Eve Lavoie

Dans les coulisses de la porno gaie avec l’ex-vedette de films Jake Bass

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la porno gaie.

Je n’avais absolument aucune idée de ce qui m’attendait en allant passer l’après-midi avec Jacob Kelly, alias Jake Bass, ancienne vedette de gay porn et personnalité publique un peu underground. J’avais tout plein de questions indiscrètes pour lui, autant des questions connes que des questions plus deeps.

Plusieurs drinks et un débat sur Demi Lovato et Ariana Grande plus tard (on est des hommes virils), il avait répondu à chacune d’entre elles. Voici des parcelles de notre conversation.

Salut Jake! Ça fait plusieurs années que tu ne fais plus de porn, est-ce que ça te dérange si je t’en parle pareil?

Non, du tout.

Qu’est-ce qui a fait que tu as commencé à faire du gay porn?

Ça faisait plusieurs fois qu’on me le proposait, je pense à cause de mon Instagram, pis un moment donné, j’ai juste flanché.

Quand tu tournes une scène, sais-tu d’avance avec qui tu vas coucher?

Oui. Moi je décidais avec quel acteur je couchais. Mais c’est pas tous les acteurs qui ont ce privilège.

Sais-tu d’avance lequel entre vous deux « recevra » et lequel « donnera »? If ya know what I mean

Oui, on l’sait d’avance.

Parlant de « donner » et de « recevoir », jasons lavement rectal. C’est quand pis comment, mettons?

Habituellement, on tourne les scènes de préliminaires où on s’embrasse et se déshabille. Ensuite, avant de passer aux choses sérieuses, on coupe et le dude va se faire son lavement. Des fois, on entend littéralement le gars se faire le lavement. C’est un peu terrible quand tu y penses.

Parlons money shot (éjaculation). Comment vous décidez qui jouit où pis comment?

Le réalisateur propose des options, il nous demande ce qu’on en pense, on discute de nos préférences.

Est-ce que l’acteur qui bottom (s’fait fourrer) est plus payé que celui qui top (fourre)?

Non, ça c’t’une légende urbaine. Même qu’aujourd’hui, si tu ne fais pas les 2, y’a des chances que tu ne te fasses juste pas engager.

Sur un plateau, est-ce que le réalisateur vous dirige beaucoup?

Constamment! Tu finis par créer des liens donc il ne se gêne pas pour commenter et te dire, genre « you look dead, wake up ».

Est-ce que y’a des femmes qui réalisent du gay porn?

Oui!

Aimes-tu mieux te faire diriger par une femme?

Non. Rien à voir avec le fait d’être sexiste ou misogyne, mais compte tenu de ce qu’on est en train de faire, j’trouve ça, genre… déstabilisant.

Est-ce que c’est commun de se droguer avant une scène?

Jamais vu ça.

Ah ouin? J’suis surpris. Pas parce que je pense que c’est trash, mais-

Moi j’pense que oui, tu penses que c’est trash…

Non, mais j’pense que ça doit aider à faire ta scène, non?

Pourquoi tu penses qu’on performerait mieux sur la coke?

J’sais pas, t’es moins gêné…

Y’a juste des chances que tu sois plus à cran, que tu bandes moins, pis en plus tu peux pas faire d’la coke pis prendre du Viagra, le cœur va te sauter.

Tout le monde prend du Viagra?

Pas mal, oui.

Parce que vous tournez pendant des heures?

Oui et aussi parce que c’est sécurisant. Y’a quand même une équipe d’inconnus autour de toi pendant qu’on tourne. C’est stressant. Mais maintenant, le Viagra, c’est dépassé. Les gens prennent soit du Cialis ou sinon un produit qu’ils s’injectent directement dans l’pénis avec une seringue. J’ai déjà vu un acteur se manquer. Il a pogné une veine pis sa queue est devenue un vrai désastre.

Est-ce que c’est mal vu de montrer de la vulnérabilité sur un plateau de porn? Es-tu mieux de jouer le p’tit toff ou d’exprimer tes craintes et tes malaises?

Les deux peuvent avoir le même résultat. Ça dépend de qui tu es comme personne et avec qui tu travailles, et à quel point t’es bon au jeu des interactions humaines.

Considères-tu qu’un acteur de porn est un artiste? Au même titre qu’un acteur conventionnel ou qu’un chanteur, genre?

Elle est où la différence, dis-moi.

J’dis pas qu’il y en a une. Mais j’ai l’impression que les acteurs porno doivent se faire regarder de haut par le reste de la communauté artistique. Même si dans le fond, ce que vous faites, c’est aussi du divertissement.

Moi j’trouve que ce n’est pas logique de nous regarder de haut. Un chanteur populaire qui passe devant un chanteur de rue devrait-il le regarder de haut? Les deux chantent. C’est la même chose. Quand tu passes 12 heures à baiser devant une caméra pis que tu fais semblant d’aimer ça, c’est de l’acting. Même affaire.

Est-ce que ça t’est déjà arrivé de trouver ton partenaire de scène vraiment — pas — de ton goût?

