18 raisons pour lesquelles vous voulez être l’ami(e) de Bob Dylan

C'est peut-être son dernier passage à Montréal… ça serait plate de manquer ça !

Vous n’aimez pas Bob Dylan? Bin correct, gang, ça ne devrait pas trop faire baisser sa cote R. Mais vous faites partie de ceux qui, pour la énième fois, se sont demandé s’ils devaient acheter un billet pour son concert au Centre Bell à coups de «Il paraît que c’est pu comme avant», «Il prend même pu sa guitare», «On comprend pas ce qu’il chante», «Il déforme ses tounes»?!

YO. Si vous faites attention vraiment à vos sous pour aller à l’université ou payer votre loyer, je comprends. Mais si à chaque jour vous vous payez un latté 8e génération à six piasses, comment dire, je ne sais pas trop comment finir ma phrase. Bob. Fucking. Dylan. Un des plus grands de la chanson américaine. S’il faisait ses chansons comme en 1966, d’ailleurs, ou pire, s’il n’avait rien composé de neuf après Like A Rolling Stone, on dirait de lui qu’il ne se renouvelle pas. Dylan a sorti son premier album studio en 1962, il en a depuis sorti 37, ce serait dull  en cliffe qu’ils sonnent tous comme Blonde on Blonde.

18 raisons pour lesquelles Dylan est aussi un tabarouette de bon jack.

Bref, ça fait dix fois qu’on se dit que c’est peut-être son dernier show à Montréal…  Je dis ça de même: êtes-vous aussi le genre de personne qui chiale su’l frette tout l’hiver pis qui se plaint de la chaleur en juin? Qui a capoté quand la Cinémathèque québécoise était en danger de mort même si vous n’y étiez jamais allé?

C’pas grave, j’vous aime pareil. Et voici 18 raisons pour lesquelles Dylan est aussi un tabarouette de bon jack.

1- Comme nous tous, Bob Dylan aime beaucoup le café. Et il a envie de bruncher à toute heure du jour.

(En fait, il aime tellement le café qu’il a inventé le rack à harmonica café.)

2- Il aime les colleys et les colleys l’aiment. 

3- Si, comme moi, vous êtes incapable de vous faire une ligne noire autour des yeux pour votre party de Noël du bureau, vous pourrez compter sur lui pour vous aider. 

(Mais pas pour l’Halloween ou un maquillage plus élaboré.)

4- C’est aussi le genre d’ami qui va amener Patti Smith à vos partys.

5- Il est tellement humble qu’il vous cache qu’il a déjà joué dans un film de Wes Anderson. (Ou qu’il présente la prochaine collection de Bon Look.) 

6- Bobdy a toujours été un homme de petits plaisirs simples.

7- En plus, il récupère. Regardez, il a kické le pneu jusqu’à la campagne et il le réutilise au chalet.

8) Bin OUI, il va vous inviter à son chalet !!!

9) Si vous avez des enfants, il va les surveiller pendant qu’ils sont sur le trampoline.

10) Tous les enfants aiment Bob Dylan.

11) Il est cultivé.

12) Mais pas snob pour deux cennes, il ne refuse jamais une partie de billard.

13) Ni un selfie avec Homer Simpson.

14) Pro-environnement, il apprécie les transports en commun.

15) Il peut aussi te donner des lifts sur sa moto.

16) Il vieillit, OK? Et s’il utilisait un clavier (ou un lap-steel), plutôt qu’une guitare, parce qu’il a secrètement besoin d’une marchette? (Plus cool manière de vieillir, non?) Il a besoin de s’appuyer, UN PEU DE RESPECT POUR NOS AÎNÉS!

 

17) Bref, Bob Dylan, c’est un mosus de bon jack. Celui qui – même s’il sait qu’il est attendu à la cérémonie de remise des prix Nobel ou au plus important des festivals – aura toujours les priorités à la bonne place.

– Man, Bob, pourquoi tu ne t’es pas pointé?

– Mon ami (insérez votre nom) avait besoin de moi. 

18) Ah oui et, pour terminer, si Joan Baez avait des cheveux de princesse, c’était grâce à Bob Dylan.

Bon concert au Centre Bell vendredi, Bobdy!

L’habituel Coin musique de Melissa Maya reprendra dans deux semaines.

Illustration : Marianne Tremblay

Pour découvrir le dernier Coin musique de Melissa Maya: «Coin musique : on entre chez l’animatrice Geneviève Borne».

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

6 anecdotes de restauration : un livreur dans le fossé, Lionel Richie et de gros pourboires

La restauration, c'est tout sauf monotone...