• Petite parcelle de vie privée

    Stephen Harper se masturbe. Bob Gainey aussi. Et, si ça se trouve, Monique Jérôme-Forget aussi. Mais on ne veut pas le savoir. Ni pour l’un, ni pour l’autre, ni pour l’autre. Et on veut encore moins l'imaginer.

  • Ma révolution tranquille

    J’ai toujours été du genre à m’insurger contre l’injustice, à rougir d’émotions lorsqu’on portait atteinte à mes valeurs, à défendre passionnément la veuve, l’orphelin et tous leurs voisins. Mais depuis quelques semaines, on dirait que plus rien ne me fait ni chaud ni froid – peut-être un petit peu plus froid que chaud quand même, à cause du facteur vent.

  • Un danger public nommé Brigitte

    Cette nuit, j’ai rêvé que quelqu’un avait écrit «À mort les lesbiennes» sur ma voiture. C’est sûrement la faute à Brigitte.

  • Laissez-moi manger ma banane

    Parfois, j’aurais envie de rouler en Hummer, de jeter du papier dans la poubelle et de manger des bananes, juste pour emmerder les moralistes.

  • Mon chien n’a pas besoin d’un Canada Goose

    Je n’ai rien contre les petites bottes. Juste contre tous ceux qui me regardent SUPER CROCHE parce que mon chien n’en porte pas.

  • Retour à l’âge de tissu

    Ça y est.  Nous sommes arrivés au bout d’une ère.  Le record mondial de vitesse en nage, euh… de vitesse, pour la première fois depuis cent ans, n’a pas été surpassé en 2010.  Banal ? Non, ooohhh non.  Nous sommes peut-être arrivés au bout de l’évolution.

  • Miser sur soi, ou comment atteindre le niveau de confiance de Grégory Charles

    Le vrai fléau de notre société, ce n’est pas la corruption gouvernementale.  Non.  Ça, c’est le résultat du fléau.  Ce n’est pas non plus la pub de Zantac contre les maux d’estomac, quoi que.

  • 1-2-3-4 secondes

    L’actualité est toujours mince en début de nouvelle année.  On joue dans les restants et on essaie de se débarrasser du réflexe de faire des palmarès.  De toute façon, j’ai toujours trouvé que les nouvelles faisaient un bien piètre sujet pour une première date. (Je ne sais pas vous, mais c’est un peu comme ça que je me sens aujourd’hui.  En première date.)

  • Vente de feu

    Quand on regarde ce que nos gouvergnagnans ont fait et continuent de faire des ressources naturelles du Québec, on est en droit de se demander comment ça se fait que nous ne soyons pas invités à la méga vente alors que nous sommes des habitués du boxing day, des promotions, des ventes d’inventaires et autre grandes liquidations.

  • Mieux vaut en rire

    La fin de l’année n’est pas seulement l’occasion idéale de faire la liste des résolutions que vous ne tiendrez pas l’année prochaine. C’est aussi la dernière chance de passer en revue les faits et méfaits marquants des 365 derniers jours (je sais, je suis un peu en avance, mais, vous savez, j’ai toujours aimé être en avance sur mon temps).

  • Hiver de merde ou temps de chien ?

    YUL, aéroport de Montréal, 20 H 40. Décollage imminent. Température extérieure  moins 13 degrés bien frappés, ciel dégagé. Sur le sol, une belle neige blanche et ferme. Dans le ciel noir, des étoiles brillent.

  • Les arabes ne sont pas tous des barbus armés dans une grotte

    Aéroport Pierre-Elliott Trudeau.  Dans un coin de la pièce près de la porte d’embarquement numéro 81, un homme visiblement d’origine arabe ferme les yeux, puis commence à prier. Silencieusement, en totale introspection, sans déranger personne.

  • De la lucidité et du crime organisé

    Les lucides sont en feu, ces jours-ci. Faut réduire la taille de l’état, tout coûte trop cher, vivement l’arrivée de l’utilisateur payeur, etc. Le Québec est en faillite et son salut repose sur nous. Et sur les gaz de schiste. Bref, ça va mal.

