Galerie photo : exposition féline à Laval

    Les 26 et 27 novembre 2016 se tenait à Laval l’exposition féline « Le Noël des chats », à l’initiative du Club Félin […]

    Rupture amicale

    L’amitié est quelque chose de très précieux. Une vraie de vraie amitié, c’est mieux que des toasts margarine/beurre de peanuts, avec un bon […]

    La beauté au fil des âges

    La beauté est un concept qui donne définitivement dans l’abstrait. Qu’est-ce qui fait qu’une personne est belle? Qui a décidé ça?! On essaie […]

    La beauté, quel ennui !

    “Mais oui, mais y est-tu cute?” Ça faisait trois fois qu’Émilie posait la question à Manue, comme si elle refusait de continuer toute […]

  • Beurre-toi la vraie beauté

    Longtemps j’ai cru que j’étais condamnée à être laide parce que je n’ai pas le teint uniforme de ces cover-girls, exposées à grand […]

    Avant que les seins ne me poussent

    2016 vient tout juste de débarquer, neuve et élégante, encore coincée dans la gaine sous sa robe en taffetas et jackée sur ses […]

    Une nouvelle Denise

    C’est pas tous les jours qu’on me lèche la vitrine.

    Non, tu ne mérites rien

    On a beaucoup parlé récemment de la culture d’entitlement, celle où un garçon croit qu’il mérite de coucher avec une fille ou que les filles doivent quelque chose aux hommes.

  • Belle à mourir

    Un samedi matin, une image circule sur Twitter qui sollicite un retweet. C’est une photo d’une fille atteinte d’un cancer, en plein sanglot. On inscrit une citation sur l’image : « Je suis malade. Je n’ai pas de cheveux, pas de sourcils, je suis pâle. Je ne suis pas bien dans ma peau. »

    Éloge de la beauté

    Entendons-nous, je ne suis pas un pétard. J'ai la beauté moyenne de la majorité et j'ai quelques défauts : on me dit le nez un peu fort, le sourcil broussailleux et la jambe trop courte. Au fil des ans, plusieurs de mes ex s'en sont amusés, à mes dépends. Le sujet se terminait toujours par une phrase du genre : « Ça fait partie de ton charme ».

    Faut-il bannir les Mini-Miss ?

    Alors que la France vient d’interdire les concours de beauté pour les moins de seize ans, au Québec, comme d’habitude, on est pour, mais on est contre.

    Anny Berthiaume, ambassadrice d’une autre sorte de beauté

    Gravement brûlée, Anny Berthiaume fait le tour des écoles et permet aux enfants de lui poser toutes leurs questions. Par exemple : «As-tu de la misère à te faire des amis?»

  • Avis de recherche : fille presque parfaite

    Mise en contexte rapide. J’écris sur un projet où je dois parler des femmes. En général. Un genre de cri du cœur néo-féministe. Ayant un large bassin de copines, je me disais que j’avais un échantillon parfait de toutes les sortes de « fi-filles » et de « madames » qui existent. Eh bien pas tant que ça. Bref, je me cherche une « date » avec toi, la fille parfaite. On n’est pas amie, parce qu’on se juge mutuellement en se regardant de travers, depuis toujours. Je parle trop fort et je me couche trop tard pour faire partie de ton cercle d’amies.

    Sois belle et tais-toi

    Mise en contexte rapide. Je fais des capsules humoristiques, des petits éditos diffusés sur le web, qui font un retour sur les épisodes d’une excellente série documentaire diffusée à TV5 qui porte sur la beauté, intitulée «  Miroir ». Dans le dernier édito, je parle de la pression sociale dont les femmes sont victimes en traçant au crayon sur mon visage tout ce que je devrais modifier pour correspondre aux critères de beauté actuels. Bien sûr, très important que je le rappelle encore une fois, c’est fait avec humour, avec un 2e degré, pour que les gens voient le RIDICULE de la situation et non pas pour qu’ils me prennent au sérieux. Je tiens à le préciser maintes en maintes fois, parce qu’à en juger les commentaires sur la page Facebook, ce n’est vraiment pas tout le monde qui comprend. Ma foi, on me prend au sérieux ! Je devrais peut-être m’en réjouir !

    Toujours plus toutounes que normales

    La chronique d’Hugo Dumas, hier, m’a frappée. Le titre: « Ni maigres ni obèses, juste normales ». Il y parlait de ce courant d’actrices qui se distancient des standards de minceur extrême, et qui, sans être grosses, ressemblent davantage à des « femmes normales ».

    Barbie te vend du rêve

    La marque Mary Kay vous connaissez ? Fort probable que non. Ces produits cosmétiques ne sont pas vendus sur les tablettes et ils ne bénéficient d’aucune publicité. C’est un peu comme Avon et Tupperware, mais en beaucoup plus girly.

  • Matante Mado : du nouveau chez Urbania

    Oyez, oyez, gens de la communauté marginale, fans de la crosse intellectuelle et amateurs de chips au vinaigre. Commencez à trembler, matante Mado débarque dans vos salons.