5 nouveautés à regarder sur Netflix en juin

S'il fait aussi frette qu'en mai, vous aurez au moins du bon stock à regarder.

Vous vous rappelez de l’époque où il n’y avait rien à la télé entre avril et septembre? C’était le bon vieux temps où on sortait tous dehors dès les premiers rayons de soleil, les diffuseurs passaient des reprises et des vieux films que tout le monde aime et les infopubs de Louise-Josée Mondoux. Cette époque-là est (plus ou moins) révolue.

Après un printemps bien humble, Netflix repart la machine en juin et nous offre une avalanche de bon contenu. J’en ai donc choisi pour vous afin que vous ne passiez pas le mois assis sur votre divan. Voici mes cinq recommandations pour juin : 

Homefront (1er juin)

Un film complètement sauté et irréaliste comme on les faisait dans les années 80, époque où la p’tite poud’ blanche magique stimulait beaucoup trop l’imagination des scénaristes. C’est une histoire abracadabrante d’agent double qui se retrouve, par hasard, confronté à une enquête qu’il croyait avoir résolue à cause d’une bataille de cour d’école dans laquelle sa fille a été impliquée. Ça a été écrit par Sylvester Stallone, je vous étonne?

Ça change le mal de place de voir un stéréotype « héros américain » combattre du crime local et non des terroristes arabes ou des gens avec des accents germaniques suspects. C’est un film vraiment sans scrupules où tout le monde se bat et tout explose tout le temps. On est pas dans le sophistiqué ici, mais ça fait du bien une fois de temps et temps et Homefront ne se prend pas du tout au sérieux. 

 

Inception (1er juin)

Considéré comme le chef-d’oeuvre de Christopher Nolan, Inception arrive finalement sur Netflix! Woohoo! Si vous ne l’avez pas encore vu, c’est l’histoire de deux dudes (Leonardo DiCaprio et Joseph Gordon-Levitt) qui font de l’espionnage industriel en pénétrant dans le subconscient d’hommes d’affaires. C’est une méditation bien flyée sur la nature de la réalité, les rêves et un stunt visuel magnifique et déroutant. Ça va aussi vous permettre de comprendre les maudits memes de toupies qui envahissent vos réseaux sociaux depuis dix ans.

Black Mirror, saison 5 (5 juin)

Une autre excellente nouvelle… ou pas, si votre relation à la technologie vous cause de l’angoisse. Bien que la bande-annonce de la série de Charlie Brooker soit avare de détails, elle semble plus que jamais ancrée dans des univers parallèles qui reflètent inconfortablement le nôtre. Débats Facebook et déprimes post-épisodes à prévoir. 

 

Eternal Sunshine of the Spotless Mind (9 juin)

Le mois dernier, on avait droit à Lost in Translation. Ce mois-ci, Netflix ajoute une autre histoire d’amour classique à son répertoire. Eternal Sunshine of the Spotless Mind, c’est l’histoire de Joel qui décide de se faire effacer la mémoire après une rupture difficile. Il commence avec les souvenirs difficiles et lorsqu’il revient aux bouts plus le fun, il commence à vouloir les garder.

Réalisé par le très talentueux Michel Gondry, c’est un film qui déconstruit la notion même de film d’amour véhiculée par Hollywood, parce qu’elle commence à la toute fin et elle explore majoritairement ce que c’est d’être en couple. Les protagonistes ne font pas juste se désirer ici. Eternal Sunshine of the Spotless Mind est une véritable célébration de l’amour.

 

Neon Genesis Evangelion (21 juin)

Si vous êtes plus geek ou si vous avez juste le cœur aventureux, l’anime japonais qui a fait tomber une génération complète amoureuse du genre sera disponible à la fin du mois avec les deux films qui en ont été tirés : The End of Evangelion et Evangelion: Death. J’vous donnerais bien le synopsis, mais c’est ultra compliqué et sachez juste que c’est à propos de gens qui pilotent des robots pour se battre avec des extra-terrestres qu’on appelle « les anges ». 

C’est une série intense, complexe, philosophique et vous aurez l’expérience complète disponible pour vous alors… pourquoi pas? Si vous donnez une chance à un anime, donnez une chance à celui-ci. Pour ma part, j’ai très hâte de réécouter.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Dans le même esprit