J’ai (presque) juste mangé à la maison pendant une semaine

Il y a une semaine, j'avais promis de préparer tous mes repas à la maison. J'ai échoué.

Il y a une semaine, j’avais promis de préparer tous mes repas à la maison.

J’ai échoué.

Mais je pense que même dans les échecs il y a des leçons (je cherche une façon de feeler moins cheap). 

Retour sur une semaine où j’ai préparé (presque) tous mes repas moi-même. 

Combien ça me coûte, manger?

Pendant une semaine, du mardi au mardi (demandez pas pourquoi, c’est comme ça), j’ai donc décidé de ne plus manger au restaurant, et de me nourrir à la maison exclusivement. 

Aussi, c’est important de noter que je n’avais des repas à préparer que pour moi-même, ma conjointe n’étant pas à la maison durant cette semaine. 

La première journée de mon supplice (non, je n’exagère pas), j’ai dû aller à l’épicerie pour garnir mon garde-manger, un peu délaissé par ma vie de gars qui ne cuisine pas assez. Une trentaine de dollars pour commencer. 

Le lendemain, j’ai dû y retourner (21$). Je suis également allé travailler dans un café. Ce n’était pas un repas, mais le café et les petites collations m’ont coûté 15$

Pour la suite de la semaine, ça se passe bien. Je dépense quelques dollars ici et là, mais j’ai aussi été invité au restaurant dans le cadre du travail. Ça ne compte pas, bon.

L’homme qui sait refuser un brunch est un homme plus fort que moi.

C’est rendu au dimanche que j’ai flanché. J’étais en visite à Québec, et un ami m’a invité à aller bruncher. Et l’homme qui sait refuser un brunch est un homme plus fort que moi. 

Le lendemain, je devais retourner à Montréal. Je me suis acheté 10$ de cochonneries à manger dans le bus (dont un Pepsi Cristal décevant). Puis, le soir, j’ai flanché une seconde fois; je revenais de l’autobus, il était tard, j’avais faim. Pardonnez-moi seigneur, je suis arrêté au Subway. 

Finalement, au total, ma semaine m’a coûté 135,84$ en nourriture. 

Des économies?

Alors, comment ça se compare par rapport à une semaine normale?

Ça tombe bien, parce que j’ai récemment comptabilisé toutes mes dépenses au long d’une semaine habituelle. 

Lors de cette semaine-témoin, j’avais dépensé 179,78$ en nourriture, soit une différence de près de 45$.

Ce n’est quand même pas négligeable. Je n’ai pas l’impression de manger au restaurant tant que ça, je suis pas un bourgeois non plus, et clairement pas un foodie, mais sur une année, c’est quand même 2340$ d’économies. 

Et j’ai quand même mangé de la nourriture de l’extérieur deux fois. 

Ce n’est vraiment pas négligeable. 

Tricher un petit peu

Oui, j’ai triché. Mais comme je le disais au début, j’ai appris quelque chose de mes faiblesses. 

Premièrement, j’ai appris que de manger à la maison, ça demande de la préparation. Je ne me suis pas fait des plats très élaborés; si j’aime cuisiner pour des amis ou de la famille, je n’ai simplement pas la patience de cuisiner pour moi-même. 

Mais il y a plusieurs fois où, en temps normal, je serais arrêté dans un fast-food me chercher un sandwich. Mais comme je voulais tenir ma résolution, je m’étais préparé. Sachant que je ne voudrais pas me lever plus tôt pour me faire à manger avant une réunion, par exemple, je m’assurais d’avoir du jambon question de pouvoir me faire un repas rapide. 

C’est aussi le manque de préparation qui m’a fait flancher le soir où je suis arrêté au Subway. Je savais que je n’avais rien de rapide à la maison. Les sandwiches rapides étaient juste trop tentants. 

Et maintenant? 

Je ne sais pas si je vais continuer à éviter de me faire livrer de la nourriture. En fait, non, c’est un mensonge total, je me suis commandé de la nourriture dès le lendemain. 

Mais les économies m’étonnent moi-même. Sans vraiment m’être privé, j’ai économisé 45$. C’est beaucoup de jeux de PlayStation ça (ou de REER, pour faire plaisir à mon comptable). 

Ça vaut vraiment la peine de préparer des lunchs, une fois de temps en temps.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

J’ai essayé de ne pas apporter mon téléphone aux toilettes pendant une semaine

Durant une semaine ouvrable, je me suis interdit d’avoir un cellulaire près de moi quand je travaille.