Emporium San Francisco

11 jeux d’arcade à essayer absolument (et gratuitement)

Le site Internet Arcade vous offre de jouer à plus de 1000 jeux d’arcade gratuitement… mais par lesquels commencer ?

Je n’ai pas connu les arcades; ma mère refusait que j’y aille parce qu’elle disait que c’était une place de drogués, et l’endroit a fini par fermer avant que j’aille l’âge de dire « j’ai 16 ans, je fais ce que je veux! ». Dommage.

Mais en tant que geek obsédé par les jeux vidéo, je les ai redécouvertes plus tard. Les arcades ont en effet longtemps été une locomotive pour l’innovation dans le domaine vidéoludique, et aujourd’hui, les jeux d’arcade sont donc témoins importants de l’évolution du médium.

… Sauf que c’est pas nécessairement aussi facile, jouer à de vieilles arcades. On n’a pas tous une borne d’arcade qui traîne dans le grenier.

Heureusement, le site web Internet Arcade a entrepris de préserver l’histoire du jeu vidéo en rendant disponible en ligne gratuitement plusieurs centaines de jeux d’arcade.

Vous pouvez y jouer directement dans votre navigateur, mais entre vous et moi, je vous suggère de les télécharger. Ça va beaucoup mieux se jouer.

Pour ne pas trop avoir le vertige devant cette liste de jeux (après tout, parmi les milliers, on trouve quand même des jeux de casse-tête dont le but est de dévoiler des madames russes toutes nues), je vous ai préparé une liste de 11 incontournables.

Pac-Man

C’est probablement le premier jeu qui vous vient en tête si je parle d’arcade. Sorti en 1980, Pac-Man est LE classique des classiques. Pourquoi donc ne pas commencer par ce titre?

Pac-Man n’est pas un jeu parfait; l’intelligence artificielle peut parfois faire défaut, et si vous voulez vraiment compléter le jeu à 100 %, il vous faut presque suivre un guide qui vous dit sur quelles touches appuyer dans l’ordre, mais reste que c’est un classique qui a su propulser les jeux vidéo vers de nouveaux sommets, et il mérite donc un p’tit deux minutes de votre temps.

Donkey Kong

Comment parler de classiques sans parler de Donkey Kong?

Avant d’être un singe à cravate qui se promène de baril en baril dans la jungle, Donkey était un méchant. Il kidnappait Pauline, la blonde de Mario à l’époque (y’a vécu ben des aventures, Mario), et lançait des barils à Mario pour l’empêcher de sauver la demoiselle en détresse.

D’ailleurs, c’est à ce jeu qu’on doit le cliché de la demoiselle en détresse, faisant de Peach l’ennemie numéro un de toutes les féministes.

Donkey Kong est aussi le premier jeu de Shigeru Miyamoto, père de Mario, Donkey Kong, Zelda, Star Fox et j’en passe.

C’est un risque qui a été payant, parce que Donkey Kong a permis à Nintendo de finalement percer le marché américain et de devenir la superpuissance qu’on connaît aujourd’hui.

Note : malheureusement, Internet Arcade ne vous propose que Crazy Kong, une réplique quand même très près de l’original.

Marble Madness

Ce n’est peut-être pas le titre le plus connu de la liste, mais je vous assure que vous connaissez son créateur. Il s’appelle Mark Cerny.

Non, non, attendez, je vous jure que vous le connaissez. Il est le créateur de la PS4.

Voilà, je vous le disais.

Marble Madness est un jeu tout simple. Vous incarnez une bille, et vous tentez de vous rendre à la zone d’arrivée. En chemin, d’autres billes et des créatures à l’apparence extraterrestre tenteront de vous faire tomber du parcours sinueux.

Et c’est tout.

Mais les jeux les plus simples sont souvent les plus efficaces. Et Marble Madness est diablement efficace.

Sa bande sonore, en plus, est excellente.

Michael Jackson’s Moonwalker

Michael Jackson’s Moonwalker est un concept complètement absurde qui n’aurait pu exister que dans les années 90.

Dans ce jeu, vous incarnez le roi de la pop, qui doit se frayer un chemin au travers une ville remplie de criminels qui veulent sa peau.

Il se déplace en faisant le moonwalk, il attaque en dansant, et des fois, il se transforme en robot tueur qui a des fusils lasers à la place des bras.

Ai-je besoin de vous expliquer davantage pourquoi ce jeu est awesome?

Jackson a eu une relation étroite avec Sega : la boîte a produit ce jeu ainsi qu’une version pour le Genesis, MJ est apparu dans un jeu de danse de la firme japonaise (Space Channel 5) et on a même appris qu’il avait composé la musique de Sonic 3… mais on a préféré taire ce fait pendant des années, parce que de fâcheuses allégations de pédophilie ont été portées comme le jeu allait sortir.

Au moins, Michael Jackson’s Moonwalker nous donne droit à des interprétations de ses plus grands succès en chiptune. Ça remonte le moral.

Teenage Mutant Ninja Turtles —Turtles in Time

Une autre relique des années 90, TMNT — Turtles in Time est toujours considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs beat-em up de tous les temps.

Pouvant accommoder jusqu’à 4 joueurs, vous incarnez l’une des quatre tortues (mais sérieusement, si vous choisissez quelqu’un d’autre que Donatello, vous êtes des fous) alors que vous devez retrouver Shredder qui vous a exilé dans le passé, pis euuh… y péter la yeule.

Écoutez, le scénario n’est pas compliqué. Mais c’est le fun.

COWABUNGA!

Puzzle Bobble (Bust-a-move)

Ok, je l’admets, ce n’est pas le plus grand classique d’arcade de tous les temps.

