Le tabou d’aimer quelqu’un de beaucoup plus âgé que soi

Jusqu'à quel point est-ce normal ?

URBANIA et le film Quand l’amour se creuse un trou s’unissent pour explorer toutes les couleurs de l’amour.

En tant que société, on progresse tranquillement vers le dialogue et l’ouverture d’esprit par rapport aux relations amoureuses et la grande variété de formes dans lesquelles elles viennent. Mais s’il y a bien un tabou qui persiste, c’est celui de la grande différence d’âge. J’aime à penser que j’ai l’esprit large, mais j’avoue que si un ami venait m’annoncer qu’il sort avec une dame qui a plus de 60% de rabais sur ses lunettes, il y aurait comme un malaise.

Pour aller au-delà de mes petits jugements de valeur (ou pour me conforter dans mes a priori ?), je suis allé questionner une sexologue érudite : Myriam Bouchard. Sa sagesse a apaisé mon esprit.

Tomber amoureux de quelqu’un de plus de 20 ans notre aîné.e… c’est normal ?

Qui suis-je pour juger de la normalité des autres ? Il n’y pas grand-chose que je trouve anormal.  Il faut simplement s’assurer du contexte : est-ce que la relation respecte la loi ? Est-ce qu’il y a un rapport de pouvoir ou d’autorité entre les deux personnes ? Après ça, l’amour n’a pas d’âge.

Est-ce que c’est une situation que tu rencontres souvent, dans ta pratique de sexologue ?

Je rencontre souvent des clients qui sont dans une relation avec une différence d’âge de 10 ou 20 ans, mais (jusqu’à maintenant) jamais plus grande.

J’ai déjà aussi reçu des clients de 25-30 ans qui étaient attirés par les femmes beaucoup plus vieilles. Souvent, ce qui ressortait, c’est qu’ils avaient des difficultés importantes à entrer en relation avec les autres, et encore plus avec les femmes. Soit par gêne ou par manque de confiance en eux. Ils trouvent alors les femmes plus âgées moins menaçantes et plus accessibles. Sans le formuler comme ça, ils sentent un rapport maternel avec elles.

Cela dit, quand on vient me voir, c’est qu’on ressent un problème. Personne ne me consulte parce que tout va bien.

Comment faire pour savoir si on est normal ou si on a un problème ? Est-ce qu’il y a une formule mathématique pour calculer les âges acceptables à aimer ?

Il n’y a pas de bonne réponse à cette question-là. Encore une fois, l’amour n’a pas d’âge. C’est vraiment du cas par cas. Qui sommes-nous pour juger les émotions et les sentiments de quelqu’un ? Tant que le principe de consentement est respecté, je ne vois aucun inconvénient. Au jour le jour, la personne est apte à décider si elle est avec une personne qui lui convient, et pas juste en fonction de son âge.

On voit des couples d’âges similaires qui ne font pas long feu, comme on voit des couples qui ont des âges différents et qui durent. Si tu veux sortir avec un porteur de carte Senior+ et que tu es heureuse, fonce !

Heu, OK…je vais y réfléchir. Mais admettons que ce soit mon cas, qu’est-ce qu’il faudrait faire pour que ça marche entre moi et mon senior ?

Je pense que les couples qui fonctionnent sont les couples qui réussissent à être deux individus distincts, capables de se retrouver pour former une dyade. Se mettre au diapason, parler le même langage, bien communiquer, c’est ça qui est important. Ça dépasse les questions d’âge.

Et au niveau physique ?

Certains vont voir un corps vieillissant comme une aversion, d’autres vont ressentir une excitation pour eux, et il y en a qui n’y prêtent pas attention. Les gens tombent amoureux beaucoup plus d’un contenu que d’un contenant. La réaction physique s’adapte à l’amour. Aimer et trouver l’autre beau, ça va ensemble : « Je l’aime tellement qu’il est beau. Peu importe son corps. »

[Je suis en train de fondre en direct au téléphone.] As-tu des conseils à donner à ceux qui vivent un amour tabou ?

Le regard des autres, quoi qu’on en dise, a certainement un impact sur l’énergie qu’on apporte dans notre couple. Peu importe qu’on soit au-dessus de ça, être criblé sans cesse de commentaires, avoir besoin de se justifier, ça peut avoir un impact. C’est très difficile d’être fort, confiant et affirmatif.

Difficile d’être en paix avec nous-même, si les autres ne le sont pas. Autre chose à ajouter ?

L’amour. N’a. Pas. D’âge!

Myriam Bouchard est infirmière et sexologue. Vous pouvez la suivre ici ou ici.

Le film Quand l’amour se creuse un trou explore la relation entre un garçon de 17 ans et une femme de 73 ans. Il sera en salle dès le 15 juin prochain. Voici d’ailleurs la bande-annonce:

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up