Marie-Claude Hamel

Brebis égarée

Anne-Marie Losique dévoile rarement les détails sur sa vie intime. Lorsqu’elle est passée à la confesse avec MC Gilles, elle n’a pas fait exception. Voici tout ce que le curé des pauvres a pu tirer de la reine de l’érotisme québécois qui lancera bientôt sa chaîne tv érotique.

  C’est votre première fois dans un confessionnal? Apparemment… Etes-vous prête à m’avouer un péché? Il faudrait d’abord que tu m’apprennes la loi divine, parce que je ne la connais pas. Comme ça, je pourrais savoir si je la transgresse ou non… mais j’imagine que oui ! Ah oui? Sérieusement? Non. Moi, je considère que je n’ai pas commis de péché. J’ai toujours respecté les gens, je n’ai jamais exploité qui que ce soit. Alors si j’étais un vrai prêtre et que vous étiez une vraie repentante… Ça fait beaucoup de «si»! Vous n’auriez rien à confesser? Non. À moins que le prêtre soit vraiment sexy… Ce qui n’est définitivement pas mon cas. (rires) Est-ce que c’est difficile de vous confesser? De parler de la «vraie» AML? C’est vrai que je ne dis jamais rien sur moi. Malgré tout ce que je fais, personne ne connait les détails de ma vie sexuelle, ni rien d’autres. C’est drôle parce que je n’ai pas l’impression qu’on en connaît vraiment plus sur les vedettes qui font la première page des magazines et qui parlent beaucoup de leur vie privée. A bien y penser, on ne les connaît pas vraiment : on connait uniquement ce qu’ils veulent bien nous faire connaître. Étant donné votre expérience, selon vous, où s’arrête la vie privée et où commence la vie publique? Il faut être réaliste. C’est normal que notre image soit maintenant diffusée partout : ça fait partie de l’évolution. Aujourd’hui, on peut être pris en photos partout et je crois que c’est la responsabilité de chaque personne de définir ses barrières et jusqu’où elle doit aller. Les personnes connues qui se plaignent que leur vie privée est étalée au grand jour  n’ont qu’à faire attention aux endroits où elles vont et à ce qu’elles font. Il ne faut pas pas être naïfs. La naïveté n’a pas sa place dans le star-system.   Est-ce que ça amène une pression supplémentaire d’être son propre patron et de se mettre en scène ? Ça dépend de chacun. Il y a des gens qui ne peuvent pas prendre la pression et qui ne pourraient jamais faire ce que je fais. Moi, je n’ai pas la personnalité pour prendre des ordres de personne. C’est comme ça que je m’épanouis dans la vie.   Êtes-vous satisfaite de tout ce que vous avez accompli jusqu’à maintenant ou aimeriez-vous retourner en arrière pour faire certaines choses autrement? J’adore ma vie. Elle est ce qu’elle est. Je ne referais rien autrement. Je ne suis pas du style à regretter, mais ça ne veut pas dire que je n’ai pas fait plein d’erreurs et de faux pas. En passant, j’ai adoré votre aparté musicale avec, entre autres, la chanson Caprice. Prévoyez-vous d’autres expériences musicales? J’aime beaucoup la musique. Avec mon disque, j’en ai même profité pour faire une tournée. Mais ce qui compte vraiment pour moi, c’est mon image. Ça fait partie de moi. C’est pour ça que je fais plus des clips que des chansons. Je suis pas une puriste de la musique. Demeurons dans les confidences… Quel est votre film sexy culte? J’aime les films qui se donnent du mal et qui mettent «du gros budget» même si personne ne regarde jamais le film au complet. Et quel serait le lieu le plus sexy dans ce monde? Mon comptoir de cuisine. Puisque je ne cuisine pas, il faut bien qu’il serve à quelque chose! C’est comment faire l’épicerie ou sortir dans un bar pour AML? C’est sûr que tu te fais prendre en photo tout le temps… mais je ne vais pas commencer à m’enfermer pour ça! Habituellement, les gens sont-ils respectueux envers vous? Ils viennent me parler d’une facon très sympa. Le Star System est très bien ici. En terminant, où sera AML dans 40 ans?  Je vais sans doute être en train de sucer les papayes sur la plage plutôt qu’autres choses. Et c’est angoissant pour vous de vieillir? (Hésitation et malaise). Je vis au jour le jour. Je ne suis pas du tout nostagique, je ne sais même pas ce que je vais faire demain alors dans 30 ans… Ça fait partie du charme de se laisser aller par la vie.   Allez en paix et péchez avec excès. De toute manière, on ne pourra définitivement pas vous changer…

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up