  • De l’indignation

    Maudit que ça me fait rire, le monde qui se choque. Pas ceux qui se choquent contre les républicains, là, non, je parle de ceux qui aiment s’indigner pour des niaiseries.

  • Mes excuses

    Je tiens, avant toutes choses, à présenter mes excuses aux proches des victimes pour les propos offensants et irrespectueux que j’ai tenus sur le site du magazine Urbania ce mercredi. Je n’ose m’imaginer la terrible douleur que vous ressentez présentement, et j’éprouve une honte indescriptible quant à mon extraordinaire manque de jugement.

  • Requiem pour François Jean

    Troisième et ultime billet en cette semaine de squattage sur Urbania.ca. À quelques heures de vos premiers partys d’Halloween, je vous laisse avec une histoire d’épouvante surnaturelle.

  • Sous le pavé, une prise USB pour charger ton téléphone intelligent

    Grosse histoire reprise par Cyberpresse hier. Oh oui !

  • Aujourd’hui, on fait peur au monde

    Salut! Moi c’est André. « Pélo » ou « Péloquin » pour certains, mais jamais « Dédé ». Oh non.

  • Salut, tu viens souvent ici ?

    J’m’appelle André, j’suis de Sorel et comme tu peux le voir sur cette photo, je suis très photogénique.

  • The sound of silence

    Mardi matin, la Loi 115 a été adoptée, sous bâillon (méthode très à la mode chez les Libéraux depuis quelques temps). Non seulement cette loi représente-t-elle une menace pour le fait français au Québec, mais qui plus est, la façon dont elle a été adoptée n’est rien d’autre qu’un pied de nez à la démocratie.

  • Rose Cancer

    Le cancer est un fléau. Paraît-il qu’une personne sur deux en souffrira au moins une fois dans sa vie. C’est terrible. Or, ce qui est encore plus terrible, selon moi, c’est la « propagande cancérigène » dont nous sommes victimes depuis quelques temps.

  • Benvenuto in Canada

    Mon chum est italien – de l’Italie, pas de Saint-Léonard. C’est un étranger. Il est débarqué dans le plus meilleur pays du monde il y trois ans et demi, probablement attiré par nos supposées politiques de multiculturalisme et notre mythique ouverture à l’autre. Il a vite découvert que c’était effectivement un mythe, mais dans le sens de « mensonge ».

  • La religion, c’est bon

    En fin de semaine, on canonisera le frère André. Cela est juste et bon.

  • Plaidoyer pour le sirop d’érable obligatoire

    Encore une fois, je consacre ma tribune à un enjeu de société important : la survie du sirop d’érable.

  • Cinq choses que vous devriez tous savoir sur les lesbiennes

    Récemment, j’ai proposé à un site web grand public un article sur les «Dix positions sexuelles que les lesbiennes font vraiment». J’ai fini par comprendre pourquoi ma proposition avait été rejetée.

  • J’y pense et puis j’oublie*

    Des milliards de perdus. Un sous-sol qui se dérobe sous nos pieds. Une dispute entre politiciens plus chiens que polis qui tourne à la farcetarache.

  • La ville à l’envers

    Qu’est-ce qui ne tourne pas rond dans la tête des gens normaux quand ils ont un guidon entre les mains, une selle entre les fesses, la rage entre les dents et qu’ils deviennent cyclistes d’occasion ou bixistes professionnels ?

  • L’État n’est pas un magasin à escomptes

    Habitué de la consommation en promotion et de la vie en soldes, le peuple veut se servir dans les rayons de la nation comme il le fait à profusion dans les grands magasins à rabais.

  • C’est pas fou

    Chronique utopique des folies ordinaires

  • Les Québécois sont des Flamands !

