16 livres à offrir à vos proches, en fonction du message que vous voulez leur passer…

Pour un Noël passif-agressif.

Que vous souhaitiez révéler subtilement à votre kick l’ampleur de vos sentiments ou tout simplement passer un Noël passif-agressif, URBANIA est là pour vous! On a fait appel à des acteurs et actrices du milieu littéraire pour créer une sélection de livres à offrir à vos proches, en fonction du message que vous voulez leur passer… Fun, hein? Vous nous remercierez plus tard!

Pour ton oncle de Québec qui trippe un peu trop sur Jeff Fillion

Les Brutes et la punaise, Dominique Payette (Lux, 2019)

Dans cet essai, Dominique Payette dissèque le phénomène des “radios-poubelles” et analyse la frontière ténue qui sépare journalisme d’opinion et manipulation politique. Une suggestion de Judith Lussier, autrice, animatrice et journaliste: « Joyeux Noël! » 

Pour ta nièce introvertie

Ouvrir son cœur, Alexie Morin (Le Quartanier, 2018)

Le sujet de ce livre, c’est la honte. Il raconte la solitude d’une enfant, il raconte une adolescence atrabilaire et secrète. Une recommandation de l’autrice Chloé Varin: « Pour que cette cousine sache qu’on est là au besoin, mais qu’elle a parfaitement le droit de rester seule dans son coin. » 

Pour ton ami qui prétend aimer la vie, mais que tout irrite

Marcher sur un légo et autres raisons d’aimer la vie, Stéphane Dompierre (Québec Amérique)

Un recueil d’une centaine de vignettes où l’auteur réfléchit à son amour pour la vie et sa facilité à pogner les nerfs. « Idéal pour aborder avec lui le concept de dissonance cognitive. » – Chloé Varin, autrice

Pour ton être cher un peu désespéré par la situation environnementale, la morosité ambiante

La vie habitable, Véronique Côté (Atelier 10, 2014)

Véronique Côté entreprend le fragile inventaire des traces de notre besoin de poésie sous toutes ses formes, miraculeusement intact sous les couches de gros bon sens, de pudeur, d’individualisme et de déception. « Dans quoi aller puiser pour se gosser du beau. » – Véronique Grenier, autrice et professeure de philosophie

Pour ton beau-frère hockeyeur professionnel

La Grande Aventure de la langue française, Julie Barlow et Jean-Benoît Nadeau (Québec Amérique, 2007)

« Ce livre raconte comment cette langue a maintenu son influence en dépit de l’ascendant de l’anglais… Formidable pour les joueurs millionnaires du CH qui n’apprennent pas la langue de la majorité de leurs fans du Québec. » – Claudia Larochelle, autrice et journaliste

Pour la personne qui veut dompter/comprendre sa colère

A Million Little Pieces, James Frey (Anchor, 2004)

« On a tous en nous une furie, un monstre, on comprend pas pourquoi. La descente aux enfers dans ce livre (faussement) autobiographique, son écriture crue et directe apaise ceux qui ont besoin d’être entendus dans un monde qui fait trop souvent la sourde oreille de notre côté ombre. Très ombre. » – Léa Stréliski, autrice et humoriste

Pour ton boss qui te surmène

La vie n’est pas une course, Léa Streliski (Québec Amérique, 2019)

Ce livre s’adresse aux essoufflés. À ceux qui ont tout essayé. Aux éreintés qui poursuivent le bonheur sans l’atteindre. Ceci n’est pas une recette, mais un portrait des temps qui courent et qui font du bien quand ils s’arrêtent. Un appel à une autre manière de vivre. C’est l’autrice, Léa Stréliski elle-même, qui souligne cet excellent match cadeau-destinataire. Notons qu’elle est issue d’une famille de publicitaires… (On est d’accord avec elle, cela dit!)

Pour la personne qui croit que les “tout-inclus” sont des lieux ennuyeux et où on peut perdre le contrôle de ses inhibitions

Lockdown, Guillaume Bourque (Leméac, 2019)

« Quand une famille québécoise débarque dans ce tout-inclus dominicain, ils n’ont qu’une idée en tête : faire la fête, et ce, dans la débandade la plus totale ! Mais après une nuit bien arrosée, une jeune femme de l’endroit est agressée violemment. Tous les invités de ce resort sont séquestrés, car tous sont maintenant considérés comme suspects! Un roman noir remarquable dont l’intrigue qui, au début se déploie aux frontières de l’humour, berne par la suite le lecteur vers une aventure plus près du polar et ébranle nos convictions sur ce qui est bien ou mal, surtout quand il est question d’enlisement involontaire dans la violence … » – Billy Robinson, auteur, libraire et chroniqueur littéraire

Pour ta petite soeur/ ta cousine/ton amie ronde qui s’aime comme elle est mais dont l’entourage tout entier, à coups de commentaires pas tant subtils et de fausse inquiétude, travaille fort à lui apprendre que la job d’une femme c’est d’abord et avant tout de s’haïr, pis de passer sa vie à se faire violence pour compenser pour ses soit-disants défauts.

You Have the Right to Remain Fat, Virgie Tovar (Feminist Press, 2018)

Grossophobie, sexisme, dictature de la diète, tout est ici candidement déconstruit par une femme ayant grandi en étant convaincue que son corps devait être amélioré. Une suggestion (très précise!) de l‘autrice et blogueuse Gabrielle Lisa Collard.

Pour ton cousin, si Mathieu Bock-Côté est ton cousin 

Men Explain Things to Me, Rebecca Solnit (HayMarket Books, 2018)

Pourquoi les hommes se sentent-ils obligés d’expliquer aux femmes ce qu’elles savent déjà ? D’où vient leur certitude de savoir mieux qu’elles ce qu’elles doivent penser, ou faire ? C’est ce que vous découvrirez dans ce recueil d’essais suggéré par l’autrice Chloé Savoie-Bernard: « Pour une fois, tendre l’oreille au lieu de vociférer. » 

Et puisqu’on lit pas mal chez URBANIA, voici en rafale des suggestions provenant des membres de l’équipe! Allez, faites-nous confiance…

  • Pour ton parent surprotecteur : The Corrections, Jonathan Franzen (Farrar, Straus and Giroux, 2001)
  • Pour ton ex : Maybe it’s you, Lauren Handel Zander (Hachette Books, 2017)
  • Pour ton boomer préféré qui ne sait pas comment gérer le wokeness : Raised in Captivity, Chuck Klosterman (Penguin Press, 2019)
  • Pour la personne que tu aimerais qu’elle te ghost : Mort aux cons, Carl Aderhold (Hachette, 2007)

Joyeuses fêtes, là! 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up