• Cachez ce sein

    Le couteau à double tranchant de la mobilisation sur Facebook, ce formidable outil de mobilisation ainsi que cette source intarissable de facepalms bien sentis.

  • Le Rapport de police

    Le gouvernement avait 45 jours pour rendre le rapport Ménard public. Il a attendu au 44e. Au moment où tout le Québec aurait les yeux ailleurs.

  • Le Québec… une société matriarcale ?

    J’ai décidé, pour cette semaine, de ne pas être la 372 456e blogueuse à parler de la saga Gab Roy, notamment parce que tout a été dit et redit, et parce que j’estime ne pas avoir le recul ou l’expertise juridique nécessaire pour le faire. Je te parle donc, aujourd’hui, du supposé privilège féminin, ou « matriarcat québécois » (avec des guillemets de six kilomètres).

  • Les impératifs de la vertu

    C’est urgent, il faut couper pour sauver l'économie. C'est pourtant rationnel. Qui peut être contre les bonnes intentions de Philippe Couillard ?

  • 1984+30

    La semaine de la santé mentale s’achevait hier. Cette même semaine, j’ai relu 1984 de Georges Orwell. Je vous le confirme : nous sommes tous devenus fous.

  • Mea maxima culpa, Dany Bédar

    Pendant longtemps, j’ai traîné une blague sur Dany Bedar dans plusieurs soirées d’humour. La blague allait comme suit : « Peu de gens le savent, mais en plus de faire de l’humour, je suis aussi réalisatrice. Il y a deux ans, j’ai réalisé que Dany Bédar, c’est vraiment de la marde. »

  • Optimisez votre temps sur le divan

    Quand on s’installe dans une routine, vient inévitablement que l’on finit par tourner en rond. Notre vie devient une alternance entre plusieurs choses que l’on connait et souvent, il n’y a que peu d’opportunité pour du nouveau, de la créativité et de l’innovation. Nous devenons prisonniers de ce que l’on connait. Pour nous en sortir, nous avons besoin de nouvelles sources. C’est là que les autres entrent en jeu.

  • Ouroboros

    En fin de semaine, la page Facebook I fucking love science a publié une photo qui a, comme toutes celles publiées par cette page, été abondamment repartagée. On y voit un serpent se mordre la queue. C’est bien drôle.

  • Rincer le pénis de son ami

    Comme beaucoup de gens qui se cherchent, j’ai moi aussi, à l’aube de ma vie d’adulte, pris mon sac à dos, mon livre de Paolo Coelho, mon Ipod rempli de Tryo et mes dreads de « pas propre » pour aller parcourir l’Amérique centrale à la quête d’une paix intérieure digne du film The Beach. (Facepalm)

  • En spécial cette semaine

    J’ai bien failli devenir la 172 495e blogueuse à parler de procréation assistée, de mères porteuses, de Joël Legendre et d’utérus – marchandisés ou non. J’ai choisi de n’en rien faire, puisque Judith Lussier a tout résumé ce que j’aurais moi-même voulu dire dans ce billet réfléchi, posé, et pertinent, dans lequel elle parle notamment du privilège hétérosexuel fertile.

  • Jean Barbe est un analphabète

    Certaines personnes ont déploré, récemment, la diminution du nombre d’articles culturels dans le journal Voir. Comme si l'ancien hebdo était un canari dans la mine de la Culture, ces gens voyaient dans la réduction des articles culturels au profit des critiques de resto un signal alarmant de délaissement de la Culture par nos médias. Ces gens sont, évidemment, des imbéciles.

  • Vois comme je cuisine maison

    Il est de ces incorrigibles cuistots qui ne peuvent s’empêcher de te murmurer à l’oreille que leur mayonnaise, ils l’ont montée avec de l’eau de Pâques. Maison. Chez eux. À' main.

  • L’avorteuse de paille

    Du libre choix, du militantisme féministe et du contrôle du corps des femmes

  • Découverte – L’Histoire écrite par les gagnants

    Je ne sais pas si vous avez regardé Découverte ce weekend. C’était, comme le dirait Charles Tisseyre, « un épisode FASCINANT ».

  • Le contrôle, le couteau et le dialogue

    J’ai cessé de vouloir mourir, car j’avais décidé il y a longtemps que vivre était la plus facile des deux morts.

  • Coke en stock

    « Je suis allé chercher ma part, mais j’ai pas pu l’avoir. » C’était en 1998. Faubert n’avait que 13 ans. Un ballot de coke venait de tomber dans la mer.

  • Jésus est de retour

    Cette semaine, le Saint-Laurent a tout emporté. Il a emporté l’hiver. Il a emporté la charte de la laïcité. Il a emporté les péchés des Libéraux.

  • La fin d’une époque ?

    Quand Gab Roy a décidé d’accrocher ses patins (sa webcam?), la semaine passée, un peu tout le monde a été pris par surprise. Et en même temps, pas mal tout le monde a réalisé qu’il était à peu près temps, que c’était au fond la chose à faire.

  • Chez le coiffeur

    Hier matin, j’ai constaté ne pas être seule à oublier le nom de jeune fille de ma mère et comment attacher mes souliers quand je pose fesse sur la chaise du coiffeur.

