Des Amazones chez les termites  : où sont les mâles  ?

Les termites sont plus connus pour leurs dommages sur les fondations en bois des maisons que leur romantisme ! Pourtant, ces insectes, apparentés aux coquerelles, sont de vrais monogames qui produiront des milliers de bébés avec le même partenaire durant toute leur vie.

Du moins, c’est ce qu’on croyait jusqu’à la découverte, au Japon, de colonies de termites où il n’y a (naturellement !) que des femelles. Sans mâle, ces termitières se reproduisent asexuellement. Vous avez bien lu !

Ces termites ne sont pas les seuls à se reproduire avec un seul parent. Cette méthode, la parthénogenèse, ne date pas d’hier. D’ailleurs, au Québec, les femelles daphnies, de petits crustacés qui grouillent dans les lacs du Québec, se reproduisent toutes seules durant été mais, quand l’automne arrive, les mâles font leur apparition. Dans les termitières asexuelles, les mâles ne sont jamais réapparus !

Une progéniture sans père

Pour s’assurer que les mâles ont complètement disparu de ces colonies, une équipe de chercheurs a scruté des milliers de termites venant de plusieurs îles japonaises. Sur la plupart des îles, les colonies de termites sont de fières représentantes de la parité avec un nombre égal de mâles et de femelles. Toutefois, sur de petites îles, les mâles ont disparu des termitières.

Lorsque la reine s’accouple avec son roi, elle fait le plein de semence qu’elle conservera dans des sacs prévus à cet effet. Du côté des amazones, les sacs spermatiques de la reine restent vides.

Dans une termitière mixte, un couple royal conçoit des œufs en série. Ceux-ci deviendront des soldats et des travailleurs qui peuvent être mâles comme femelles. Lorsque la reine s’accouple avec son roi, elle fait le plein de semence qu’elle conservera dans des sacs prévus à cet effet. Du côté des amazones, les sacs spermatiques de la reine restent vides.

Les œufs de la reine asexuelle ne sont donc jamais fécondés. Ils vont pourtant éclore dans les mêmes proportions que ceux d’un couple royal. Seulement, les rejetons de la reine seule ne sont que des femelles : aucun mâle ne nait dans la termitière !

Des soldates perfectionnées

Si le sexe est garant d’une colonie en santé, pourquoi les termites de ces quelques îles japonaises s’en passent-ils ? L’avantage d’avoir deux parents, c’est une diversité de gènes. Avoir un peu de tout devient stratégique lors d’évènements extrêmes comme une épidémie ou une catastrophe naturelle. C’est d’ailleurs pour cette raison que les mâles daphnies apparaissent à l’automne quand la température baisse et que les heures d’ensoleillement diminuent.

Les termites n’ont pas d’armure pour se défendre contre les attaques de fourmis. Au lieu de se lancer dans l’offensive, ils privilégient les blocus.

Mais voilà, il semble que les amazones aient, elles aussi, des avantages, particulièrement d’un point de vue guerrier! Les termites n’ont pas d’armure pour se défendre contre les attaques de fourmis. Au lieu de se lancer dans l’offensive, ils privilégient les blocus. En utilisant leur tête comme bouchon pour sceller l’entrée des tunnels de la termitière, ils empêchent l’invasion.

Dans une termitière de femelles, les soldates sont peu diversifiées. L’uniformité de leur tête se révèle un atout pour s’ajuster à la taille des tunnels. Elles gagnent en efficacité et peuvent protéger la colonie des goons comme les fourmis.

Si certaines espèces de termites aiment grignoter le bois, que ce soit de l’érable, du bouleau ou du chêne, on peut maintenant affirmer que ce ne sont pas toutes les femelles termites qui ont besoin de glands !

Dans une colonie de termites, la reine passe sa vie à produire des œufs. Son abdomen blanchâtre est si imposant qu’elle ne peut pas bouger. Une reine termite a une taille équivalente à celle du pouce d’un humain!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up