Si j’ai mis ce jeu dans cette liste, c’est parce que je tripe ben raide sur Puzzle Bobble, pis c’est moi qui fais cette liste, bon. Vous ferez votre propre liste si vous n’êtes pas contents.

J’aime tellement ce jeu que c’est l’un des seuls jeux d’arcade que j’ai essayé quand je suis allé au Japon. 500 yens d’investis, et je ne regrette rien.

Le fonctionnement est tout simple. Vous incarnez un petit dinosaure tout mignon qui lance des bulles de couleur sur d’autres bulles, et quand il y a plus de trois bulles de la même couleur, elles éclatent.

Répétez jusqu’à ce que vous soyez englouti.

Il y a dans ce jeu une zénitude qu’à mon avis seul Tetris peut battre.

À essayer, donc.

Mortal Kombat II

Mortal Kombat, c’est le jeu qui a fait paniquer tous les parents et les politiciens américains. Si nous avons aujourd’hui l’ESRB, qui doit classer les jeux pour protéger les mineurs, si c’est interdit pour les mineurs d’acheter un jeu destiné aux adultes, c’est un peu beaucoup à cause de Mortal Kombat.

Mais pourquoi je vous propose la suite, et non pas le jeu original? Parce que le Mortal Kombat original est un jeu de merde. Les graphismes sont vieillots, le jeu est lent, il n’y a presque pas de personnages, bref, c’est moyen.

Mortal Kombat II, toutefois, c’est une tout autre histoire. Il y a beaucoup plus de personnages, plus de fatalités, plus de décors, plus de sang.

Bref, Mortal Kombat II est un jeu plus plus plus.

Pourquoi pas une petite partie, à la veille de l’Halloween?

X-Men

On ne croirait pas ça aujourd’hui, avec les films de X-Men qui redeviennent de plus en plus pourris, mais dans les années 90, les X-Men étaient vraiment hot.

Tellement qu’ils ont eu droit à leur propre jeu d’arcade en 1992. Bon, je dis ça, mais The Punisher a eu son jeu d’arcade lui aussi, et tout le monde s’en fout du Punisher.

Mais le jeu des X-Men était vraiment bon.

Et vous pouvez maintenant péter la yeule aux sentinelles avec Wolverine, gratis.

C’est tu pas beau, vivre dans le futur?

Outrun

Sega était vraiment les rois des arcades (mais comme l’histoire nous l’a montré, pas tellement les rois des arcades de salon), et Outrun le prouve également.

Dans Outrun, vous jouez le rôle d’un esti d’imbécile qui conduit sa Ferrari dangereusement, avec sa chix à bord, le toit baissé, enweille, y’en a pas de problème, les traumatismes crâniens c’est pour les caves.

Outrun est un jeu de course qui a la particularité de vous faire affronter non pas d’autres voitures, mais la montre. Vous tentez de vous rendre à destination avant que le temps ne s’écoule, puis vous choisissez dans quelle direction vous voulez partir pour votre prochaine portion de course.

Notez particulièrement la trame sonore, qui est véritablement légendaire.

NBA Jam

Je ne suis pas fan de jeux de sports.

Parce que je ne suis pas fan de sport.

Parce que je ne suis pas fan d’être essoufflé.

Mais NBA Jam est dans une classe à part. Sorti en 1993, le jeu de basket surréaliste offrait aux joueurs quelque chose d’inédit : un jeu de sport avec de vrais athlètes, mais proposant des graphismes et des mécaniques absurdes.

NBA Jam, c’est un peu ce qui se passerait si on mettait Eugénie Bouchard dans Mario Tennis.

Des ballons en feu, des têtes géantes, des joueurs qui sautent sur des kilomètres, tout y est.

Et c’est le seul jeu de sport qui est encore aussi fun, 25 ans plus tard.

Boom shakalaka!

Fantasy Zone

L’un des genres les plus représentés dans les arcades était sans doute le shoot ’em up. Même si vous n’avez jamais joué à un jeu vidéo, vous connaissez la formule : vous êtes un vaisseau spatial, et vous devez tirer des lasers sur une horde d’ennemis qui vous fonce dessus en patterns spécifiques.

Mais comme il existe des dizaines de variations sur ce concept, j’hésitais dans mon choix. Je suis donc allé du côté de Sega (les rois des arcades, je vous l’ai dit), pour trouver un jeu qui se distingue un peu de la masse.

Et je l’ai trouvé en Fantasy Zone.

Ce jeu se voulait une réponse aux shooters drabes qui se passaient tous dans l’espace, le plus souvent dans des teintes de brun et de noir.

Sega a donc décidé d’aller dans la direction inverse, et de faire le shooter le plus mignon possible, inventant au passage les cute ’em up.

En plus, c’est un jeu intéressant au niveau historique, puisqu’Opa-Opa, le petit vaisseau ailé de Fantasy Zone, est la première mascotte de l’histoire de Sega.

Pas aussi vendeur que Sonic, mais c’est un début.

Street Fighter II

Et voilà.

Comment conclure une liste des jeux d’arcade à essayer absolument sans mentionner Street Fighter II?

Street Fighter II, c’est le jeu qui a inventé le jeu de combat comme on le connaît aujourd’hui.

C’est un jeu vieux de plusieurs décennies qui vend encore des milliers de copies, et qui est encore abondamment joué dans les tournois compétitifs.

Street Fighter II, c’est le jeu qui a englouti des millions de 25 sous à des adolescents en manque de sensations fortes.

Mais je vous dis tout ça pour rien. Vous connaissez déjà Street Fighter II.

C’est un classique, après tout.

Allez, bonnes arcades!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les modérateurs Facebook vivent l’horreur au travail

De façon quotidienne, ils sont témoins de gestes ignobles filmés et diffusés sur la plateforme sociale.

Dans le même esprit