Des jobines

De ce temps-là, la radio nous le rappelle aux 45 secondes, tout le monde ferait n’importe quoi pour quelques piastres. Et notre ville tient à nous le démontrer chaque jour. Dans Côte-des-Gilles, je déambulais serainement lorsqu’une affiche attira mon attention. «Un autre chien perdu» me dis-je, car oui, je me parle… Eh non, une offre de service qui démontre à la fois notre société du loisir et la dangeureuse inflation qui nous guette.  
12 dollars de l’heure pour promener votre pitou, c’est-y-pas un deal ça? Me semble qu’il y des limites à offrir des affaires graines mais bon… Parlant de chien. Oubliez le décès de Michael Jackson, l’histoire de l’été est l’enlèvement du chien Virgule. Historique? Un malfaiteur vole un camion Mercedes, qui vaut en effet une fortune, mais oh surprise, un chien s’y trouve. Panique dans les médias. RETROUVEZ VIRGULE! Récompense promise. Je ne veux pas être prophête de malheur mais Virgule a dû être vendu en pièces détachées. Voici la fiche publiée dans le Journal d’un coup vous le croisez dans Laval-Centre-Ville.
Le camion lui, est confiné à un petit onglet en bas à droite. Pour terminer cette chronique par une bonne nouvelle, la récession économique a enfin généré quelque chose de positif. En effet, Angèle Dubeau a dû «pawner» son violon faute de moyens et elle joue maintenant avec une planche de bois…
(avant-goût de mon show au Cabaret les 15-16-17-18 juillet (plogue et replogue))

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up