• Monitrice de camp d’été

    À part le fait qu’il soit tenu par des sœurs, le camp Mère Clarac est comme tous les autres camps. On en a quand même profité pour poser des questions à l’une des plus jeunes sœurs du Québec, Sœur Jacinthe Caron,  parce qu’une fille dans un habit de nonne, ça a toujours titillé notre curiosité.

  • Denis Gagnon – Portrait

    Depuis le début de sa carrière en 2000, plus de 200 articles ont été écrits au sujet de Denis Gagnon. Malgré ce qu’on pourrait croire, tout n’a pas été dit. Portrait.

  • Femme de théâtre d’été

    À 71 ans, Denise Guénette force l’admiration dans son théâtre d’été où elle écrit les textes, conçoit la mise en scène, les décors et les costumes, fait la publicité, chante, danse et interprète une dizaine de personnages. Pendant qu’elle se change, l’hôtesse présente de petites vidéos. C’est elle qui les a faites aussi.

  • Le constructeur subversif

    Sur son blogue, le détracteur constructif parle de politique québécoise, d'enjeux sociaux, du fait français, de l'actualité, d'histoire, de technologie, de musique et de littérature. Rien que ça. Mais nous on l'aime surtout parce qu'il appuie le combat de Claude Robinson contre Cinar.

  • Bruno Boulianne, réalisateur

    Qui, dans sa vie, a la chance de pouvoir dire qu'il a déjà vu de jeunes hommes habillés en costumes traditionnels de Pow Wow manger une poutine? Bruno Boulianne, le réalisateur de l'épisode de QC12 : le Québec en 12 lieux sur la réserve de Wemotaci. Anecdotes sur ce monde entre tradition et modernité.

  • Organisateur de courses de poissons rouges

    À Saint-Hyacinthe, le bar Les Copains et son sympathique propriétaire, Pierre Benoît, organisent des courses de poisson rouge, une activité de bar différente pour se divertir entre amis et apprendre à se connaître.

  • Marie-Julie Dallaire, réalisatrice

    On s'est longtemps demandé qui on pouvait envoyer réaliser un épisode de QC12 entre les murs du pénitencier de Donnacona. Fallait que ce soit quelqu'un de fort, de costaud, qui se laisserait pas intimider, mieux, qui intimiderait. Finalement on a envoyé notre réalisatrice Marie-Julie Dallaire. On a de l'humour chez Urbania.

  • Bâtisseur du village miniature

    Ernest Baillargeon se décrit comme un patenteux. Donnez-lui un paquet de brosses à dents et il risque de vous revenir avec un pont de Québec ou un stade olympique. C’est avec son insatiable esprit bricoleur qu’il a érigé, à Saint-Prospère de Beauce, tout un village à l’échelle de Ken et Barbie.

  • Agente de libération conditionnelle

    Comme tous ses collègues au pénitencier de Donnacona, Caroline Tremblay doit faire face à d’énormes défis chaque jour. Mais, à la différence d'eux,  elle doit y ajouter les phrases sexistes et les regards des hommes incarcérés...

  • Pro de la gibelotte

    Dans la région de Sorel, ils sont plusieurs à faire de la gibelotte, ce mélange particulier de légumes en conserve, de patates et de barbotte. Mais personne ne sait la faire comme Colette Beauchemin, propriétaire du restaurant qui a vu naître cette saveur locale.

  • Mathieu Fontaine, réalisateur

    En se rendant à Saint-Jean-de-Matha pour la réalisation de l'épisode de QC12 sur le Festiforce, Mathieu Fontaine a gagné de nouvelles relations, une nouvelle connaissance du corps humains et de ses capacités et, sans aucun doute, 20 bonnes nouvelles livres dûes aux quantités impressionnantes  de T-bones et de patates qu'il y a mangées.

  • Guide touristique artisanale

    Il y a des gens pour qui la réalisation personnelle passe par les petites choses. Chaque été, Yo Diotte s’installe à la halte municipale Tête d’indien, près de Percé. Elle y vend des bijoux qu’elle fabrique, et s’improvise guide touristique. Il n’y a personne qui la paye pour faire ça, mais elle y met tout son cœur. Et elle, elle te dira pas ce qu’il y a dans les guides.

  • Organisatrice de dildo-bingos

    Dans les années ‘70-80, Sylvie Rancourt, une danseuse de Val-d'Or, faisait un malheur avec sa bédé érotique, Melody. The Orgies of Abitibi s’est vendu à 120 000 exemplaires aux États-Unis, où elle a même atteint le rang de culte. Aujourd’hui âgée de 50 ans, la mère de cinq enfants organise des dildo-bingo.

