Combattre votre stress avec un vaccin : le feriez-vous ?

Un pas de plus vers le contrôle du « mal du siècle ».

Et si on vous donnait la chance de combattre votre stress avec un vaccin, le feriez-vous? C’est sur cette possibilité que travaillent des chercheurs de l’Université du Colorado.

Nombreux sont ceux qui vivent du stress de façon épisodique, si bien que certains caractérisent même le stress de «mal du siècle». S’il existe des anxiolytiques pour lutter contre les troubles anxieux diagnostiqués, rien n’a encore été élaboré pour contrer les effets du stress intense et régulier. Mais voilà qu’on vient de faire un pas de plus vers un vaccin anti-stress qui est à l’étude depuis longtemps. Ce sont des bactéries contenues dans le sol qui pourraient nous permettre de vivre une vie un peu plus relaxe, loin des coeurs qui battent vite, des tremblements et des sueurs froides.

Psychology Today rapporte que l’équipe de recherche du professeur Christopher Lowry travaillait à l’élaboration de ce vaccin depuis 2018 […] Le vaccin diminuait non seulement le stress, mais aussi la prévalence au choc post-traumatique.

Psychology Today rapporte que l’équipe de recherche du professeur Christopher Lowry travaillait à l’élaboration de ce vaccin depuis 2018. Ils auraient administré la mycobacterium vaccae, une bactérie vivant naturellement dans le sol (et dans la bouse de vache), à des souris avant de leur faire vivre un événement stressant. Ils auraient ensuite constaté que le vaccin diminuait non seulement le stress, mais aussi la prévalence au choc post-traumatique.

En 2019, ils ont franchi une autre étape en poussant l’expérimentation plus loin. Ils ont réussi à isoler un acide gras (un lipide) contenu dans la bactérie et ont réalisé que c’était cette microparticule qui était responsable de la diminution du stress, parce qu’elle réduisait l’inflammation de certaines cellules du système immunitaire affectées par l’angoisse.

Alors, est-ce qu’on va pouvoir se prévaloir de ce remède miracle avant un événement stressant prochainement? C’est pas clair… Les souris demeurent pour l’instant les uniques cobayes et demain n’est pas le jour où les humains vont pouvoir tester ce produit miracle. Cela dit, on avance rapidement avec deux découvertes en un an et les choses pourraient s’accélérer.

Les chercheurs pourraient maintenant se concentrer à l’élaboration d’un nouveau médicament à partir du lipide identifié. Et il pourrait s’avérer plus révolutionnaire, puisqu’en plus de réduire notre réaction à des événements stressants, on pourrait aussi contrôler d’autres réactions inflammatoires, selon les chercheurs.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up