Comment avoir l’air distingué et raffiné pour le temps de Fêtes

Ou comment ajouter l'équivalent d'un petit monocle en or à votre personnalité pour flasher chez la belle-famille.

URBANIA et la liqueur de whisky Sortilège s’unissent pour vous montrer qu’on n’a pas besoin d’être riche pour être chic.

Ma famille habite en région éloignée, alors que j’habite à Montréal depuis plusieurs années. Étant si loin de mes proches, le temps des fêtes devient souvent l’occasion de rattraper le temps perdu avec ma famille élargie… pis aussi l’occasion de péter de la broue en racontant toutes les affaires extraaaaordinaires qu’on a faites dans la dernière année.

Mais des fois, pour avoir l’air d’une personne sophistiquée, quand on passe le plus clair de son temps à écouter des téléréalités en bobettes sur le divan, on a besoin d’un peu d’aide. Voici donc quelques petits trucs pour avoir l’air d’une personne sophistiquée pendant le temps des Fêtes.

Apprenez quelques mots de latin

Y’a rien qui fait plus sophistiqué que le latin. Après tout, quelle meilleure façon de prouver que vous avez beaucoup de temps libre qu’en apprenant une langue que PERSONNE ne parle sur la Terre?

Ça serait comme apprendre par cœur les paroles de toutes les tounes d’Aqua SAUF Barbie Girl. Bon, là je sais, j’ai dit « apprendre », mais on va garder ça simple. Laissons le vrai apprentissage du latin aux gens qui sont allés à Brébeuf.

Il suffit d’apprendre quelques mots. Les sorts d’Harry Potter peuvent faire l’affaire. Après tout, c’est juste parce que c’est en latin que leurs sorts ont l’air mystérieux. Et puis tsé, « Expelliarmus », ça sonne tellement plus fancy que « Drop ton gun ».

Parlez politique… mais pas trop

Imaginez-vous une personne distinguée dans une soirée huppée. Une soirée remplie de gens qui portent des monocles, et où on écoute des gens jouer du clavecin au lieu de mettre Spotify sur les speakers. De quoi ces gens parlent-ils? Sûrement d’Occupation Double ou de leur meme préféré. Ok, peut-être pas, mais il y a de bonnes chances qu’ils parlent de politique.

Alors, si vous voulez vous aussi avoir l’air sophistiqués, vous allez devoir vous y mettre. Mais c’est un terrain miné. D’une part, la politique, c’est l’étincelle parfaite pour faire exploser vos interlocuteurs. Vous ne voudriez pas rencontrer vos beaux-parents pour la première fois, et les faire rager parce qu’ils ne sont pas d’accord avec votre idée que Pointe-Calumet devrait devenir un pays et qu’Olivier Primeau devrait en être le président.

Et vous ne voulez pas montrer que vous ne connaissez pas vraiment ça non plus. L’idée, c’est donc de dropper des mots que personne ne comprend anyway. Par exemple, la péréquation. J’ai étudié en science politique, j’ai des amis économistes, et sincèrement, personne ne pourrait vraiment expliquer la péréquation. Peu importe ce que votre interlocuteur dit, acquiescez en pluggant la péréquation.

« — La maudite ville ils déneigent pas vite cette année

— Absolument. Damnée péréquation. »

Ils vont hocher de la tête bêtement, c’est sûr. Personne ne veut passer pour un niaiseux.

Mettez-vous aux vinyles… et au jazz

À une époque, le jazz était la musique des jeunes rebelles. Les parents de nos grands-parents qui chialent sur le comportement d’Hubert Lenoir sortaient dans des clubs jazz pour danser et fumer de très longues cigarettes (OK, je l’avoue, ma source c’est The Great Gatsby avec Leo).

Mais maintenant, c’est la musique des gens distingués et éduqués.

Le jazz, c’est un peu comme l’alcool : au début, tu fais semblant d’aimer ça pour avoir l’air d’un adulte… jusqu’à tant que tu comprennes que c’est bon en maudit, finalement. Mais là, vous ne pouvez pas juste mettre la playlist « Jazz pour étudier » sur Spotify.

Pour avoir l’air sophistiqué, il faut y mettre un peu plus d’efforts. C’est pourquoi vous devez vous procurer une table tournante et des vinyles de jazz. La table tournante va vous permettre de tisser des liens avec votre grand-mère, qui s’ennuie du temps où on pouvait écouter de la musique sans se servir d’un écran tactile, et une collection de vinyles c’est juste impressionnant. Pis en plus, ça vous ne coûtera pas cher. Vous pouvez aller dans n’importe quelle friperie ramasser les piles d’albums dont les gens se sont débarrassés quand ils pensaient que l’avenir de la musique, c’était les cassettes audio.

Choisissez vos liqueurs avec soin

Mais si vous voulez vraiment avoir l’air raffiné dans votre prochain party des fêtes, il faut aussi choisir ce que vous allez boire. La bière et le vin, c’est tellement mainstream. Mais le Sortilège, c’est l’alcool parfait pour les gens distingués (ou pour ceux qui veulent faire semblant de l’être). Un excellent whisky canadien à saveur d’érable, c’est tellement plus classe. Et en plus, ça vous donne un petit air James Bond  ou Charlie’s Angel version canadienne et ça, ça ne peut pas déplaire à une nouvelle belle-famille!

**********

Ce qui est pratique avec la liqueur Sortilège, c’est qu’elle se décline de quatre façons différentes: Sortilège original, Sortilège Prestige, Sortilège aux bleuets et Sortilège Crème. Ça vous fait donc trois façons supplémentaires d’avoir l’air d’un gentleman ou d’une lady dans le temps des Fêtes.

Pour en apprendre davantage, cliquez ici.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Petit guide d’étiquette pour straights dans le Village gai

Petit guide pratique qui s'adresse à l'hétéro désirant s'aventurer dans le village gai sans nécessairement être conscient de certaines règles de base.

Dans le même esprit