  • Comme sur le divan de Jocelyne Robert

    Léa Stréliski est love coach à Montréal. Besoin d'une consultation pour votre petit coeur ? C'est 60$ de l'heure. Mais sur son blogue c'est gratuit, faites-vous plaisir. Rencontre avec cette Carrie Bradshaw montréalaise spécialisée en éducation affective.

  • Michaël Lalancette, réalisateur

    Avant de partir pour le Vieux Palais de Justice de l'Assomption où il devait réaliser un épisode de QC12, Michaël Lalancette a sûrement écouté en boucle Ghostbusters pour se mettre dans l'ambiance. Apparemment, ça ne l'a pas pour autant rendu insensible aux jokes de fantômes.

  • Propriétaire du musée du squelette

    Sur l’Isle Verte, une grosse tête de baleine annonce le musée du squelette de Pierre-Henry Fontaine. En fait, il s’agit d’une vieille grange de quelques pieds carrés contenant des centaines de spécimens. Attention, la visite pourrait vous prendre jusqu’à six heures si vous n’arrêtez pas le bonhomme!

  • Robert Redford avec des seins

    Kadidja, l'auteure du blogue The guy whisperer, c'est le genre de filles que les filles aiment pas. Car comme elle le dit elle-même, "c'est elle la fille que les gars appellent quand ils se font une soirée de boys". Et puis elles lisent son blogue... Rencontre avec celle qui murmure à l'oreille des gars.

  • Jean-François Caissy, réalisateur

    On pensait qu'en envoyant notre réalisateur Jean-François Caissy passer trois jours au sein du monastère des Pères Trappistes de Dolbeau-Mistassini, il nous serait revenu aussi pur qu'un enfant fraîchement baptisé. Au lieu de ça, le vice de la gourmandise semblait avoir pris possession de lui. Retour sur ses impressions, ses rencontres et son goût pour les bleuets trempés dans le chocolat.

  • Capitaine de bateau taxi

    Pour entrer et sortir de l’Isle Verte, pas le choix, faut attendre les marées. On peut prendre le gros traversier, mais les habitués préfèrent piquer une jasette à Jacques Fraser en embarquant dans son bateau-taxi.

  • De la haine au lol

    «La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance"- Yoda. En mars 2010, le Détesteur a écouté les conseils du petit maître Jedi et a abandonné la haine pour le lol. En effet, le blogueur, de son vrai nom Murphy Cooper (information révélée cet été sur le Stupidarium), écrit maintenant sans masque sur son nouveau blogue lolcommetuveux.com. Rencontre avec cet ancien adepte du côté obscur de la force.

  • Alexis Fortier-Gauthier, réalisateur

    Pour les besoins de QC12, Alexis Fortier Gauthier s'est mis au vert et est partit à la (re)découverte d'un lieu qui avait déjà été présent dans son enfance, le parc des Laurentides. Ours mangeurs de frites, chasse aux pêcheurs, soupe aux gourganes,... Notre réalisateur ne pensait pas à ce point explorer un tout nouveau monde.

  • Dresseur de chevaux

    Si les courses de chevaux étaient aussi en vogue que dans le temps, Pascal Landry serait probablement une star hippique.

  • Gosseux de petits bateaux

    Percé, c’est un peu le Las Vegas de la Gaspésie : il y a des boutiques de souvenir partout, des gens qui gossent des rochers percés en bois sur le quai, des restaurants qui sentent l’arnaque. N’importe quoi pour attraper un touriste. Mais Marc Donahue, lui, fait des bateaux en bois depuis bien avant que la place soit devenue commerciale. Et ses petits bateaux n’ont rien à voir avec la compagnie de vêtements pour gosses de riches.

  • Un maire en deltaplane

    Mont Saint-Pierre, c’est le paradis des tripeux de vol libre. Les amateurs se lancent à 1350 pieds dans les airs de cette montagne abrupte qui plonge dans la mer. Le fait que le maire du village, Jean-Sébastien Cloutier, soit instructeur de deltaplane, propriétaire de la boutique Vue du Ciel et photographe aérien, c’est quasiment cliché.

  • Véronique Ouellet, magasineuse pathologique

    Certaines filles voient le shopping comme un sport, un passe-temps, une douceur. Véronique Ouellette, elle, en a fait le centre de sa vie. Dépendante au magasinage, elle possède près de 200?paires de souliers, une soixantaine de sacoches, des centaines de vinyles et autant de cossins achetés dans des bazars. Magasineuse compulsive, elle se console en regardant Dr. Phil. Parce qu’apparemment, il y a pire qu’elle...

