Page Facebook Bouffons!MTL

BOUFFONS !MTL, le festival cochon de l’été !

Préparez-vous à ce que le mois de juillet vous en fasse baver! BOUFFONS!MTL, le plus grand village gourmand à ciel ouvert de l’Amérique du Nord viendra prendre d’assaut le centre-ville de Montréal. Au menu : plage de sable, DJs, des foodtrucks en masse, spot Zoofest et bars à vin!

URBANIA a demandé à des vrais chefs de renom de répondre à des questions ludiques et les réponses sont succulentes!

Martin Juneau (Pastaga, Cul sec, Monsieur Crémeux)

Quel est ton plat préféré personnel et celui que tu fais pour impressionner la galerie?
Moi je suis très sauce tomate, j’aime beaucoup prendre les tomates en saison et les faire éclater au four avec des pâtes (pis les filles capotent là-dessus!). C’est comme un no-brainer, mais en même temps, quand c’est bien fait, je trouve que c’est la meilleure chose au monde. Pour les gens c’est toujours touchy, maintenant avec toutes les intolérances au gluten et aux produits laitiers, ça devient très difficile de plaire à tout le monde. C’est sûr qu’au Pastaga, la poitrine de porcelet, disons que ça jette tout le monde en bas de sa chaise.

Comment adaptes-tu ta cuisine pour un festival de rue?
Ben nous, on est habitué d’avoir un foodtruck, on a un camion à crème glacée depuis 4 ans (Monsieur Crémeux), donc on va continuer de faire ce qu’on fait. Maintenant, on va avoir un petit kiosque (Cul sec), pis ça, c’est une autre game. On a deux scénarios : soit qu’on cuisine et on assemble sur place, soit que tout est assemblé ailleurs et juste servi au Cul Sec. On aime bien cette idée-là, que les gens n’attendent pas.

BOUFFONS!MTL, c’est quoi pour toi?
C’est un beau carrefour où plein de gens se retrouvent. Ça prend des évènements comme ça, parce que tout seul des fois on est un peu perdu, mais quand on se met en gang évidemment, il y a une plus grande portée, on devient plus puissant et c’est intéressant. On peut dire au monde : “Venez voir, c’est pas cher et ça va peut-être briser votre vision de la cuisine de rue!”

Jérôme Ferrer, Grand Chef Relais & Châteaux

Quel est ton plat préféré personnel et celui que tu fais pour impressionner la galerie?
Ouf! C’est une bonne question! Déjà de un, je suis trop gourmand pour en choisir un seul et de deux, je pense que comme tout bon père de famille, si on me posait la question à savoir lequel de mes enfants je préfère, ce serait impossible de répondre. Et le plat que je ferais à des amis, à des gens que j’aime, je dirais bêtement : le plat que je ferai demain. Parce que quand on cuisine, on agite tous nos sens, notre créativité, mais au final on est jamais complètement satisfait du résultat. On se dit : “Ah, on aurait pu faire ça ou ça autrement”, c’est ce sens de la réflexion qui nous pousse à performer sans arrêt pour aller toujours plus loin.

Comment adaptes-tu ta cuisine pour un festival de rue?
Je viens d’un milieu de la gastronomie ou on est 32 dans notre brigade en cuisine, donc c’est sûr que c’est toute une armée contrairement à l’ensemble des restaurants à Montréal où c’est 4-5 cuisiniers pour un restaurant de 80. Pourquoi on est aussi nombreux? Parce que tout est fait maison et tout est monté à la dernière minute, c’est notre vision du travail. Donc dans un camion de rue, c’est de faire un petit menu, on propose uniquement 3-4 plats avec un espace de travail réduit de quelques pieds carrés en fin de compte! En plus, moi avec mes rondeurs je prends déjà pas mal de volume comme une toupie quand je tourne!

BOUFFONS!MTL, c’est quoi pour toi?
Pour moi, BOUFFONS!MTL c’est une expérience extraordinaire, parce que le plaisir de tous les sens. “Bouffons” a un double sens : “le bouffon” qui est le fou du roi et “bouffons” de se mettre à table et de festoyer de manière à la fois gloutonne et cochonne! Pour moi, ç’a été extraordinaire quand Gilbert Rozon et l’équipe de la Tribu sont venus me chercher et qu’ils m’ont choisi comme parrain d’honneur pour le premier volet. Ç’a été pour moi un challenge. J’ai joué le jeu, j’étais là dans mon camion de 11 h à 23 h le soir, tous les jours et cette année je vais le refaire. La plus grande récompense pour moi, c’était qu’il y avait des soirs où j’en avais les larmes aux yeux tellement les gens venaient me rendre des témoignages d’amour et d’affection extraordinaires.

François Chartier, le célèbre créateur d’harmonies, auteur et négociant en vins

Quel est ton plat préféré personnel et celui que tu fais pour impressionner la galerie?
Mon plat préféré c’est quand je me lève le matin, je me fais un bol de yogourt, je prends du gingembre que je râpe frais dessus, de la mangue (je suis un fou de la mangue) et je rajoute un peu de menthe fraiche. Tout ça dans un yogourt nature, pour moi c’est le paradis. Pourquoi? Je sais pas, mais ça me met un sourire dans le visage le matin et je suis parti pour ma journée. Un plat pour impressionner, ça, c’est une question difficile, j’aime bien créer un plat à partir des arômes des vins. Si, par exemple, je prends un vin rouge de Bordeaux, je pars de ça et je me dis : “Tiens, on pourrait faire triper le monde en prenant une pièce d’agneau, la frottant avec du café et accompagner le tout d’une purée de poivrons rouges rôtis. Puis, on peut rajouter de l’huile de sésame grillée dans la purée de poivrons rouges. Le grillé de l’huile de sésame va aller chercher le rôti du poivron rouge et ça va exploser avec le verre de Bordeaux. Le vin + le plat, ça donne pas 2, ça donne 3.

Comment adaptes-tu ta cuisine pour un festival de rue?
Pour moi, il y a rien qui change. Qu’on soit dans la rue, à la maison, ou dans un grand restaurant, ça reste du vin dans un verre. Faut juste le servir à la bonne température, j’ai un dream team de sommeliers qui vont travailler avec moi pendant les deux semaines, les vins vont être servis à une température parfaite.

BOUFFONS!MTL, c’est quoi pour toi?
C’est la plus grande terrasse à aire ouverte de Montréal. Nous, les Montréalais, on adore les terrasses, mais au Québec, c’est l’hiver longtemps! On en profite pendant l’été, BOUFFONS!MTL, c’est non seulement la meilleure terrasse, avec les plus grands chefs de la ville qui sont là, mais c’est aussi une chance en or pour le grand public de venir goûter, pour les gens qui n’ont pas toujours les moyens d’aller chez Europea, Pastaga ou Tapas 24, de venir prendre une bouchée ou deux, prendre un bon verre de vin et échanger.

Venez ravir vos papilles gustatives à BOUFFONS!MTL du 16 au 30 juillet 2016 au cœur du centre-ville montréalais (sur la rue Sainte-Catherine Ouest entre les rues St-Urbain et Saint-Laurent).

Pour lire une autre entrevue d’Ariane Brien-Legault : “Bouffe de rue: tout ce que tu dois savoir pour te bourrer la face cet été à Montréal!”

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up