Oui. Curieusement, c’est une de mes scènes les plus populaires.

Êtes-vous souvent testés pour les MTS?

Ça dépend du studio. Moi où j’étais, oui. Avant et après la scène. J’faisais d’une à deux scènes par mois, donc entre 12 et 24 scènes par année. Pendant 4 ans. C’est arrivé seulement une fois qu’une scène soit cancellée parce qu’un acteur avait contracté quelque chose.

Vous êtes payés pour faire la scène. Par la suite, recevez-vous aussi des redevances?

Non, pu aujourd’hui. Dans l’temps des cassettes oui, mais avec internet, ç’a pris l’bord.

Peu importe si ta scène se retrouve avec des millions de views, tu ne reçois pas une cenne de plus?

Nope! J’reçois quand même encore de l’argent parce que j’suis un « Fleshjack Boy ».

Quossé ça?

Tu sais c’est quoi une fleshlight. Bah ils en vendent de moi.

De genre, ton cul?

Yup.

Comment ils moulent ça, un cul? Ils ne peuvent tout d’même pas t’mouler l’intérieur du corps.

Ben là ils ne me moulent pas juste qu’au pancréas. Mais ils moulent l’extérieur… Les « lèvres » si j’peux appeler ça d’même. Ils font ça avec un genre de plâtre chaud. C’était pas très agréable, mettons.

Ils te moulent le ring? Faut vraiment avoir beaucoup d’imagination pour avoir l’impression de fourrer Jake Bass juste parce que tu « zignes » une fleshlight qui a la forme de ton ring. M’semble que y’a rien de moins unique qu’un ring.

Ils vendent aussi des répliques de mon pénis et de ma bouche.

Pas game d’acheter ça à ta mère comme cadeau d’Noël.

Oh God…

Hey Jake, est-ce que vous vous entendez bien entre acteurs de porn ou il y a un p’tit concours d’égos?

Y’a toujours un p’tit concours d’égos. Surtout si t’es exclusif à un studio. C’est comme « competing for daddy’s attention ». Ça devient malsain comme environnement. C’est une des raisons pour laquelle j’ai arrêté.

C’est quoi les autres raisons?

J’commençais à coûter trop cher au studio. J’avais un peu atteint le max de ce qu’ils pouvaient me payer pis j’faisais plus d’argent en endossant des produits sur les réseaux sociaux ou en allant m’assoir dans des bars pendant quelques heures.

Des bars de Montréal?

Non, d’autres pays. C’est rare que t’es populaire dans ta propre ville. Pourquoi des clubs de Montréal me payeraient pour me présenter chez eux quand tu peux me croiser sur le trottoir n’importe quand.

Est-ce que ça t’arrive de croiser des couples hétéros, de remarquer que l’homme te reconnait et d’être comme LOL.

Oui. Très souvent.

Pourquoi « Jake Bass? »?

Bass, c’est parce qu’adolescent, mes amies lisaient les romans de Gossip Girl et me comparaient au personnage de Chuck Bass. Maintenant, par contre, je préfère Jacob Kelly.

Quand tu vas en date, est-ce que le gars sait pas mal tout l’temps t’es qui?

Oui. S’il ne le sait pas, j’lui dis assez rapidement. J’ai pas vraiment l’choix, sinon tu tombes sur le cul quand tu l’apprends.

Pis la belle-famille?

J’ai déjà eu une belle-mère qui m’a « googlé ». Ç’a créé un malaise, mettons.

Ta relation avec tes parents ressemble à quoi?

J’suis proche de ma mère. Mon père, lui, est décédé. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle je suis très 420. Avant de mourir, mon père a été très malade, il a eu plusieurs cancers. Le pot, c’est ce qui a fait en sorte qu’il passe les derniers moments de sa vie à l’aise. C’est sûr que j’suis pas un médecin et que je ne recommanderai jamais le « self-medicating » aux gens, mais de mon expérience personnelle, ça a beaucoup aidé mon père et ça m’aide moi avec mon anxiété avant de dormir alors pourquoi pas.

Tu avais quel âge quand ton père est décédé?

16 ans.

J’veux pas être insultant, mais y’a un cliché en porn, que genre…

Daddy issues?

Ouin…

Non, moi mon père a été présent jusqu’à la dernière seconde. C’est ça qui a été dur en fait. Il était présent pour nous et j’ai toujours été très proche de lui. J’pense pas que y’a un lien entre le « daddy issues » et le fait de vouloir faire du porn… Le « daddy issues », c’est vouloir être accepté. J’vois pas pourquoi tu te lancerais dans le porn pour être accepté.

Mais tu reçois tout de même une sorte de validation en faisant du porn, non?

Une validation oui, mais j’peux l’avoir d’autres façons. J’ai pas besoin de me faire fourrer pendant 6 heures devant une équipe technique pour avoir de la validation.

Donc le fait que ton père soit décédé n’a rien changé à ton parcours? On ne veut jamais que nos parents nous voient faire du porn mais j’ai l’impression que c’est encore pire avec un père?

