Les aliments qui puent la mort

mais qu'on mange quand même

Parfois, dans la vie, on mange des trucs qui sentent franchement mauvais, voire qui puent carrément la mort.

Voici une petite liste d’aliments délicieux, mais à l’odeur absolument infecte…

Petit conseil : ne lis pas ce qui suit en mangeant. Te voilà prévenu(e).

1- Le durian

Le durian a la douce particularité d’être le fruit qui pue le plus au monde. (Ouais, chacun sa spécificité). Il est récolté en Asie du Sud-Est. Son odeur est tellement horrible (oui horrible) qu’il est interdit dans les lieux publics et dans les transports en commun de nombreux pays.

Malgré tout ça, 1,4 million de tonnes de durians sont produites par an, c’est qu’il y a des amateurs!

Dans un métro à Singapour.

2- Le camembert

Tu décides de te faire plaisir et d’acheter un bon camembert bien coulant comme il faut et tu le ranges dans ton frigo tranquillou. Un peu plus tard, dans la soirée, ton coloc rentre à la maison et manque de s’évanouir en ouvrant le frigo. “Hey j’pense qu’il y a un rat mort là-dedans ou j’sais pas.” Oups, ton bon vieux camembert a fait puer le frigidaire (et c’est peu dire).

Pourtant, rien n’est meilleur que ce fromage qui pue plus que les chaussettes de toute une équipe de hockey après l’entraînement.

3- Le combo salami + œuf dur

Il n’y a rien de pire dans la vie (ou presque) que de se retrouver dans un long trajet d’autobus à côté d’un dude qui s’est préparé un pique-nique combo œuf dur + salami. Mais ouais, ça sent le pet pourri piquant. Franchement, ça devrait être interdit à bord (comme les durians).

4- Le hareng fermenté

Un jour, un ami m’a fait goûter une spécialité de Suède, du hareng fermenté : le surströmming. Quand il a ouvert le bocal, j’ai eu un drôle de haut-le-cœur. Une odeur de vieille pisse au poisson pourri a envahi la pièce. C’était quelque chose. J’ai fait ma mijaurée pendant cinq bonnes minutes, mais j’ai fini par y goûter.

Et… bah c’était pas dégueu, mais sacrément salé.

5- Les andouillettes

Aaaah les andouillettes, grandes spécialités françaises! Personnellement, je n’ai jamais compris comment on pouvait avoir envie de manger des intestins, mais enfin soit.

Le truc, c’est qu’avant d’arriver dans ton assiette, les andouillettes suivent tout un processus de préparation. Et je peux te dire que dans la cuisine à ce moment-là, ça pue la merde (pardon, je ne savais pas comment l’écrire autrement). Oui, ça sent la merde, le gros caca, les toilettes qui débordent et qui n’auraient pas été nettoyées depuis trois mois. (Pardon si je viens de te dégoûter à vie des bonnes vieilles andouillettes.)

6- Le chou-fleur

Le chou-fleur cuit, on va pas se mentir ça sent quand même un peu la vieille haleine de grand-mère. Alors, avant d’ouvrir ton Tupperware de chou-fleur (ou de brocoli) au bureau, pense à tes collègues et choisis plutôt une pomme ou des carottes comme petit en-cas (enfin si tes collègues sont des vrais cons, le chou-fleur sera PARFAIT)!

7- Le thon en boîte

Il y a rien à faire, à chaque fois qu’on ouvre une boîte de thon, on a l’impression d’ouvrir une boîte pour chat. “C’est qui qui va manger sa petite boîte de thon? C’est moiiiii, miaou.” Bref, en tous cas, pense à laver la conserve avant de la mettre à la poubelle, parce que sinon, une petite odeur bien peu agréable risque d’envahir ta maison.

8- L’ail

L’ail a une odeur tellement forte qu’il éloigne les vampires. (Enfin à ce qu’on dit.) Il sent pas la rose et pourtant on en met dans presque tout et on adore ça. L’idéal si t’es en couple, c’est que les deux en mangent sinon il y a comme un problème d’équilibre. So fresh, so sexy.

Mais au fait pourquoi on bouffe des trucs qui nous dégoûtent?

Pauline Fernandez, post-Doctorante au Centre d’études et de recherche en gastronomie à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, nous a aidés à résoudre cette énigme. “Le goût est lié à une habitude alimentaire”, explique-t-elle.

En effet, un fromage qui pue dégoûtera sans doute moins un Français (qui en mange depuis toujours) qu’un Thaïlandais (qui ne se ressert pas de camembert à tous les repas). Donc, c’est surtout notre culture et nos habitudes qui feront qu’un aliment nous dégoûte ou pas. Le fameux durian malgré son odeur a un succès fou en Asie tandis qu’en Occident il faut quand même s’armer de courage pour le goûter!

Aussi, nous apprenons par expérience. Prenons, l’exemple des fromages bleus, leur odeur est terrible. De plus, notre cerveau est programmé pour se méfier des aliments bleus (qu’il associe à du poison), mais à force d’expériences, on a appris que ce n’était pas dangereux et donc on en consomme quand même.

Bah oui, on a déjà tous fait l’expérience d’un aliment qu’on trouvait peu ragoûtant, mais à force de le manger on s’habitue et on finit par le trouver franchement délicieux (merci donc à notre cerveau d’avoir compris que c’est pas parce que ça pue que c’est forcément dangereux)!

Sur ce, bon app! On compte sur vous pour cuisiner un plat puant ce soir!

Pour lire un autre texte de Jehanne Bergé : “Belgique : une pluie de lolcats contre les terroristes et la terreur”

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

On est partis à la recherche du mini-cheval-canular du parc Jean-Drapeau

L’île de Montréal était consternée aujourd’hui alors que plusieurs images montrant un mini-cheval à la crinière rose ont circulé sur les médias sociau […]

Dans le même esprit