3 choses à savoir pour faire son smatte : rescuciter Beppo, manger du pot et pirater des politiciens

Notre collabo Pier-Luc Ouellet nous propose autre chose que de loader notre carte de crédit au Black Friday.

Je sais, cette semaine, l’actualité n’a pas été follement intéressante. On a parlé de budget, pis d’impôts, pis d’autres affaires plates qui vous distraient de votre mission première cette semaine : loader votre carte de crédit parce que c’est le Black Friday. Mais je vous promets, ici, je vais vous résumer l’actualité de la semaine de façon assez divertissante pour que vous puissiez vous dire que vous avez fait quelque chose de productif de votre journée, outre vous être acheté ce hoverboard or parce qu’il était en rabais.

Le gouvernement promet 1 milliards de baisses d’impôts… et le monde est pas tant content!?!

Carlos Leitao, ministre des finances et casseux de party en chef, a fait cette semaine sa mise à jour économique. En gros, c’est le moment de l’année où le gouvernement révise le budget et annonce de nouvelles mesures.

Contrairement à mon budget quand je regarde mon AccèsD, le budget québécois venait avec des bonnes nouvelles : on s’attend à un surplus de 1,7 milliards pour les cinq premiers mois de l’année. Moi, j’ai déjà eu un surplus de comme 17 $, mais finalement les prêts et bourses s’étaient fourrés pis y’a fallu que je les rembourse.

Alors, parce que les élections arrivent parce qu’ils sont de bonnes personnes, les libéraux ont décidé de donner une baisse d’impôt de 1 milliard de dollars. Ils s’attendaient peut-être à ce que les gens fassent une parade pour eux dans les rues et que les mères appellent leurs nouveau-nés « Austérité », mais non, beaucoup de gens ne sont pas contents.

D’une part, parce que 1 milliard divisé par tous les Québécois, ça représente à peu près 200 $ en moyenne. Et les gens se rappellent que le début de mandat de l’actuel gouvernement a été marqué de nombreuses coupures. Vous vous souvenez quand ils ont voulu couper le financement du magazine Les Débrouillards? ILS ONT VOULU TUER BEPPO, CIBOLE!

Beaucoup de voix se sont levées pour que le réinvestissement aille plutôt en santé et en éducation, qui eux ne reçoivent que 125 millions de plus mis ensemble.

Avec notre 200 $ de plus par année, on achètera un abonnement aux Débrouillards à nos enfants, j’imagine.

Lucie Charlebois prouve qu’elle ne connaît pas grand-chose au pot

Vous vous souvenez la semaine dernière je vous parlais de la création de la Société québécoise du cannabis, cette nouvelle institution qui régirait la vente de cannabis au Québec? Ben Lucie Charlebois, la ministre déléguée, a fait sa tournée médiatique sur le sujet, et on a appris qu’elle sait pas tant de quoi elle parle. Disons que si tu fais une échelle de degré de familiarité avec le pot, t’as Lucie Charlebois à un extrême, et le gars qui a pensé aux annonces de « Pitou-singe-bébé » à l’autre.

En entrevue à Tout le monde en parle, elle a d’abord dit que le Québec va interdire la culture à domicile parce qu’elle craint que sa petite-fille de 6 ans tombe dans les plants de pot dans la grange de son voisin pis en mange. Vous savez ce qui m’inquiète encore plus que le cannabis? Le fait qu’apparemment, la ministre laisse ses enfants aller manger toutes les plantes qu’ils trouvent dans les granges de ses voisins. Amène pas ta famille au Jardin Botanique, Lucie, ils auront plus faim pour souper!

Elle nous a raconté aussi que les revendeurs mettraient du fentanyl dans le pot, ce qui, selon une experte contactée par Vice, serait complètement faux. Mais bon, les madames qui écoutaient Tout le monde en parle dimanche ont eu peur, alors cette entrevue a toujours donné ça de bon.

On apprend que c’est super facile pirater des conversations téléphoniques

L’émission Enquête, aka l’émission faite pour que je me couche terrifié et/ou en tabarnac chaque jeudi soir, a fait un reportage où ils ont révélé que les conversations téléphoniques sont extrêmement faciles à intercepter au Canada.

Ils se sont rendus à Berlin pour rencontrer un pirate informatique spécialisé dans le domaine, et comme si de rien n’était, ils ont intercepté toutes les conversations de Matthew Dubé, député du NPD. Ils ont eu accès à tout ce qu’il a dit, ainsi qu’à tous les endroits où il s’est déplacé. Imaginez tout ce qu’ils auraient pu apprendre s’ils avaient écouté le cellulaire d’un député d’un parti qui accumule plus de 20 % des voix aux élections.

C’est que le système qui fait le relai entre les appels, le SS7, a certaines failles. Et il est particulièrement vulnérable au Canada, parce que les compagnies canadiennes, selon le pirate allemand, n’appliqueraient que 10 % des mesures de protection disponibles. Ça devrait être le slogan des compagnies de cellulaire canadiennes : payez deux fois plus pour 10 fois moins.

Oh pis en passant, si tu te dis : « Non, mais moi mon téléphone est safe parce que j’ai un symbole pour l’ouvrir », ça change rien. C’est les communications elles-mêmes qui sont interceptées. Ton mot de passe ou le modèle de ton téléphone n’y changeront rien. On fait tous le langage des signes à notre téléphone pour rien pantoute.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up