  • C’est jour d’élection : VOTE OR DIE

    Ou pas. Personne ne va mourir si tu n’as pas envie de voter aujourd’hui.

  • Les limites de la croissance

    L’environnement : un point de non-retour pratiquement atteint. Presque plus de pétrole. Des inégalités sociales de plus en plus profondes. De plus en plus de ménages bien en-deçà des limites de la pauvreté. De plus en plus d’itinérantEs dans les rues – et pas seulement dans les grands centres.

  • Affaires de langue

    Vous le savez, je suis fou de la langue française. Vous ne le saviez pas? Et bien c'est fait. Comme le disait Aznavour, je suis aux mots, comme ils disent. Environ.

  • La fois où j’ai choisi d’être zen avec un client

    Il est convenu que pour être en paix, il faut sublimer le plus possible notre égo qui est le maître de nos insécurités et de nos instincts de survie les plus primaires. Souvent on pense que l’on s’en tire plutôt bien, que peu de choses peuvent nous atteindre, mais dans la vie de tous les jours, il arrive parfois que nos égos soient testés. Comme cette fois-là.

  • Ma première fois : Elvis Gratton

    La fois où on a demandé à notre stagiaire belge de regarder Elvis Gratton.

  • Comment parler des élections au Québec

    Les élections approchent. Sois prêt! Come on, je te dis comment. 3, 2, 1, GO!

  • Pour Alexandra

    Un jour, j’aimerais peut-être ça, avoir un bébé.

  • Ça doit être difficile d’être toujours en crisse

    En fait, non. Je l’ai longtemps été. Et, pour vrai, c’est pas très difficile.

  • French Kiss

    Je vais présumer que tout le monde l’a vue. La vidéo avec des inconnus qui se frenchent. Celle qui s’est avérée être une publicité, finalement.

  • Quêteux et préjugés

    Je reparle d’itinérance cette semaine. Afin de meubler mon essai à propos de ce que je nomme le « sans-abrisme », j’ai demandé à mon entourage de me nommer les préjugés auxquels ils étaient confrontés face à l’itinérance, que ce soient des préjugés qu’ils avaient déjà entretenu, qu’ils aient entendu de la bouche de leurs proches, ou encore qui circulaient dans la culture et les croyances générales.

  • Danser pluggué

    L’époque des slows en fin de party est finie. Sur les pistes de danse du Québec, la distance est de mise. Chacun pour soi. La séduction n’est plus dans la danse, mais dans le regard, la parole et le rationnel.

  • Éloge de la Formule 1

    Je ne suis pas ce qu'on pourrait appeler un grand sportif.

  • Pourquoi PKP est potentiellement un bon politicien

    Il n’est pas dans mes habitudes de commenter la scène politique québécoise, car notre système électoral me donne l’impression que tous les partis sont interchangeables. Toutefois, l’annonce de la mise en candidature de PKP m’a donné le goût d’émettre une opinion sur le sujet. Voici donc pourquoi je pense que PKP est potentiellement un bon politicien.

  • Faudrait peut-être se mordre la langue des fois

    Je ne suis pas une personne cool. Ok, en apparence, peut-être que j'air cool: je porte des Ray-Ban pis j'ai un beau coat d'hiver. Sauf que je parle de coolitude intérieure, je parle du fait d'être relax, chill, de laisser aller les choses.

  • Journée internationale des masculinistes braillards

    Ouaipe. Les antiféministes n’ont pas chômé en ce 8 mars. Ah, et puis, après tout, à quoi est-ce que je m’attendais? Plus on parle de féminisme, plus le masculinisme crie au nom de la sauvegarde de ses privilèges, au point où je me dis que le 8 mars porte mal son nom : on devrait le renommer « Journée internationale des masculinistes braillards ».

  • Pour un moratoire sur les tweetfights lors des campagnes électorales

    Débattre en 140 caractères apporte rarement quelque chose d’utile à la société, particulièrement en cette période électorale.

  • La petite gêne

    Il est de ces petites choses, vraiment toutes petites, qui ne tiennent qu’à un fil. Des choses précieuses. Des choses auxquelles je tiens. Comme le fait d’éviter de s’exposer la rondelle dans un vestiaire.

  • High Five

    Y’a le 8 mars. Dans trois dodos. Journée internationale du droit des femmes. Pour l’occasion, j’ai le goût de célébrer, dans le sens de garrocher une poignée de confettis, des filles qui ne sont pas aimables, mais fucking amourables.

  • Encore le 8 mars

    Fa-que là, ce week-end, c'est le 8 mars. Encore une fois, des femmes et des hommes féministes vont se rencontrer, jaser, questionner, méditer, écrire sur la condition de la femme et ce, partout dans le monde.

  • Les vraies affaires

    J’entends les gens ricaner depuis hier à 17h.

  • Je n’écoute pas la télévision

    Est-ce que je manque quelque chose? Est-ce que l’émission « les Jeunes Loups » cache un secret de Jouvence à côté duquel je passe chaque lundi soir?