonctionne qu’avec les recharges vendues par Juicero. La machine est connectée en tout temps afin de «donner des informations au consommateur sur la provenance du jus, ainsi que sa date de péremption» et récolter un shitload d’infos sur nos manières de consommer.

Sauf que Juicero, ça fait juste presser des sacs avec des fruits dedans. Chaque sac coûte entre 5 et 8 dollars et la machine … 400$. Puis les malins de chez Bloomberg ne se sont pas gênés pour pointer l’inutilité de la machine. C’est jubilatoire!

Une fontaine intelligente pour chats

«Malheureusement» cette campagne Indiegogo n’a pas reçu assez de financement et vous comprendrez vite pourquoi. Pura est un bol d’eau pour chats, connecté, qui compte les gorgées d’eau prises par le chat et les fait figurer sur l’application Pura. Comme ça, tu peux savoir à quel moment de la journée ton chat a bu. ??

Mais bon, comme le dit la voix pleine de bienveillance dans la publicité, «le bol est étudié pour que les moustaches du chat en touche pas l’eau». Nous voilà donc rassurés.

Le parapluie connecté

Ce «parapluie social» peut lui-même juger du temps qu’il fera dans la journée, grâce à des capteurs intégrés. Ensuite, il transmet ces informations sur le téléphone portable du propriétaire pour lui dire qu’il va pleuvoir et qu’il devrait prendre son parapluie. Comme si y’avait pas déjà 1 000 000 d’applications qui donnaient la météo….

Pour ne pas être 100% de mauvaise foi, y’a quand même un bon côté: le parapluie t’envoie un message quand tu l’as oublié. Mais comme malgré tout, j’aime bien être de mauvaise foi, je dirais que comme ton parapluie coûte environ 200$, vaut mieux en acheter 20 à 10$ et pouvoir les oublier partout! #YOLO

Une boite à oeuf connectée

On envoie des gens sur la Lune, on construit des robots qui se déplacent sur Mars, Tesla fait des voitures silencieuses et écologiques et eux, ben ils font une boîte pour compter tes oeufs. Ouin, c’est tout. Il y a une app pour ça… pour te dire combien d’oeufs il te reste dans ton frigo. Mais juste les oeufs, parce que sinon, le frigo entier, ça deviendrait presque utile…

Bon, c’était l’objet connecté de trop. J’suis out. Je vais m’acheter des oeufs puis un jus de fruits au dépanneur, tant que c’est encore possible.

Pour lire un autre texte de Fabien Kerneis: «Ce que le design d’objets a fait de pire sur les Internets».

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Lettre à l’hétéro qui couche secrètement avec d’autres hommes

URBANIA s'associe à "Prêt pour l'action" afin de rappeler aux hommes hétéros l'importance de se faire dépister, peu importe où ils sont allés jouer!

Dans le même esprit