Seulement parce que tu parles de gay porn. Si tu couches avec un gars, tu vas être plus gêné que ton père le voie que ta mère. Mais si tu baises une fille, tu vas être plus gêné que ta mère le voie que ton père.

Ben voyons, c’est vrai! On est ben cave, l’acte est le même pourtant.

En effet.

Mais… aurais-tu fait du gay porn si ton père n’était pas décédé?

J’serais resté dans le placard plus longtemps en tout cas. Il était assez homophobe.

Mais aurais-tu fait du gay porn?

Non. J’pense que non. Mais en même temps, j’peux pas vraiment le savoir. Je sais que j’me contredis avec le truc de daddy issues. Mais j’pense vraiment que c’est propre à chacun pis que ça dépend du contexte. Même chose quand j’dis que mon père était homophobe. Peut-être que dans le fond, j’aurais fait mon coming out et qu’il m’aurait accepté à bras ouverts.

Regrettes-tu parfois d’avoir fait du porn?

Non, j’manque d’absolument rien aujourd’hui. Je sais que ça sonne incroyablement superficiel, mais j’ai des goûts dispendieux et j’voulais être capable de m’acheter ce que je voulais quand j’voulais. C’est sûr que j’ai l’droit au jugement des gens, mais, oh well!

Parlant de jugement! Tu voyages beaucoup. Selon toi, au Québec, on se situe où côté ouverture d’esprit?

Disons qu’on est pas dans le top 5, selon moi. On est ouvert, mais pas tant que ça. Les gens aiment ça se sentir accomplis et supérieurs. Selon eux, d’la porn, c’est juste les ratés qui font ça. C’est pas la réalité, mais ça leur fait du bien de penser d’même.

C’est quoi l’affaire la plus malaisante ou dégueulasse qui te soit arrivée en tournant?

Mmm… T’sais je te parlais de lavement plus tôt. Si tu n’attends pas un 5-10 minutes après te l’être fait, pour être certain que tout le « liquide » soit sorti, y’a des chances qu’il en reste. Un moment donné, un caméraman était en dessous de nous pour filmer un certain angle et lorsque je me suis retiré du gars, y’a eu un genre de déluge qui est sorti… dans face du caméraman.

On n’a pu les facials qu’on avait!

Le pauvre acteur était tellement gêné.

Consommes-tu encore de la porn aujourd’hui ou t’es écœuré d’en voir?

J’en consomme moins qu’avant, c’est sûr. Mais c’est pas parce que j’en ai fait, c’est juste parce que je vieillis.

Est-ce que ça enlève quelque chose de spécial quand la première fois que tu couches –

Moi personnellement, j’pense que oui. Tout l’monde me dit que non, mais j’pense que oui.

J’avais même pas fini ma question, aha!

Je sais où tu t’en allais et la réponse est oui. J’ai l’impression d’avoir déjà donné beaucoup de mon intimité à l’internet, ce qui fait qu’aujourd’hui quand j’ai une relation intime, pour les autres c’est peut-être la même chose, mais pas pour moi. J’ai l’impression que j’donne pas autant de moi. J’me sens comme si mon intimité ne valait pas autant que celle d’un autre parce qu’elle est déjà partout en ligne. Surtout que ce que tu vois en ligne, ce n’est vraiment pas représentatif de ce que je suis réellement dans mon intimité.

Comment ta mère a-t-elle su que tu faisais du porn?

Quand j’avais 20 ans. Elle m’a dit « qu’est-ce qui se passe? J’suis ta mère, on est juste toi et moi, ton père n’est pu là. On est tout ce qui nous reste. Qu’est-ce qui se passe? »

Parce que tu agissais bizarrement? Pourquoi cette question?

Elle ne pouvait pas expliquer que je sois capable de me payer les vêtements et les voyages que j’me payais. Elle m’a dit qu’elle allait toujours m’aimer peu importe ce que je faisais, alors je lui ai dit. Je lui ai expliqué que pour le moment, ça ne me rendait pas malheureux et que j’le voyais comme quelque chose qui me permettrait de faire autre chose plus tard. Elle m’a dit que si je restais focus, elle me faisait confiance. Elle n’approuvait pas, mais n’allait pas m’en empêcher pour autant. Pourvu que je sois heureux. C’est quoi le rôle d’un parent, si ce n’est pas que son enfant soit heureux.

Quand tu penses à ton passé dans la porn, tu souris ou alors tu es triste?

Ça m’rend triste.

Ah ouin? Tu m’as dit plus tôt que tu ne regrettais pas?

Je ne regrette pas, mais j’pense quand même à plein de choses dont je n’aurai pas accès dans mon futur à cause de la porn.

Comme quoi? Ça te bloque dans quoi?

Ça teinte un peu tout, on dirait.

Finalement, on a beau prendre des chemins différents, on semble tous chercher pas mal la même destination! Je serai rarement resté aussi longtemps dans un bar en plein jour sans finir par m’emmerder. Être teinté par la porn empêchera peut-être à Jake Bass de faire certaines choses dans la vie, mais à Jacob Kelly, lui, j’suis persuadé que non. Il se rendra où il veut… et comme il le veut.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up