B2DIX : le secret derrière le succès de nos athlètes olympiques

La Banque Nationale et URBANIA s’associent pour vous offrir des entrevues avec des entrepreneurs québécois.

Le talent et le travail, ça en prend des tonnes pour se transformer en athlète de pointe. Mais pour devenir l’un des meilleurs, il faut aussi une équipe du tonnerre. Dominick Gauthier, entraîneur de ski acrobatique et lui-même ancien athlète, voulait offrir du soutien de pointe pour que les athlètes canadiens puissent concourir dans les meilleures conditions possibles, peu importe la richesse de leur entourage et de leur fédération athlétique.

B2dix, une fondation qui existe grâce à l’apport financier de généreux donateurs, est derrière le succès d’une foule de nos athlètes olympiques, de Sotchi à Rio.

À la base, notre idée, c’était… de préparer un athlète olympique selon ses besoins plutôt que selon un budget. Pour gagner les Olympiques, on doit s’entourer des meilleurs.

Pour nous, l’audace, ça représente… de faire les choses différemment et, surtout, de ne pas continuer à faire les choses parce que ça a marché dans le passé. Par exemple, Jennifer Heil et Alexandre Bilodeau ont osé prendre une année sabbatique durant leur carrière afin de travailler sur leur préparation physique et sur d’autres aspects de leur vie en allant à l’école. Plusieurs ont critiqué cette décision, mais le temps leur aura donné raison, car ils sont tous les deux devenus de meilleurs skieurs en skiant moins.

Si on veut aller au bout de nos idées, il ne faut pas avoir peur de… déplaire à certaines personnes qui ne partagent pas notre vision.

Avoir su,nous n’aurions pas… forcé notre présence auprès des athlètes ou des sports qui ne voulaient pas vraiment faire les choses différemment. L’ouverture d’esprit et le désir de travailler avec nous est critique afin de maximiser le potentiel de ce qui peut être fait pour l’athlète et son entourage.

Si un riche philanthrope investissait dans nos projets, nous… ferions ce que nous faisons déjà : c’est notre unique mode de financement.

En tant qu’entreprise, notre priorité, c’est… d’avoir un poids significatif sur le sport olympique au Canada.

Si nous avions 1 millions de dollars à donner à une autre entreprise, nous… nous assurerions que chacun des dollars est efficacement utilisé, comme nous le faisons nous-mêmes.

C’est grâce à notre créativité que nous avons… mis au point des façons novatrices d’aider le développement d’un athlète de haut niveau.

La dualité linguistique, c’est… très important, et la très grande majorité des gens dans notre groupe de direction parlent les deux langues, donc nos rencontres passent régulièrement d’une langue à l’autre.

Dans cinq ans, nous… ne savons pas ce que nous deviendrons, car notre financement et notre mandat nous mèneront aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. Selon moi, gérer un organisme avec un ultimatum force tout le monde à performer au maximum… comme un athlète!

Que vous vouliez produire votre propre film avec Matt Damon ou ouvrir une pizzéria à Baie-Comeau, la Banque Nationale vous accompagne dans vos idées, petites et grandes.

Pour lire la suite du magazine spécial Franglais: «La Maison Notman : une rampe de lancement pour les start-up»

Je suis rédactrice en chef de Balle Courbe. J'aime le fromage. Je suis obsédée par l'expression "se serrer la pince". Je trouve que le water-polo n'a pas le klout qu'il mérite.

Du même auteur