Comment le chien de ma collègue m’a aidée à m’intégrer à ma nouvelle job

Des avantages de travailler avec des « doggos » au bureau.

À tous les chiens qui gambadent au bureau, je vous dis merci. Vous avez fortement contribué à rendre mon intégration à mon nouvel environnement des plus agréable.

C’est un défi pour une personne aux tendances anxieuses comme moi de commencer un nouvel emploi. Il y a 5 mois, je faisais mon entrée chez URBANIA et laissais derrière ma première job où travaillent tous mes meilleurs amis.

Des études qui remontent aux années 80 démontraient déjà que les chiens avaient des effets considérables sur la santé: réduction de la pression sanguine, aide à la stabilité psychologique et amélioration de l’estime de soi. 

Les premiers jours (voire les premiers mois d’un nouvel emploi) sont particulièrement anxiogènes. Tu dois te fondre dans ton nouvel environnement, essayer de faire partie de la gang, tenter de comprendre et de rire aux conversations parsemées d’insides auxquelles tu peux à peine participer. Bref, faut que t’aies l’air en contrôle, même si en dedans tu shakes comme une feuille.

À peine dix jours après mon arrivée, je tissais mes premiers liens. Willy, un berger des Shetland, passait le cadre de porte du haut de ses vénérables 14 ans. Juste le fait de pouvoir enfouir mes mains dans son pelage dissipait le stress des premiers jours.

Si c’est vrai pour moi, c’est aussi prouvé scientifiquement. Des études qui remontent aux années 80 démontraient déjà que les chiens avaient des effets considérables sur la santé: réduction de la pression sanguine, aide à la stabilité psychologique et amélioration de l’estime de soi. 

C’est pas pour rien qu’il est plus facile d’entrer en contact avec tes collègues de travail lorsqu’il y a une petite bête qui aide à initier la conversation.

C’est ainsi qu’en 2011, l’école de médecine d’Harvard a procédé à une expérimentation et a introduit Cooper, un shih tzu de 4 ans, dans leur librairie médicale comme «chien thérapeute». Dans un univers aussi compétitif que la médecine, le petit animal a diamétralement changé la dynamique. « Moins de plaintes et plus de sourires », peut-on lire dans le rapport. 

Nouveau cercle social

Après Willy, Scarlett et Simba sont aussi venus passer quelques jours chez URBANIA. Après avoir été les instigateurs de nombreux selfies et boomerang sur Instagram, ils ont également initié plusieurs conversations. C’est ainsi que j’ai découvert une passion commune avec la directrice d’URBANIA Studios, j’ai parlé de végétarisme avec la coordo et j’ai découvert de nouveaux contenus Netflix à binge watcher grâce au gestionnaire de communauté.

Peu à peu, je me suis totalement intégrée à mon environnement de travail et les chiens présents au bureau ont permis d’outrepasser mes barrières psychologiques. Une étude de l’International Journal of Environnemental Research and Public Health explique que les pitous changent complètement la dynamique de bureau. 

Dès qu’un employé est accompagné d’un animal, il augmente considérablement ses interactions sociales: 30% des gens seraient plus prompts à parler à des personnes qu’ils connaissent peu s’ils sont accompagnés d’un chien contre seulement 5% des étrangers sans animal de compagnie.

Dès qu’un employé est accompagné d’un animal, il augmente considérablement ses interactions sociales: 30% des gens seraient plus prompts à parler à des personnes qu’ils connaissent peu s’ils sont accompagnés d’un chien contre seulement 5% des étrangers sans animal de compagnie.

C’est en suivant cette logique que le géant Amazon compte maintenant sur 6000 chiens pour améliorer son environnement de travail. Ils ont 8,1 millions de pieds carrés de bureau, vous me direz, mais 6000 chiens c’est quand même 1 chien pour 100 employés quotidiennement. «Je vois des Amazoniens se parler dans le lobby ou dans les ascenseurs à cause des chiens», raconte à CNBC Lara Hirschfield, la responsable du «Woof Pack» chez Amazon.

J’en conviens, il n’y a pas que des avantages. Un chien peut japper pendant un appel important, être désagréable pour des personnes allergiques et même faire peur aux employés qui ont une phobie des chiens. C’est pourquoi, il faut des protocoles adaptés à toutes les situations, comme interdire les animaux sur certains étages, explique Jennifer Fearing, la co-auteure de Dogs at Work: A Practical Guide to Creating Dog-Friendly Workplaces.

On peut d’abord commencer à intégrer les chiens une journée par semaine, pour voir comment se passe l’adaptation des employés. Le printemps qui arrive est également un moment plus propice pour initier ce genre de journée, alors que les employés n’ont pas à sortir leur chien à -30 degrés. 

Histoire que les employés se sentent consultés, un petit courriel pour sonder l’équipe à propos de cette nouvelle initiative peut également aider à l’intégration des chiens au bureau. Et surtout, s’assurer que les canins présents en milieu de travail soient socialisés, mais aussi dépourvus de petits parasites qui pourraient se propager.

Quand tout ça est mis en place, ça ne peut que rendre une entreprise plus productive alors que les employés se rencontrent et travaillent ensemble sur des projets qu’ils n’auraient jamais cru possibles sans s’être rencontrés en flattant un chien. Les maîtres n’ont plus à stresser de retourner tôt à la maison pour faire sortir leur animal de compagnie et ça force à prendre des pauses pour aller promener le chien sur l’heure du dîner et revenir plus ressourcé.

*****Vous voulez savoir si les journées au bureau stressent votre chien? La famille de vétérinaires Passionimo vous donne quelques conseils pour mieux comprendre votre animal de compagnie ici!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Se faire passer pour un homme pour être prise au sérieux

Témoignage d'une restauratrice tannée des monsieurs condescendants.

Dans le même esprit