Bienvenue au Canada

Voici un mp3 de l’Hymne, une statuette de la reine en dents de castor et ces menottes

Plusieurs choses inouïes se passent tout près sans qu’on ne le sache et non je ne fais pas référence aux louches histoires de l’Auberge 1082 au-dessus de l’exterminateur.

Je parle plutôt des demandeurs d’asile incarcérés au centre de prévention de l’immigration de Laval, le temps qu’on vérifie leur identité.  Et qu’on leur laisse un amer traumatisme injustifié.

40% des immigrants en détention à Laval y séjournent pour de simples raisons de vérifications d’antécédents judiciaires.  En 2011, plus de 400 réfugiés sont passés par un centre de prévention au Canada et y sont restés en moyenne 28 jours.  Port de menottes lors de déplacement, confiscation des objets personnels, aucun accès à des psychothérapeutes, hommes femmes et enfants séparés – certains bambins gardent d’ailleurs de graves séquelles mentales suite à cette séparation maladroitement forcée – , c’est tout juste s’ils n’expérimentent pas la fouille rectale.

« Oubliez le «comme». C’est une prison, explique Joseph, un immigrant ayant passé 3 mois et demie au centre de Laval. Je n’aurais jamais imaginé que dans un pays développé, on traite les gens comme des criminels. Vous imaginez ce que ça peut faire, à quelqu’un qui n’a jamais été menotté, qui n’est pas un criminel, de porter des menottes aux pieds et aux mains, même pour aller à l’église?»

Effectivement, il y a atteinte à l’intégrité.  Ces gens sont déjà troublés par un contexte lourd et ardu dans leur pays d’origine et on les « accueille » en Daltons.  Qui est l’instigateur de cette procédure à la sensibilité de massue à studs ?  Il serait intéressant de lui faire vivre l’expérience, juste pour voir ce qui adviendrait de sa capacité d’empathie.

OUI à vérifier le passé d’un nouvel arrivant, évidemment.  Mais pourquoi dans ces conditions, pourquoi rendre l’incarcération systématique pour tous? C’était pas à l’ère proche de celle de Jésus que l’accusé était considéré comme étant coupable, jusqu’à preuve du contraire ? – Histoire secondaire 4.  Voyez monsieur Carbonneau, je n’ai pas tout foutu au dalot des limbes de ma mémoire.

Bref, idéologie archaïque + régression= Jésus serait pas fier.

Je trouve aberrant qu’une réalité de la sorte subsiste en 2012 à quelques pas de chez nous.  C’est exactement comme si on amenait au commissariat un piéton aléatoire pour vérifier s’il n’aurait pas commis de crime dans les minutes précédentes.

Traitons donc les innocents comme on traiterait notre propre mère ou un chanteur vraiment connu qui renverserait accidentellement son verre dans notre craque – comprendre ici la/les craque(s) de son choix selon le sexe- , c’est-à-dire avec respect.

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up