Les 5 types de campeurs

De celui qui veut être le plus loin possible du Wi-Fi au retraité avec son VR au Camping Sainte-Madeleine

Grâce à une recherche pas du tout scientifique, nous avons décelé cinq grandes familles de campeurs. Vous faites partie de laquelle?

Le sociable-sédentaire

À la fois le plus connu et le moins compris, le sociable-sédentaire représente 20% du bassin des campeurs québécois. Pourtant, il y a plusieurs avantages — d’un point de vue de retraité, disons — à stationner son VR au Camping Sainte-Madeleine et à y aménager son terrain avec autant d’amour que s’il s’agissait du domaine des Desmarais. C’est pas compliqué, c’est pas loin et c’est moins cher qu’un chalet. Tout le monde se connaît et veille sur le voisin, pour le meilleur et pour le pire.

Prochaine destination: La même que l’an passé.

Pièce d’équipement de prédilection: Le flamant rose décoratif.

Niveau de wildness: 1 sur 5

Activité favorite en camping: S’asseoir devant sa roulotte le vendredi après-midi et regarder les nouveaux arriver.

Pour le découvrir le social-sédentaire dans son habitat naturel, c’est par ICI!

Le hippie

Il plante sa tente — ou ce qu’il possède qui ressemble le plus à une tente — le plus loin possible d’une connexion Wi-Fi. Si le réseau cellulaire ne rentre pas, c’est encore mieux. Pour lui, les commodités de base, comme des douches ou une toilette chimique, viennent briser le charme de la vie en nature. Il n’est pas nécessairement sauvage: il peut apprécier la compagnie d’autres campeurs aussi hippies que lui — par exemple lors des rassemblements arc-en-ciel, où il fera l’expérience du troc et/ou des champignons magiques.

Prochaine destination:  Un endroit où boire de l’eau lui donnera l’E. coli.

Pièce d’équipement de prédilectionUn ukulele ou un didgeridoo, parce que ambiance > confort.

Niveau de wildness5 sur 5

Activité favorite en campingSe faire des dreads.

L’organisé

Il a tout prévu, tout planifié; il est prêt. Il a sa tente pour dormir, sa tente-cuisine, et peut-être même sa tente-spa.

Prochaine destination: Un parc de la Sépaq.

Pièce d’équipement de prédilectionLe poêle Coleman: tu peux tout faire avec ça!

Niveau de wildness 3 sur 5

Activité favorite en campingSuspendre la nourriture pour la protéger des animaux sauvages.

Le Millenial

Aller à la cueillette de champignons? Il y a sûrement une application pour ça, se dit le campeur de la génération Y. Il recherche des destinations parmi les plus inédites pour faire les meilleures stories. Il part à l’aventure à bord de sa roulotte Boler chromée ou de la van empruntée à ses parents, parce que son emploi de solution creator n’est pas si payant que ça, finalement.

Prochaine destinationUn camping urbain ou le Burning Man — ça dépend de ce qui a le plus de chances de générer des likes sur Instagram.

Pièce d’équipement de prédilectionL’iPhone 7.

Niveau de wildness 2 sur 5

Activité favorite en campingSe photographier dans une position qui n’a pas du tout l’air «stagée».

Le glam

Il se rend dans les parcs nationaux ou en bordure des hôtels de luxe, où des campements top-confort l’attendent: yourte, foyer, toilettes qui «flushent», lit King, couverture à 400$ de la Compagnie de la Baie d’Hudson… Est-il seulement un campeur?

Prochaine destination: Un endroit où tout est déjà installé.

Pièce d’équipement de prédilection: Un kit de S’mores DIY inspiré de Pinterest.

Niveau de wildness:2 sur 5

Activité favorite en camping: Faire comme si on était à l’hôtel.

Pour lire la suite du magazine spécial camping, «Le récit d’un urbain dans l’univers du camping».

Judith Lussier est journaliste, chroniqueuse et auteure. En plus de ses collaborations pour Urbania, elle est chroniqueuse au journal Métro et dans plusieurs autres médias.

Du même auteur