10 choses à faire avec son retour d’impôt

Comment investir cet argent de façon responsable… ou pas.

La saison des impôts, c’est stressant si vous êtes travailleur autonome ou si vous faites beaucoup d’argent. Mais heureusement (ou pas), la plupart d’entre nous sommes pauvres comme des clous, et quand le gouvernement reçoit notre rapport d’impôt, il fait «oupelaïlle, tiens, v’là un chèque!», se sentant mal de nous avoir imposé.

Par contre, il vient toujours la question de «Qu’est-ce qu’on fait avec cette entrée d’argent soudaine?». Sûrement que votre comptable aurait de bonnes idées, genre de vous faire un coussin pour les imprévus, ou encore mettre de l’argent de côté pour votre retraite. 

Mais nous on a des meilleures idées. 

Ou en tout cas, des idées plus le fun.

1. Acheter des diamants

Vous savez comment les milléniaux se font constamment accuser de tuer toutes les industries, à commencer par celle des diamants? 

Ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que c’est pas qu’on ne veut pas de diamants, c’est qu’on n’en a pas les moyens. 

Mais cette année, pourquoi ne pas encourager votre pauvre bijoutier et lui acheter un petit diamant, question de vous rendre compte vous aussi que dans le fond c’est juste une petite roche dure qui ne sert à rien? 

2. Faire un don à un organisme de charité

Je sais, c’est tentant de dépenser tout cet argent pour acheter un PS4 ou pour aller en voyage au Costa Rica. Mais pourquoi ne pas utiliser ce montant tombé du ciel pour faire le bien autour de soi? 

C’est facile d’être égoïste, mais ça fait tellement de bien de penser aux autres! 

Par exemple, vous pourriez faire un don aux pauvres pigistes qui écrivent pour URBANIA.

Donnez généreusement.

3. S’inscrire au gym

Tant qu’à avoir un petit montant inattendu, vous pourriez l’utiliser pour vous faire du bien. C’est le moment ou jamais de vous inscrire au gym. L’été s’en vient, mais ceux qui avaient pris une résolution de nouvelle année de se mettre en forme ont déjà abandonné, donc ce n’est pas trop achalandé. 

En plus, même pas besoin d’aller au gym vous non plus. Juste d’avoir votre carte de membre, vous allez déjà vous sentir plus en forme. 

4. Acheter du fromage à prix régulier

Quand j’étais étudiant, j’étais très pauvre. Écoutez, je suis pigiste aujourd’hui, et même à ça, j’ai l’air d’un milliardaire si je compare à ma situation d’étudiant. 

Je traînais donc UN grand fantasme: m’acheter du fromage à prix régulier. 

Parce que le fromage, c’est une affaire de riche. On n’est pas tous des Anthony Kavanagh, on peut pas s’acheter le fromage québécois de notre choix. 

Toujours pogné à s’acheter le fromage en spécial, à bon goût de rien pantoute.

Faites donc une folie, pis achetez-la donc, cette brique de cheddar fort qui vous fait des yeux doux depuis des mois. 

5. Payer pour votre propre compte Netflix

Quand j’étais plus jeune, je tripais sur les contes et les créatures fantastiques du Québec. Mais je pense qu’il n’y a aucune créature plus rare que la personne qui paie pour son compte Netflix. 

C’est connu, on est tous sur le compte de l’ex du meilleur ami de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours. 

Pourquoi ne pas profiter de cette entrée d’argent soudaine pour vous payer votre PROPRE compte ? Vous pourrez ainsi écouter les émissions que vous voulez, quand vous voulez, sans devoir attendre parce que la limite de visionnements a été atteinte par l’homme qui a vu l’homme pis par l’ours, qui écoutent Queer Eye.

6. Acheter une tourtière de Christian Bégin

Vous vous souvenez des tourtières à 30$ de Christian Bégin. Il paraît qu’elles sont délicieuses, et pleines de bons produits locaux et tout ça, mais personne ne le sait, parce qu’elle coûte 30$. 

Par contre, tout ça a changé depuis que, grâce à votre retour d’impôt, vous faites partie du 1%. 

Vite, allez acheter une curieuse tourtière. Je suis sûr que la caissière du IGA va verser une larme de joie. 

7. Acheter un livre (PAS UN LIVRE DE CUISINE)

Savez-vous à combien de copies vendues un livre devient un best-seller au Québec? 3000. 

C’est vraiment, vraiment pas beaucoup. Il s’est probablement vendu 10 fois plus de colliers pur-noisetier que ça. 

Fait que servez-vous donc de votre richesse pour encourager un(e) auteur(trice) québécois(e). Vous aurez l’air full intello en plus. 

Mais pas un livre de cuisine. Please. 

8. Un chapeau haut de forme

À quoi ça sert d’être riche si personne le sait? 

Regardez tous les gens riches au Québec: Pierre-Karl Péladeau, Alexandre Taillefer, François Lambert… Les avez-vous déjà vus sans leur chapeau haut de forme? 

C’est ça que je pensais. 

Étalez votre richesse de retour d’impôt avec un beau chapeau de Monopoly.

9. TOUTE investir à la bourse

Bien sûr, vous pourriez dépenser tout votre argent en gratteux, mais les gratteux, c’est tellement vulgaire. 

Le marché boursier, c’est beaucoup mieux. La bourse, après tout, c’est la loterie des gens qui sont déjà riches. 

Moi, si j’étais vous, je mettrais tout mon argent dans les clubs vidéo. Y a de l’avenir là-dedans, je le sens. 

10. Ne pas écouter les conseils d’un chroniqueur

Peu importe ce que vous faites, n’écoutez pas mes conseils. La dernière fois que j’ai eu un gros retour d’impôt, je l’ai dépensé pour m’acheter un aspirateur-robot, qui ne fait qu’accumuler la poussière (dans le sens qu’il ne sert pas, pas dans le sens qu’il fait beaucoup le ménage). 

Si vous n’aviez qu’à écouter qu’un seul de mes conseils, en fait, ça serait le suivant: allez voir quelqu’un qui connaît ça, et demandez de vrais conseils financiers. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les notaires sont des humains qui vous veulent du bien

Oui, ça coûte cher un notaire. Je ne connais pas tous les tenants et aboutissants de leur profession et c’est exactement pour ça que je les paie!

Dans le même esprit