    Quand j’ai quitté ma Belgique natale et que je suis arrivé la première fois à l’aéroport international de Montréal, un soir de tempête de neige du siècle dernier, j’avais en tête tous les clichés : la cabane, les tabernacles, les castors, la police montée, le blizzard comme dans Lucky Luke, les trappeurs et les chemises à carreaux.

  • Ma fille ne veut pas être mon amie Facebook : (

    Je lui ai tout appris. Comment allumer un ordi, comment aller sur Internet, comment s’inscrire sur Facebook, comment configurer des paramètres de sécurité afin qu’aucun quidam malveillant ne la harcèle et, surtout, afin que le premier, ou même le dernier, pervers venu ne mate jamais ses photos sans autorisation parentale.

  • Le désir, Boul. Saint-Laurent

    Il y en a qui fantasment devant des boules de crème glacée, d’autres, devant celles de la serveuse du resto ; certains désirent voyager, d’aucuns aimeraient gagner le million et d’autres, simplement qu’on leur fiche la paix. Le désir a autant de définitions que l’homme a d’hormones dans le corps.

  • LYON – R.A.T.T. (RIRE À TUE-TÊTE)

    Une de mes passions dans la vie, c'est de prendre en photos (ou regarder des blogues) d'images comiques, d'images qui parlent d'elles-mêmes...Elles peuvent parfois être anachroniques, avoir un double sens, être subversives par inadvertance ou tout simplement... absurdes.  J'étais d'ailleurs un très grand fan du concours "La ville la plus drôle du Québec" organisé par le légendaire, sublime, excellent, très influent sur ma personne mais aussi défunt magazine CROC. CROC, pour te rendre hommage, j'inscris aujourd'hui Lyon au concours de "La ville la plus drôle de France".

  • Tout sur la fièvre

    C'est la fièvre. Tous les amateurs de la rondelle sont frappés par cette maladie intense et mystérieuse. Causes, symptômes et traitements de ce phénomène étrange.

  • Lent demain

    Vous avez beau crâner, mais quand les restes de la soirée se retrouvent sur le plancher, c’est dans la tête que ça se casse.

  • Le plus gros street stylin’ au monde !

    Depuis 14 ans, Ari Versluis et Ellie Uyttenbroek documentent de façon artistico-anthropologique les codes vestimentaires de différents groupes sociaux de Rotterdam : queers, bimbos, hommes d’affaires, punks, doormans, tatoueurs, name it!

  • C**** de iPhone

    19 heures. Je suis avec Christian, au Euro Deli, un resto de hipsters sur le boulevard Saint-Laurent. Dans la file d’attente pour commander, Christian attrape son iPhone dans la poche droite de son veston noir.

  • Les tendances web pour les nuls : YouTube Poop

    À titre d’empereur des « geeks » chez Urbania (c’est le titre que je me donne pour porter une couronne et gifler les gens à coups de gant blanc quand je déambule dans le bureau), je vais tenter de vous présenter certaines tendances web qui peuvent parfois échapper aux internautes québécois.

  • La mort 2.0

    Vendredi matin. On se réveille puckée, parce qu’on a trop bu la veille. On déjeune. Avant même d’ouvrir la télévision ou la radio, avant même d’aller lire Lagacé, on va voir notre profil Facebook. Une tasse de café dans une main, la souris d’ordi dans l’autre, on parcourt notre News Feed pour savoir ce qui a bien pu se passer durant la nuit, pour voir les photos de partys qu’on a manqués, pour se rappeler que, oui, c’est aujourd’hui la fête de notre frère.

  • Chéri, j’casse

    La politique m’inspire par les temps qui courent. Regarder tous ces messieurs en cravates et ces mesdames en tailleurs se battre pour avoir le pouvoir, s’obstiner pour savoir qui a raison et rabaisser leurs adversaires pour se remonter l’estime, ça m’aide étonnamment à comprendre mes relations interpersonnelles. Cette semaine, c’est l’actualité en politique municipale qui a provoqué chez moi une véritable illumination.