  • Magasineuse pathologique

    Certaines filles voient le shopping comme un sport, un passe-temps, une douceur. Véronique Ouellette, elle, en a fait le centre de sa vie. Dépendante au magasinage, elle possède près de 200?paires de souliers, une soixantaine de sacoches, des centaines de vinyles et autant de cossins achetés dans des bazars. Magasineuse compulsive, elle se console en regardant Dr. Phil. Parce qu’apparemment, il y a pire qu’elle...

  • Jay alias Guy Gignac, danseur nu au 281

    Comme un rituel depuis 7 ans, le policier enfonce sa casquette et ajuste son gilet pare-balles, sous les cris de 400 femmes en feu. Arrivé sur scène, Jay commence sa ronde de nuit. Urbania l’a arrêté dans les coulisses du Club 281, l’institution de la rue Sainte-Catherine, et l’a mis à nu pour vous.

  • Gabriel Allard-Gagnon, réalisateur

    1.    Quelle a été ta première impression du  lieu? Après avoir sur atterri une piste en garnotte à l’aérogare d’Ivujivik, la première personne […]

  • Père Noël, Père Noël à Val David

    Le village du père Noël de Val David abrite le seul et unique vrai père Noël au monde. L’été, il écoute les demandes de centaines d’enfants par jour. Qu’il s’agisse de «Fairytopia avec ses belles ailes de princesses», des Bratz ou de Flash, ce qui allume les enfants n’a aucun secret pour lui.

  • Sébastien Goyette, réalisateur

    On pensait déjà que Sébastien Goyette était un monteur exceptionnel, il nous prouve maintenant que c'est également un excellent réalisateur avec cet épisode de QC12 : le Québec en 12 lieux sur le Parlement de Québec.

  • Tu mourras quand même

    «Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?», «Mon fils veut devenir entonologiste forensique, est-ce grave ?», «Existera-t-il des ascenseurs pour l'espace ?»,... D'autres questions métaphysiques ? Professeure Moustache, auteure du blogue Tu mourras moins bête, se chargera d'y répondre en quelques coups de crayon.

  • James Henry Atkins, fumeur de poisson

    Tout le monde connaît les produits Atkins, l’équivalent culinaire du Cirque du Soleil. Pourtant, rien ne prédestinait James Henry Atkins, un hippie philosophe natif de Granby (probablement la ville la moins maritime du Québec) à devenir chef de file en matière de poisson fumé.

  • Martin Talbot, réalisateur

    On sait que Martin Talbot est un gars drôle. C'est pour ça qu'on lui a confié la réalisation de l'épisode QC12 : Le Québec en 12 lieux de l'École Nationale de Police de Nicolet. Rabats-joie s'abstenir.

  • Star Wars c’est rigolo

    Dans une galaxie très, très lointaine existe un petit bonhomme vert pervers appelé Yoda, une princesse coiffée de macarons entretenant des relations incestueuses avec son frère, un grand être poilu servant parfois de papier toilette aux enfants, Chewie,...

  • Jessy Mamano, mascotte

    Parmi les jobs qu’on peut avoir quand on est étudiant, mascotte est probablement la dernière qui nous viendrait en tête.

  • Le roman 2.0 de Renart

    Sur son blogue comme dans cette entrevue, Renart L'Éveillé ne fait pas dans la synthèse. Il est, selon ses propres mots, "un être humain lunatique qui jongle avec les mots". Questionnaire de Proust avec ce goupil du web.

  • Sylvie Longpré : Miss Barbie

    Sous des allures de faux-semblants, où l’on sent que tout a été minutieusement disposé, la cour arrière, avec sa piscine, son spa et son patio, n’est pas sans rappeler les aménagements plastiques de Barbie.

  • Liaisons dangereuses

    Tristan Lavoie est un player, un descendant de Tiger Woods, un Vincent Lacroix des coeurs. Et il ne se gêne pas pour parler de ses infidélités. Sur son blogue à part de ça.

  • On ne naît pas femme

    Le blogue de Simone de Bougeoir est "entièrement écrit à l'ordinateur", très "koala friendly" et "sent la pétoncle". Ça nous a suffit pour l'aimer.

  • Qu’il est bon d’être mauvais

    Cette semaine, lumière sur Le blogue d'un odieux connard. Pas de jugement dans cette phrase, c'est le titre du  site.