On dit que le visage est le miroir de l’âme. Mais c’est le fun s’il reflète aussi notre unicité. Parce que s’il y a une affaire qu’on n’est pas censé partager, c’est bien notre  binette. C’est sans doute pour ça que les sosies nous fascinent tant. Deux personnes qui se ressemblent à s’y méprendre sans être parentes, c’est comme piger deux fois le même numéro parmi les milliards de possibilités à la loterie génétique : c’est troublant.