À chacun son caviar !

Enfin une nouvelle effervescence pour les grandes entrevues télévisées…

Je vais vous avouer un de mes petits péchés mignons : j’adore lire les commentaires à la suite des billets du blogue du journaliste Richard Therrien. J’aime ses interventions aussi, bien sûr, mais les visiteurs de son espace sur Lapresse.ca l’emportent haut la main, surtout lorsqu’il est question de Tout le monde en parle. Qu’ils soient sérieux ou moqueurs, ils sont, pour la plupart, délirants. Qu’ils apprécient l’émission ou pas, ils consacrent de longues minutes et beaucoup, beaucoup, beaucoup de passion à s’épancher – semaine après semaine – sur le choix des convives ou encore le contenu des interviews.

Ainsi, les personnalités invitées seraient trop de gauche ou près de l’animateur lorsqu’ils ne sont pas assez juifs (!). De plus, les entrevues seraient toujours trop légères. Tout comme les véritables églises, la fameuse messe du dimanche fait donc des malheureux et j’ai comme l’impression que les producteurs des autres réseaux prennent des notes et tenteront de récupérer les fidèles qui ne trouvent plus leur félicité dans ce genre de grands entretiens, la venue des Hommes en or et la refonte des Francs-tireurs en témoignent d’ailleurs.

Résumons : on apprenait la semaine dernière que non seulement Patrick Lagacé quittait le bateau des Francs-tireurs pour tenir la barre de 2 Hommes en Or, une revue de l’actualité hebdomadaire à la The Daily Show. Si ça vous dit, cliquez ici pour visionner un extrait du pilote. Comme si ce n’était pas assez pour brasser Richard Therrien, ses collègues et – surtout – les commentateurs de son blogue, on annonçait le retour de Benoit Dutrizac aux Francs-tireurs. Mieux encore, tout ce beau monde se retrouvait à #TLMEP hier pour en discuter… et tout ça, le dimanche où Therrien est en vacances! Je prendrai donc la relève…

Sans parler de concurrence directe, ces émissions rivaliseront tout de même du côté de la sélection d’invités. En attendant de voir si le nouveau duo se fera aussi informatif et divertissant que Jon Stewart et sa bande, il devra ramer avec vigueur s’il désire s’approprier l’adjectif «grinçant», car bien que #TLMEP et les Tireurs fatiguent, ceux-ci jouent avec cette étiquette depuis des lustres. Ainsi, je crois que ce qui distinguera ces rendez-vous télévisuels sera, en fait, les gens qui les regarderont.

Bien sûr, il y a – et il y aura – des nuances, mais pour un grand public – le lectorat de La Clique du Plateau, notamment – Wauthier et Lagacé représentent une certaine gauche qu’on pourrait qualifier de «caviar». Baveuse, mais avec le ‘tit doigt en l’air, t’sais. Idem pour Dutrizac et Martineau qui pourraient également être qualifiés de «caviar», mais plus près de la droite, associant la sangria à la belle vie et autres clichés habituels. Tel que mentionné à Tout le monde en parle dans un segment «animé» – de façon un brin molle, malheureusement – par Wauthier, autant les téléspectateurs de droite que de gauche délaissant TLMEP pourraient trouver leur compte dans ces «nouvelles» tribunes. Du caviar pour tous, quoi!

Sans blague, alors que le divertissement télévisuel qu’on nous offre est de plus en plus débile – la télé-réalité de péquenots Honey Boo Boo à MusiMax, la compétition de plongeon opposant des personnalités comme Stéphane Fallu à V, le concours amateur mal doublé Du talent à revendre à TVA et j’en passe, j’applaudis cet intérêt renouvelé  des bonzes de certaines chaînes qui, après avoir « buzzé » sur les shows de cuisine et des variétés carburant aux archives, décuplent d’ardeur avec des émissions qui abordent l’actualité, avec un biais particulier ou pas, à l’aide d’entrevues chargées. Bref, on va s’coucher moins niaiseux!

Mais ce qu’on retiendra surtout de l’épisode de TLMEP d’hier, c’est que Denise Bombardier patine avec brio. Prochain arrêt après Le Devoir et Le Journal de Montréal : le troisième trio du Canadien.

Pour jaser caviar sur Twitter : @andredesorel

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Lettre à Francine Pelletier : les femmes trans méritent le même respect – et la même rigueur journalistique – que les autres

Réponse à la chronique de Francine Pelletier du 11 décembre dernier dans le Devoir.

Dans le même esprit