J’tu obligée d’avoir une piscine ?

Les poissons gigotent…

Fa beau, fa chaud

  • « On l’a tu l’beau temps! 
  • Oua oué, mais… 
  • On s’plaindra pas là! 
  • T’as ben raison, on chiale assez l’hiver! »

La conversation de small talk universelle qui fait chier tout le monde.

Ah, ces douces discussions météorologiques. La conversation de small talk universelle qui fait chier tout le monde. Tout le monde SAUF… les irréductibles banlieusards. Parce que pour eux, c’est l’occasion parfaite de plogguer leur précieux trou d’eau clôturé.

C’est tellement humide! 

Tu l’sais tu quand j’suis humide moi?

Quand je sors de ma piscine!

Concert de rires gras.

C’tu au sel, la tienne? 

Non, au chlore. 

Pis ta clôture, verre trempé? 

Oué…

Comme moé quand j’sors de l’eau! Trempé!

Sonate de rires gras

Le pire, c’est quand ils snobent les piscines publiques.

Imagine ceux qui sont obligés de se baigner dans la pisse des autres! 

Pauvre eux, en plus c’est même pas au sel… sauf si les gens qui se lâchent ont bouffé ben des chips!

Requiem de rires gras.

Personne est fan de se baigner dans les fluides corporels des autres. Et être en bikini entouré d’inconnus, ça peut être malaisant.

Cela dit, ils ont quand même un ti peu raison : c’est prouvé que dans une petite piscine municipale, il y aurait l’équivalent de 30 litres d’urine.

1 à 0 pour les banlieusards. (Et un petit vomi dans ma bouche.)

Combien ça coûte, se baigner dans sa propre pisse?

Sauf que c’est pas tout le monde qui peut se permettre de faire creuser un gros trou dans sa cour arrière, surtout quand on n’est pas propriétaire.

D’après le journal Les Affaires, la facture d’une piscine creusée ressemble à ceci :

La piscine : 24 000$

Le chauffe-eau : 2000$

L’installation électrique : 1000$

Les toiles : 350$

La clôture : 3000$

Total : plus que mon revenu annuel

Faut aussi ajouter des frais d’entretien de 800$ par année (si on le fait soi-même) et le coût de l’électricité si on la chauffe.

Pour une piscine hors-terre, c’est moins pire. Selon La Presse, le format le plus populaire est de 21 pieds et la piscine coûte en moyenne 3430$. Elle vient tout équipée : filtreur, aspirateur, purificateur d’eau, lumières, escalier et chronomètre (chronomètre..?!). Les mensualités s’élèvent à environ 55$ pour sept ans. Cool cool cool.

Par contre, comme on est en 2019, y’a toujours des frais cachés. Par exemple, la compagnie enlève la tourbe et la terre où votre piscine sera installée, mais le coût n’inclut pas qu’ils repartent avec ladite tourbe et la susmentionnée terre. Pis y’a plein d’autres petites mini crosses de même, qui ajoutent un montant de 36$ par mois au précédent 55$ ci-haut nommé.

Une piscine , ça ajoute aucune valeur de revente à votre maison.

Mais vous allez vous dire : c’est un bon investissement, quand m’a revendre ma maison, ça va faire augmenter la valeur! Sorry not sorry : c’est pas pantoute le cas. Une piscine , ça ajoute aucune valeur de revente à votre maison.

Le seul réel avantage financier : si vous faites davantage de staycations (prendre vos vacances à la maison). C’est vrai qu’un voyage à Hawaii par année revient plus cher qu’une piscine, mais sérieux… Honolulu ou Laval?

1 à 1 : égalité entre les banlieusards et les paumés.

Ce qui est à moi est à toi

En France, une application de style Airbnb a fait son apparition pour que des particuliers louent leur piscine. En termes de titre d’article, il se fait pas plus franchouillard : « Swimmy, le Airbnb des piscines, fait un carton ».

Ça coûte entre 20 et 30 euros par personne de l’heure et ça permet aux propriétaires de rentabiliser leur flotte. C’est plus de 15 000 utilisateurs de toute la France qui ont profité des 500 piscines enregistrées sur le site depuis juillet 2017. La plupart du temps, les propriétaires fournissent aussi leur BBQ pour que leurs « invités » puissent se faire un vrai pool party!

J’tu la seule qui trouve ça beau?

L’économie collaborative, ça m’émeut.

Je rêve d’un monde où on n’a plus le droit d’avoir sa piscine à soi.

Où les jeunes qui vivent en ville n’auront plus à faire semblant d’avoir envie de voir leur oncle qui a une piscine à Boucherville.

Où ce genre de propriété privée, réservé aux mieux nantis, est partagée avec tous.

Où… Fuck it, j’suis pas la Martin Luther King de la canicule.

Faque j’tu obligée d’avoir une piscine?

Je comprends que côté intimité, y’a pas mieux qu’une belle piscine creusée dans une grande cour entourée de cèdres.

Je comprends aussi qu’on n’ait pas envie de partager sa cour et/ou sa toilette avec tout le monde.

Mais chapeau (et crème solaire) à ceux qui le font.

Par contre, je pense quand même qu’on devrait privilégier les plans d’eau naturels.

On en a tellement des beaux au Québec : rivières, lacs, nids de poule après la pluie…

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up