Horoscope : quelle friandise glacée êtes-vous, selon votre signe ?

Dans tous les cas, dépêchez-vous de vous entreposer au congélo avant de fondre ! VITE !

Combattre les périodes caniculaires en mangeant de la crème glacée est peut-être un des pires moyens de dealer avec la chaleur. Avez-vous déjà essayé de survivre à du 35 degrés celsius avec une grosse molle marbrée dans le bide? Bon. Pourtant, l’être humain étant ce qu’il est (c’est à dire adepte des auto-sabotages déguisés en solutions miracles), on s’enfourne cornets, Revello, sundaes et Slush Puppie comme s’il n’y avait pas de lendemain.

En l’honneur de nos maux de ventre assommants d’après-midi d’été, voici votre dessert glacé fétiche, en fonction de votre signe.

Bélier

Évidemment, les Béliers sont les plus chauds de tous les signes. Et vous pouvez vraiment prendre « chaud » dans le sens que vous voulez. Ce sont eux qui encaissent les coups de soleil les plus brûlants (devrais-je dire les plus plumants?), qui ont le coude le plus léger sur les shots de tequila en terrasse, ceux qui font les yeux cochons (quand le temps est propice aux yeux cochons). On doit donc vous attribuer un dessert glacé vraiment CHAUD les béliers. Oui, oui, c’est de la crème glacée frite qui vous ressemble le plus. La seule friandise glacée qui peut brûler les mains au deuxième degré.

Taureau

J’aurais pu juste vous attribuer du jus gelé dans un rack à pop-sicle, les Taureaux, mais ça aurait été de la pure méchanceté. Vous êtes beaucoup moins basics que ça, je vais donc y aller pour du jus gelé dans un rack à pop-sicle AVEC un p’tit fruit dans le fond. Le genre d’élément « art de vivre » qui a sûrement déjà fait fureur aux Saisons de Clodine en 1999. Point bonus pour les Taureaux les plus wild : une p’tite demi-once de vodka dans le mix, question de se sentir juste assez olé olé. 

Gémeau

Vous pouvez être au raisin, au melon d’eau, à la pomme verte, à l’exubérante barbe à papa ou même à la mystérieuse framboise bleue. Vous pouvez être deux couleurs, trois couleurs, marbré.e.s ou napolitaine. À moitié fondu, dégoulinant goutte à goutte sur une jupe, une cuisse, une paire de damnés jeans blancs. Tant et aussi longtemps que vous êtes embroché.e.s par deux bâtonnets, facilement séparables entre ami.e.s, frères et soeurs, collègues et complices ou autres duos célèbres, vous êtes dans votre élément.

Cancer

Dutronc chantait : « Dans la vie, il y a des cornets ». Pour les plus gourmands, le trempage existe. On parle alors d’une infinité d’options, de la guimauve au chocolat noir presque charbonneux. Tout Cancer qui se respecte possède de nombreux layers de carapace. Caché au creux d’un enrobage au caramel, d’une autre couche de chocolat au lait, d’un trempage additionnel (on sort les bidous) au beurre d’érable, sprinklé de toutes les noix qu’il est possible d’imaginer, votre petit coeur en crème molle est à l’abri des gourmands mal avisés et de la chaleur sans scrupule du soleil de juin. 

Lion

Quel dessert glacé prend vraiment beaucoup trop de place, vient quasiment avec des  tambours et des trompettes, est la promesse d’un dégât annoncé? Un banana split, voyons donc! Impossible d’être plus « roi de la jungle » qu’une banane chillant dans un long bol, entourée de ses amis les monticules de crème glacée et nappée d’un couche de crème chantilly par-dessus le marché. Cette friandise glacée est non seulement majestueuse, mais en plus, c’est en plein le genre de dessert qui se dévore en bande de copains-copines fidèles et espiègles (tout à fait à votre image, les Lions)!

Vierge

Profiteriez-vous d’un profiterole si vous étiez profondément pro-profits et que le profiterole (protubérance pro-lactiférante) était prochainement en promotion? Probablement que oui.

Balance

Il vous faut quelque chose de fort, de mordant, hors-catégorie, hors-norme (mais sans s’éloigner des grands classiques gelés). Tout comme vous n’êtes ni croustille, ni craquelins, mais plutôt Crispers, vous n’êtes ni crème glacée, ni barbotine, mais un judicieux mélange des deux. Flotteur est votre digne nom, symbole même de prudence dans un océan varlopant de choix froids et sucrés. Bravo, vous avez probablement mis fin à beaucoup de chicanes dans des files de Dairy Queen

Scorpion

Saigner des deux bords de la yeule sans vergogne, ça vous dit quelque chose? Les adeptes de Mister Freeze (a.k.a les Scorpions) ont tous un léger côté masochiste, amalgamant dans leur esprit la saveur extravagante des bâtons blancs ou bleus au pincement furtif du plastique râpant la commissure des lèvres. Leur sourire élargi à coups de canicules, tels ceux de jokers ratoureux, font la tournée des vertiges à bas prix disséminés dans pas mal tous les dépanneurs.

Sagittaire

J’ai longtemps pensé que le tiramisu était un dessert japonais glacé. Mon erreur naïve, amalgame boiteux de cultures qui n’ont pas grand chose en commun, est un peu à l’image de votre capacité à faire de grands liens pas possibles entre vos expériences éparses. Vous n’êtes pas le tiramisu italien, comprenez-moi bien. Vous êtes le tiramisu japonais. Celui qui n’existe pas. Le produit d’un fantasme juvénile et gourmand. Vous êtes probablement succulent, froid froid froid, débordant de saveur, rafraîchissant comme pas possible… dans les rêves de quelqu’un, quelque part.

Capricorne

Nice cream. Nom féminin. Dessert tendance calquant la texture et le frisson sucré de la crème glacée, sans l’embarras de la crème. Aucune vache n’a été traitée contre son gré pendant la fabrication de ce divin plaisir. Aucune molécule de lactose n’organisera d’open house semi-légal dans les méandres de votre système digestif. Idéalement produite par petites, petites batchs, des mains mêmes de l’artisan attentionné qui l’apporte à vélo chez votre marchand bio/sans déchet de quartier. 23 piasses pour à peu près cinq cuillerées.

Verseau

Tant qu’à être un dessert glacé, autant ne pas être glacé du tout. Encore mieux : autant être le dessert glacé pas glacé préféré des… astronautes. La crème glacée d’astronaute vient à température pièce, lyophilisée, dans des sacs argentés weird. C’est vraiment difficile d’en trouver, ça coûte la peau des fesses (et un peu de pelvis un coup parti) et, niveau saveur, c’est d’une insatisfaction garantie. Mais bon, il y a juste vous, les Verseaux, pour trouver une joie certaine dans la bouffe incertaine. Tant que c’est « de niche » vous êtes au septième ciel.

Poisson 

Sceptre multicolore aux allures de bâton magique, l’Itzakadoozie est l’emblème même des soifs insatiables de votre coeur d’enfant. Psychédélique avec ses saveurs twistées sur une pseudo-paille, cette friandise onirique a, dit-on, le pouvoir d’ouvrir une porte vers des univers plus magiques les uns que les autres. Ses adeptes, reconnaissables à leur langue couleur « vomi de saveurs » ont le regard épiphanique de ceux qui ont vu un autre monde. Ce sont les hallucinés qui ont raison, mes Poissons adorés, et vous en faites partie. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Carnets intimes de la députée : faire éclore la tendresse

Jeudi 4 avril 23h Je suis allée chercher les enfants trop tard, épuisée tout autant qu’elles. La culpabilité me twistait le ventre : il […]

Dans le même esprit