Comment j’ai échoué à passer une super soirée

parce que je déteste tout le monde sauf Sherlock Holmes

“Come on Charles! C’est ma fête, on sort dans un cluuuuuuuuub!” J’aurais dû dire non. J’aurais SI dû dire non. Mais bon, c’était la fête de ma meilleure amie, la copine de mon meilleur ami, et tout ça commençait à faire beaucoup de mise en abime de meilleurs amis pour refuser et en fin de compte juste rentrer à la maison pour fumer du pot et m’endormir suite à des attouchements sexuels d’une tristesse infinie. «Anyway, qu’est-ce que tu as de mieux à faire ce soir Beauchesne? Fumer du pot pis te masturber? Hahahaha, mais non j’t’aime.» Oui bon, manifestement c’est un peu trop des bons amis…

J’ai toujours détesté sortir en boite. Le bruit assourdissant de musique moderne que j’ai depuis longtemps arrêté de comprendre (tout sonne comme des robots qui s’engueulent), la semi-obscurité où personne n’est complètement beau ni complètement laid, simplement complètement neutres et terrifiants, le manque d’espace corporel nécessaire à bien respirer (j’ai une grosse bulle), les contacts physiques involontaires avec des inconnus aux épidermes imbibés de sueur comme des gigantesques escargots en forme d’humains, on s’y sent comme enfermé dans une… Bien dans une boite finalement. Mais bon, c’était la fête d’une amie…

“OK, mais je t’avertis, je prends une consommation et ensuite je sacre mon camp chez moi écouter Sherlock!”

J’aime ça Sherlock… Au moins, lui n’est pas obligé de faire plaisir à Watson en sortant dans un club pour son anniversaire. Il se serait possiblement contenté de dire quelque chose de super britannique et ça aura été la fin de cette enquête. Seigneur, pourquoi personne ne vient jamais recruter mes services pour retrouver le plus gros diamant du monde quand j’en ai besoin… Ah oui, ça doit être parce que je suis un super mauvais détective qui échoue couramment à des enquêtes comme “trouver une poubelle” ainsi que “où est la lune dans le ciel”… C’est peut être également dû au fait que plus personne n’engage de détectives privés pour ce genre de truc et qu’aujourd’hui le métier consiste principalement à prendre des photos de couples infidèles et de monde qui font de l’espionnage corporatif. Anyway, le fil de ma pensée fut bien vite interrompu par la réalisation que nous étions déjà en ligne à l’extérieur d’un établissement de beuverie dont les rythmes technos en sourdine me faisaient déjà mille promesses de me donner envie de m’arracher les sourcils.

Évidemment… Faire la queue à l’extérieur d’un club, c’est se faire royalement chier avant de se faire complètement chier. En plus, nous étions en plein coeur du mois de février, exactement au moment où le froid empêche la neige (fouillez-moi comment une telle chose est possible, mais soyez rassurés que c’est très agressivement froid) et chaque inspiration cristallise automatiquement les poils de ton nez, juste question d’avoir bien l’impression de respirer avec un diamant dans chaque narine. Rajoutez à ça, patienter dans une ligne infinie de clones de Douchy McDouche coiffés comme des sundaes, souliers blancs, ceinture blanche, cravate blanche ainsi que leurs autres accessoires tels “Bé” à la syntaxe abominable qui s’est dit que c’était vraiment une bonne idée de sortir à -30 en jambes et talons hauts de gladiatrice érotique avec lesquels je suis pas mal certain que je marcherais mieux qu’elle (posez pas de question).

– Genre que voir que le gars nous laisse pas rentrer! L’autre fois avec Shelsey on s’était comme vraiment moins chixées pis genre on s’en attendait pas, mais comme il nous a fucking fait rentrer plus vite que là!

Ta gueule, ta gueule, ta gueule, TA GUEULE! Des fois je me surprends à penser que je pourrais devenir un excellent tueur en série de filles qui font la queue pour entrer dans un club… J’empaillerais leurs têtes et les exposerais au-dessus de ma cheminée comme des chevreuils. Je suis certain que les invités seraient horrifiés, mais également un peu content que je sois devenu “ce genre de psychopathe”. Anyway, le fil de ma pensée fut bien vite interrompu par la réalisation que j’avais payé une petite épicerie en cover charge ainsi qu’un plein d’essence Montréal-Yellowknife pour laisser mon manteau entre les mains d’une fille à la moitié de la tête rasée comme la Barbie d’une enfant qui s’est improvisée coiffeuse. Elle avait l’air tellement écoeurée… Pauvre elle, prisonnière d’un garde-robe à dealer avec des imbéciles en écoutant de la musique insupportable. J’eus momentanément un zéphyr d’empathie pour cette pauvre chouette. Note à moi-même: ne pas tuer cette fille quand je vais éventuellement péter un plomb à l’intérieur. Je me demande si elle aime Sherlock

Je déposai le reste de mon change dans sa tasse à tip en m’efforçant  de rehausser les extrémités de mes lèvres en cette grimace que l’on semble appeler “un sourire”. Suite à quoi, je réalisai que les pourboires étaient accumulés dans un verre transparent identifié “tipz” au crayon sharpie et que je venais tout bonnement de mettre un 2$ dans son café. Voyons viarge! Qui boit une tasse de café dans un coat check? Il n’y  a pas des lois contre ça? La pauvre, je ne devrais pas me fâcher contre elle. Dans le fond, elle est comme moi, elle essaie simplement de survivre à cet enfer… Je… Je crois que je suis amoureux…

-Est-ce que tu aimes Sherlock?
-Viens-tu sérieusement de mettre ton change dans mon café?
-QUI BOIT UN CAFÉ DANS UN COAT CHECK?

