Les maisons de poupée, les bonsaïs, les trains miniatures, le tiny food... On dirait que c’est plus fort que nous : devant les versions «mini» d’un objet – même le plus banal – un «awww cuuuute» n’attend pas l’autre, et ce, même si ça nous rend parfois condescendants et pas très très éthiques (allô les teacup pets !). C’est normal, docteur?

 

On parlait  du miniature en octobre dans La Presse+