Pour une relation qui dure depuis si longtemps, notre lien avec les Français est saprément compliqué. On trouve qu’ils parlent mieux que nous, mais qu’ils pètent plus haut que le trou. Qu’ils sont des becs fins, mais des serveurs malpolis et des clients radins. Qu’ils sont beaux, mais trop nombreux sur le Plateau. Fait qu’on se permet parfois des jokes plates sur leur dos. (Que celui qui n’a jamais prononcé les mots « maudit Français » nous jette la première pierre.)