Je l’aurais frenchée… Anyway, le fil de ma pensée fut bien vite interrompu par la réalisation que j’étais dans un club et que j’ai manifestement un problème avec le dubstep. Qui? Qui sur la surface de la Terre trouve ça agréable? Qui? On dirait une scène de violence conjugale d’ordinateurs! Qui aime ça? QUI??? Mes amis semblaient pourtant apprécier… En fait, tout le monde semblait apprécier… Quelle singularité! Les gens aiment vraiment à ce point se changer les idées en bougeant sur des sons déplaisants? Je m’accotai au bar pour réfléchir à tout ceci en m’arrachant frénétiquement les sourcils.

-Qu’est-ce que je te sers?
-Le truc le plus homosexuel possible…
-Quoi?
-J’ai pas envie de me faire déranger, donne moi le truc le plus flamboyant de ta sélection.
-Regarde, je peux mettre un petit parapluie dans un cosmo mais là c’est les homosexuels qui vont venir te déranger.
-Right… As-tu un drink un peu plus asexué?
-Un Alabama Slammer tu risques d’avoir l’air suffisamment weird j’imagine…
-Vendu!

Et voilà! J’y étais finalement! En train de faire exactement l’activité que je déteste le plus au monde, être dans un club et attendre que la soirée passe, balayant la salle du regard en réalisant que je suis devenu trop vieux pour ce genre de merde. Ils devraient vraiment équiper ce genre d’établissements avec une salle insonorisée où les gens peuvent se retirer pour lire un journal en fumant un bon cigare. Ça, ça serait mon genre de club! Ça serait tellement plus facile de rencontrer des filles aussi…

-Excusez-moi, auriez-vous du feu pour allumer ce gigantesque cigare?
-Ça alors! Désolé, je ne vous avais pas vue, j’étais beaucoup trop absorbé par cet article sur la situation de l’import/export en Nouvelle Calédonie.
-Hahahaha! Vous on peut dire que vous savez parler aux femmes!
-Haha! Exactement, faisons l’amour!

Anyway, le fil de ma pensée fut bien vite interrompu par la réalisation qu’une jeune femme essayait ardemment de partir une conversation avec moi, et ce, malgré la présence de mon Alabama Slammer.

-Yo!
-Euh… Yeault!
-T’as ben l’air déprimé!
-Nonon, ma face a pas mal toujours cette expression-là… Tu sais, tes vraiment pas obligée de me parler! Regarde, j’ai un Alabama Slammer!
-What?
-Laisse tomber…
-T’es ben drôle toi, tu sors tout seul dans un club pis tu veux pas que les gens viennent te parler?
-Je suis venu pour faire plaisir à une amie… Et c’est pas tant que je veux pas parler au monde plutôt que je doute fortement que quelqu’un ait quoi que ce soit d’intéressant à dire ici.
-C’est drôle, moi aussi je suis ici pour une amie.
-Mes condoléances.
-Elle s’est fait laisser par son chum de dix ans, j’essaie de lui changer les idées.
-En même temps ça lui apprendre à sortir avec un enfant de dix ans, elle ne pouvait pas vraiment s’attendre à ce qu’il soit assez mature pour s’engager sérieusement.
-Scuse, je sais qu’on se connait pas, mais tes vraiment très con…
-Je préfère me voir comme un génie idiot. Pourquoi t’es pas avec ton amie.
-C’est elle là bas…
-Effectivement, elle danse vraiment de façon suggestive, je crois qu’elle essaie de s’enligner pour des relations sexuelles avec ce dude ultra viril qui porte inexplicablement beaucoup trop de pièces de linge roses.
-No shit Sherlock!
-C’est vrai, dire que je pourrais être en train d’écouter Sherlock en ce moment…
-Avec Benedict Cumberbatch? C’est beaucoup trop bon! Eille, as-tu remarqué que dans les films Le Hobbit
-…C’est Sherlock qui fait la voix du dragon et Watson qui joue Bilbo?
-Cool non? As-tu vu les Sherlock Holmes avec Robert Downey Jr.?
-Oui, j’ai pas détesté non plus! J’ai cette théorie que chaque incarnation de Sherlock Holmes priorise un aspect du Sherlock Holmes original.
-Par exemple?
-Bien, les films avec Robert Downey Jr. focalisent sur Sherlock le toxicomane, tandis que Sherlock met l’accent sur…
-Sherlock le malade mental!
-C’est… C’est exactement ça…
-J’ai fait mon projet final de maitrise en littérature là-dessus.

Et c’est ainsi que j’ai rencontré la femme de ma vie.

Non, je déconne… On a fini notre conversation, on s’est commandé d’autres drinks, je l’ai invitée chez moi, son amie était complètement bourrée, elle devait la ramener chez elle, j’ai essayé de lui donner mon numéro de téléphone, son cellulaire n’avait plus de pile, j’avais oublié le mien à la maison, j’ai essayé de trouver un crayon, tout ce qu’il y avait derrière le bar c’est un stylo qui n’écrit pas sur la peau, impossible de trouver du papier, on s’est échangé nos numéros vocalement, j’ai mal entendu parce que la musique était trop forte, elle a dû oublier le mien, on s’est jamais revus.

Je déteste les clubs.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up